Les problèmes avec les réunions BDSM virtuelles

Nov 16
Les problèmes avec les réunions BDSM virtuelles 16 Novembre 2020 Larry

Avec les problèmes de coronavirus et les règles de « distanciation sociale », il est devenu difficile d'organiser des évènements publics, y compris pour le BDSM. Et ne parlons pas des périodes de confinement ! (Même si malheureusement, pas mal de monde s'en fout, visiblement.)

Du coup, vous l'avez peut-être vu, de nombreuses assocations/organisations ont mis en place des réunions virtuelles.

Le concept n'est pas nouveau, des serveurs Discord pour le BDSM existent depuis longtemps, pour donner un exemple assez répandu : on voit régulièrement passer des annonces à ce sujet sur le site BDSM FetLife.

Ces outils permettent de dialoguer par messagerie/chat, en audio, en vidéo.

Récemment, nous avons lu des annonces de Munchs virtuels qui dans leurs règles indiquaient qu'il était obligatoire d'accepter la vidéo pour accèder à leur réunion (via l'outil Zoom). Autrement dit, tout le monde doit pouvoir vous voir, sinon vous serez éjecté-e...

Nous comprenons bien l'intérêt de la chose.

Mais, ça pose quand même de sérieuses questions !

Pourquoi va-t-on à un Munch en personne (en réel) ? Pour discuter BDSM, rencontrer des gens qui ont des pratiques similaires (ou pas), pour se renseigner, se faire des ami-e-s, etc. Mais quand on est dans la salle, il n'est évidemment, pas question de photographier et encore moins de filmer ! Et la plupart des personnes présentes ne vous donneront pas leur vrai nom, au mieux leur vrai prénom, la plupart utiliseront un pseudo. Ce sont des mesures de sécurité et de protection de sa vie privée qui sont (ou devraient être) une évidence, surtout pour les photos. Le BDSM reste relativement mal compris et tabou, inutile de chercher les problèmes, surtout avec de complets inconnu-e-s !

➜ Alors, pourquoi soudain est-il « acceptable » d'utiliser des outils qui permettent facilement de vous photographier, ou, bien pire, d'enregistrer une vidéo de vous en train de discuter de BDSM ? Rappelons que dans les évènements virtuels aussi on est en présence d'inconnu-e-s !

Ha, si quelqu'un vous rétorque qu'on ne peut pas enregistrer ou autre, c'est pipeau ! On peut parfaitement, ce n'est pas difficile, n'importe qui en est capable ! (Rappel : l'auteur est un informaticien professionnel, spécialiste d'internet).

Et ne venez pas nous dire qu'il n'y a que des gens corrects et raisonnables lors de Munchs, nous allons rire !

Pour nous, c'est un risque important, inacceptable pour beaucoup de personnes. Rares sont les gens qui vont aux Munchs (réels ou virtuels) qui ne risquent rien si on diffuse leurs photos/vidéos. Il y a malheureusement assez souvent des plaintes de « outing » sur les réseaux sociaux BDSM...

➜ Pour nous, participer à un évènement virtuel avec webcam n'est pas anodin, c'est une grosse erreur que de sous-estimer les risques que ça implique.

Coronavirus et irresponsabilité (encore) : confinement ? Connais pas !

Nov 06
Coronavirus et irresponsabilité (encore) : confinement ? Connais pas ! 06 Novembre 2020 Larry

Nous avons vraiment l'impression de radoter, mais il faut dire les choses, les répéter si nécessaire : POURQUOI voyons-nous encore autant d'évènements programmés dans la rubrique « places » (évènements) du site BDSM FetLife ?

Non seulement la pandémie n'est pas finie, mais en plus, nous sommes en plein confinement ! Expliquez-nous comment des gens peuvent aller en clubs ou organiser des rendez-vous de gang-bang à l'hôtel ?

