Le « modèle Duluth » et le BDSM : ouille ouille ouille ! (Nawak #4)

Juin 12
Le « modèle Duluth » et le BDSM : ouille ouille ouille ! (Nawak #4) 12 Juin 2021 Larry

Ça me fait mal mentalement de lire des « trucs » pareils...

J'avais déjà évoqué récemment le -gros- problème posé par les délires de certaines féministes extrémistes qui ont une vision complètement démente du BDSM et qui passent leur temps à « taper » sur les gens qui en font, surtout les hommes évidemment... Pour lutter contre leurs élucubrations, il faudrait avoir une équipe entière qui passe 100% de son temps à remettre les choses à leur juste place et à dénoncer les absurdités qu'elles sortent sans arrêt.

Ça fait longtemps que j'observe régulièrement leurs divers forums, et une chose que j'ai vu revenir avec régularité ces dernières années est leur graphique qui « montre » que le BDSM est abusif. La dernière occurence date d'il y a quelques jours : « BDSM is abuse, in a chart » (https://www.reddit.com/r/antikink/comments/nm48bb/bdsm_is_abuse_in_a_chart/).

Notez que pour comprendre de quoi je parle, il faut aller lire le graphique (en anglais) sur la page de Reddit référencée ci-dessus.

Les fois précédentes, leur graphique (toujours le même), était dur à lire : l'image était trop petite et le texte était à la limite du lisible. Cette fois, il est de grande taille, lisible, donc j'en profite pour aborder le sujet...

Je connaissait donc depuis longtemps ce graphique stupide, mais je n'avais pas creusé sa source, son origine. Pour cette entrée de Blog, j'ai exploré plus en profondeur... Et, je n'ai PAS été déçu du voyage ! Ouille, mon pauvre crâne, comment peut-on sortir autant de stupidités ? Ha la la.

Alors, ce graphique qui donc « dénonce » le BDSM comme étant -soi-disant- de l'abus est en fait basé sur le « modèle Duluth ». Vous ne connaissez probablement pas ce modèle : il s'agit (en principe) d'une tentative pour aider à résoudre (traiter) les problèmes de violences domestiques. Le nom Duluth vient de la ville américaine où il a été développé/expérimenté.

Bref, c'est une méthode qui part d'une bonne intention... OOOUPS, pardon, oubliez ce que je viens d'écrire : quand on creuse un minimum, il devient FLAGRANT que ça ne part pas du tout d'une bonne intention en réalité. Oh, non, pas du tout : c'est un outil TOXIQUE, hypocrite à un degré impressionant, et clairement créé pour stigmatiser les hommes, d'une façon abjecte (voir les articles cités plus bas).

La vérité, c'est que ce « modèle » est basé sur une idéologie toxique de féministes extrémistes, ayant une mentalité anti-homme non déguisée. Sérieusement, quand on lit sur le sujet, c'est vraiment, vraiment, CHOQUANT !

De nos jours, depuis longtemps en fait, on SAIT que les violences domestiques ne sont pas commises que par les hommes envers les femmes. L'exemple des (nombreuses) violences dans les couples de lesbiennes avait déjà sérieusement mis à mal cette croyance, mais les études des couples hétéros sont catégoriques : les abus commis par les femmes sont très nombreux, selon les situations on arrive parfois à égalité ou même à plus de cas d'abus par des femmes ! Mais là, on affronte de gros tabous ! Et il n'y a pas grand monde qui aime entendre ce genre de vérité... (Note : il y a un tel cas dans ma famille...)

Or, cette « méthode » NIE la possibilité que les femmes puissent commettre des violences : elles sont forcément victimes, même si ce sont elles qui ont attaqué leur partenaire (voyez les exemples cités dans l'article plus bas, c'est choquant).

Un autre problème, sérieux et profond, est que ces abus sont présentés comme ayant pour origine le « pouvoir et contrôle » (des hommes sur les femmes). Mais ici aussi les études/statistiques sont claires : les violences domestiques ne sont pas du tout liées à ça ! Donc, leur base de départ est FAUSSE, et même, mensongère, c'est un peu problématique !

Notez que ce qui est fascinant, c'est que bien qu'il soit évident, pour toute personne sensée, que tout ce système est TOXIQUE, basé sur une mentalité anti-hommes virulente, il a été adopté sans trop poser de questions à plein d'endroits, et pourtant, l'opposition ne manque pas : plein de gens, y compris des experts dans les problèmes de violences conjugales, ont pointé du doigt le manque total de base scientifiques, son biais anti-hommes flagrant, le fait que ça ne marche pas vraiment, bref, le dénoncent pour ce qu'il est réellement : n'importe quoi !

Un autre point intéressant : ce « modèle » n'a rien de récent, il a été créé en 1981 ! Depuis le temps, on aurait pensé que les gens allaient réaliser le n'importe quoi évident du bidule, mais malgré une opposition de plus en plus forte (soutenue par des études), ça semble encore être souvent perçu comme une méthode viable. Ça défie mon entendement !

J'aurais BEAUCOUP à dire sur le sujet des violences domestiques : les mythes et préjugés (contre les hommes notamment) et les hypocrisies affolantes quand on parle du sujet, les manipulations (statistiques présentées de façon honteusement biaisées et trompeuses, voire mensongères), etc. En parcourant divers articles et infographiques, j'ai -encore- été consterné par l'étendue effrayantes du n'importe quoi sur le sujet. Mais bon, ce serait sortir du contexte.

Si vous voulez plus de détails sur ces modèles, voici des écrits critiques, qui ne machent pas leurs mots. Le 2d est écrit par une spécialiste des problèmes de violences domestiques (qui a même écrit des livres sur le sujet), ce qu'elle décrit est CHOQUANT. Voyez les dérives presque impossibles à croire qu'elle dénonce : par exemple, des hommes innocents obligés de suivre des « cours de rééducation » et d'avouer leur culpabilité (alors qu'ils sont INNOCENTS) sinon ils risquent d'être privés de droit de visites pour leurs enfants !

Alors, et le BDSM dans tout ça ?

Hé bien, cet outil BIDON a été recyclé par des fémininistes extrémistes qui s'en sont servi pour décrire les aspects (dans leur perception délirante) du BDSM qui sont supposés « identiques » aux violences conjugales. Bref, elles s'en servent comme « preuve » que le BDSM est forcément abusif.

C'est un peu gênant d'utiliser un « modèle » aussi clairement faux, mais on n'en est plus à une hypocrisie près (regardez leurs forums, CHAQUE SUJET abordé est le plus total n'importe quoi, c'est effrayant).

Si le sujet n'était pas si sérieux, ça me ferait rire de lire ça, parce que ce qu'elles écrivent dans leur graphique est si totalement FAUX, BIDON, DÉLIRANT, ça tient du prodige !

Bon, évidemment , leur attitude est TOXIQUE donc TOUT est déformé et devient abusif, mais le pire c'est qu'elles INVENTENT plein de choses. Soyons CLAIRS, ça n'a RIEN à voir avec le BDSM tel qu'il existe dans la réalité. C'est du PUR délire. Point barre.

Juste un exemple : leur présentation du « findom », ça m'a presque fait pleurer de rire. Comment peut-on être aussi ignorantes ? Le Findom, ça consiste à donner (dans une certaine mesure) le pourvoir sur ses finances à quelqu'un. C'est surtout rencontré dans une relation homme soumis/femme dominante, et principalement avec des professionnelles, certaines sont spécialisées là-dedans. On voit passer beaucoup d'annonces pour ce type de services sur des sites comme FetLife, mais la plupart sont CLAIREMENT des arnaques évidemment, des gens (hommes ou femmes) qui pensent pouvoir profiter des hommes qui ont ce « fétiche ». Elles, elles le présentent comme étant l'homme (dominant) qui prend l'argent de la soumise et contrôle son utilisation. Hem, NON. Ce type de relation -toxique- existe, je le sais, mais c'est une infime MINORITÉ, présenter ça comme étant la norme (ou même, fréquent) dans le BDSM, ça fait rire !

Je n'ai pas le courage de dépiauter le reste de leurs stupidités, c'est trop déprimant. Regardez le graphique si vous voulez voir leurs autres délires... Moi, ça m'écoeure au dernier degré.

Une dernière chose ironique : si on fait une recherche sur « Duluth BDSM », on obtient PLEIN de réponses, d'annonces pour des rencontres, etc. (Bon, j'avoue que j'ai eu la flemme de vérifier si c'était bien la même ville.) LOL.

Next Post Previous Post