On se fout de nous ! Ça dépasse l'entendement ! ):(

N'ayons pas peur des mots : ces gens-là sont non seulement irresponsables mais aussi STUPIDES. C'est honteux de se comporter comme ça, plus encore quand il s'agit d'organisations BDSM.

Nous détaillerons un des exemples les plus WTF? dans une entrée de Blog à venir... MàJ : Nous présentons cet exemple hallucinant de stupidité dans cette nouvelle entrée.

Mais comment, comment, peut-on expliquer que des organisations de type BDSM continuent à laisser leurs RDV ouverts, à se faire de la pub, alors qu'il est illégal d'aller à leurs évènements ! Déjà, avant le reconfinement, c'était douteux, mais là, bravo ! Il n'y a plus de limites, c'est ça ?

Et que des gens s'inscrivent à ces évènements, alors qu'ils/elles savent parfaitement que c'est illégal en plein confinement, ça aussi c'est stupéfiant. Nous avons lu des exemples absolument déments : le plus total « rien à foutre », on fait comme si tout était comme d'habitude, la pandémie, les règles, tout ça ? Pffft. On s'en fout !

C'est HONTEUX.

Enfin, heureusement, tout le monde n'est pas comme ça, il y a plein de personnes raisonnables qui organisent Munchs (et autres réunions) en virtuel. Et une majorité d'organisation ont suspendu/annulé leur évènements. Tout le monde n'a pas encore perdu la tête...

FetLife : encore de l'irresponsabilité sur le coronavirus !

Août 02
FetLife : encore de l'irresponsabilité sur le coronavirus ! 02 Août 2020 Larry

Ce n'est pas la première fois que nous parlons du sujet : les comportements irresponsables vis-à-vis du problème de la pandémie sont trop fréquents dans le « milieu » BDSM. À un degré scandaleux.

Encore une fois, sur le site BDSM FetLife, nous voyons passer des élucubrations inadmissibles !

Commentaires sur commentaires qui moquent (à répétition) les précautions à prendre pour limiter la pandémie (les masques notamment, sont particulièrement visés), avec tous les préjugés, hypocrisie et simple stupidité. C'est à vous faire enrager ! N'oublions pas que les masques sont -actuellement- le meilleur moyen (hors confinement) de limiter la propagation du coronavirus, et ça marche : toutes les études sur le sujet sont unanimes.

Mais tout ça : on s'en fout ! Mieux vaut troller, se la jouer « je sais mieux que les autres », et se moquer continuellement des gens qui eux/elles sont responsables et raisonnables.

Consternant.

Mais ce n'est pas tout ! Oh, non, ce serait trop simple.

En plus, ces délires viennent de personnes connues, ayant occupé des postes de responsables au sein d'associations BDSM, et encore impliqués dans la modération de forums... Et personne ne fait rien pour arrêter ça (évidemment, difficile de lutter contre un modérateur qui peut vous virer pour un rien).

Ha oui, il est beau le BDSM responsable, sain, sécurisé (et tout ça) ! BRAVO !

Comment est-il possible d'être si stupide et irresponsable ? C'est vraiment choquant.

Franchement, entre les troll-e-s, les abuseurs, les élitistes/dogmatiques, et les cinglé-e-s, c'est vraiment à désespérer du « milieu » BDSM en question.

Coronavirus et BDSM (suite) : la stupidité frappe encore !

Mai 07
Coronavirus et BDSM (suite) : la stupidité frappe encore ! 07 Mai 2020 Larry

Vous vous rappelez peut-être que nous nous étions déjà plaint -avec vigueur- des réactions stupides d'un bon nombre de personnes face à la crise du coronavirus.

Nous avions notamment évoqué (le 9 avril) les annonces de clubs, associations et autres qui proposaient, de façon irresponsable, des réunions en plein confinement  ou pour juste après (de toutes façon celui-ci a été prolongé, comme on s'en doutait).

Actuellement, le confinement est supposé être levé le 11 mai. Nous disons supposé, car il est évident que ça se se fera pas si simplement (et sous haute surveillance). De nombreuses études évoquent les problèmes, mais il n'y a pas besoin d'être chercheur ou chercheuse pour comprendre les difficultés qui vont se poser !

Même si le confinement n'est pas encore prolongé, il ne sera levé que progressivement. Et rappelons, même si c'est évident, que même une fin totale du confinement ne serait pas synonyme de fin de la pandémie ! Il faudra encore du temps, des mois, pour que la situation sanitaire revienne à la normale, et nous pouvons croiser les doigts en espérant qu'un nouveau pic d'infections ne requière pas une deuxième période de confinement !

La communication du gouvernement sur le sujet n'est pas terrible (voir https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus), et on peut s'attendre à des mauvaises surprises au minimum les premières semaines (et probablement pendant les mois à venir).

Mais, le problème qui nous fait écrire cet article ce sont les réactions encore totalement irresponsables et inadmissibles de certaines personnes du « milieu » BDSM.

C'est hallucinant !

Sur le site BDSM FetLife, par exemple, on peut déjà lire des délires sur les forums avec des gens qui parlent de faire la fête pour célébrer ça, d'aller en club, etc. Du pur délire !

D'après un témoignage que nous avons lu aujourd'hui, toujours sur FetLife, écrit par un américain (au Texas) : certains clubs BDSM dans sa région ont déjà commencé à réouvrir ! C'est de la folie ! Il s'en plaint vigoureusement, dénonçant les arguments bidon évoqués, du genre « arrivera ce qui arrivera » (WTF? A-t-on affaire à des enfants ?). Un commentateur en rajoute d'ailleurs, judicieusement, en soulignant que de tels clubs, qui sont près à prendre le risque de réouvrir, ne méritent pas la confiance des client-e-s. Bien parlé !

Comment expliquer de telles attitudes ? Une si incroyable irresponsabilité ?

Ne pensez-vous pas que les gens qui sont dans le milieu BDSM sont pourtant un peu mieux placé-e-s que la moyenne pour comprendre les problèmes de risques, de responsabilité, de consentement (à ne pas contaminer les autres), etc. ?

Il y a des idiot-e-s partout évidemment, mais là, nous pouvons repérer, pour l'avenir, ceux et celles qui sont inconscient-e-s et inexcusablement irresponsables !

Réunions BDSM et coronavirus : c'est de la folie !

Avr 09
Réunions BDSM et coronavirus : c'est de la folie ! 09 Avril 2020 Larry

C'est presque impossible de croire que des gens (organisateurs et organisatrices) puissent être aussi stupides et irresponsables !

Sur le site de communauté BDSM FetLife, on trouve encore des dates programmées pour des soirées, Munchs, et autres ateliers Shibari dans les jours et semaines à venir.

Depuis le 30 mars, en pleine période de confinement, nous avons surveillé ces propositions : certaines ont quand même été annulées (parfois sans même prévenir/expliquer), mais bien d'autres sont restées.

Comment est-ce possible ? Il n'était même pas possible d'y aller !

Même pour celles qui sont prévues pour après le 15 avril, en admettant que le confinement soit levé (ce qui n'a rien d'évident), ça ne veut pas dire que la pandémie s'arrête par magie ! Les réunions BDSM sont exactement le genre de choses à éviter : contacts physiques, foule dense dans les cafés, etc. C'est le pire environnement possible !

Ces gens-là veulent propager le virus dans la communauté BDSM ? Ça fera bien dans les journaux après !

Sérieusement, comment peut-on avoir une vue si étroite ? C'est à devenir enragé de voir des choses pareilles...

Remarquez que nous blâmons les organisateurs et organisatrices, mais les gens qui se sont inscrits à ces évènements sont tout aussi irresponsables.

(MàJ : lisez la suite de cet article, avec une mise à jour post-confinement.)

Tous ces gens-là devraient être mis au ban de la communauté BDSM !