Toujours la peur...

Mars 15
Toujours la peur... 15 Mars 2022 Larry

J'avais déjà parlé du problème de la peur dans le BDSM.

J'ai même écrit un article sur le sujet : « PEUR d'explorer le BDSM ? Nos réflexions, suggestions et pistes ».

Mais force m'est de constater que le sujet reste d'actualité, malheureusement...

Je vois encore régulièrement passer sur le site social BDSM FetLife des annonces de personnes qui cherchent quelqu'un pour aller en clubs BDSM (soirées ou après-midi), et je reçois parfois des messages de personnes qui hésitent à essayer...

Évidemment quand on connait la réalité, comme moi, on sait bien qu'il n'y a RIEN à craindre, même pour les rencontres, j'ai expliqué tous les trucs à savoir, et il ne faut pas s'en faire une montagne...

N'empêche, la communication sur le BDSM reste un problème.

On parle beaucoup de BDSM, même dans les médias, mais souvent les infos concrètes ne passent pas (et je ne parlerai pas des problèmes de délires que je lis un peu partout).

Un truc qui continue à me stupéfier, c'est à quel point la communication est MAUVAISE pour les évènements BDSM : Munchs et soirées/après-midis.

Ça fait des années que je m'en plains, et je ne comprends PAS pourquoi les choses ne se sont JAMAIS améliorées !

Quand j'ai fait des recherches pour les Munchs en France ou en Belgique, par exemple, j'ai encore été frappé par la difficulté rencontrée à trouver des infos CLAIRES, ne serait-ce que savoir si le Munch existait encore... Les lieux ne sont pas clairement expliqués non plus.

Et surtout, surtout, JAMAIS il n'y a réellement d'explications pour démythifier tout ça !

Pourtant, ce n'est pas comme si les organisateurs/trices ne savaient pas que c'est un problème récurrent !

C'est encore plus choquant pour les évènements payants : ils/elles ne veulent pas encourager les visites ?

Quant à trouver des témoignages (très utile), c'est la misère aussi...

Je ne comprends pas. Moi, c'est la chose NUMÉRO UN que je ferais sur ces sites : explications claires + témoignages + dates (pour montrer qu'on vit encore). C'est pas dur ! (J'avais proposé de m'occuper de ça pour le Munch où j'allais, mais j'avais été ignoré puis rembarré. Presque 4 ans après, RIEN n'a été amélioré...)

C'est NAVRANT que de nos jours, avec la facilité de communiquer permise par internet, on en soit encore là !

Pffff.

La peur...

Juil 21
La peur... 21 Juillet 2021 Larry

Depuis quelques temps, j'ai un sondage « Le BDSM et vous » qui tourne sur mon site.

[MàJ du 6 août] Ça y est, le sondage est fini et j'ai publié les résultats :

https://univers-bdsm.info/etudes-docs/sondages/nos-sondages/notre-sondage-bdsm-01-votre-avis-nous-interesse

Un des résultats intéressants que j'en ai retiré, c'est que LA PEUR est une des raisons fréquentes avancées pour expliquer que les gens n'osent pas essayer le BDSM, ou aller à des évènements (la 2e raison pour ceux-ci étant qu'il n'y a rien à proximité).

J'ai vu aussi passer ce problème sur des forums ou autres textes...

Et bien sûr, ici, je ne parlerai même pas de choses plus risquées ou controversées comme les simulations de viol (je viens d'écrire un article dessus).

Franchement, je comprends pourquoi c'est un problème assez répandu.

Il y a déjà énormément de mythes, préjugés et autres idées fausses sur la sexualité en général, pour des choses un peu moins connues, comme le BDSM, c'est PIRE évidemment. Et le BDSM sent encore le soufre. Dans l'imaginaire collectif, il est associé (à tort bien sûr) au SM qui reste quelque chose d'un peu effrayant, surtout quand on ne sait pas vraiment ce que c'est.

Et tous les stéréotypes, les exagérations, renforcent ces idées de danger et autres.

Bref, les mythes, préjugés, stéréotypes et idées fausses, parfois même propagées par les gens qui font du BDSM, portent un GROS préjudice au BDSM, c'est un problème bien connu.

C'est bien pour ça qu'il est IMPORTANT d'avoir des sites comme le mien, qui démythifient tout ça et qui expliquent bien qu'on en fait une MONTAGNE, mais qu'en réalité, en dehors des extrêmes (minoritaires), les pratiques du BDSM ne sont pas si « hors normes » que ça. Enfin, à condition qu'on soit un peu intéressé-e par le sujet, quand même.

Et ça me confirme que les attitudes élitistes, que je dénonce depuis des années, portent préjudice aux personnes qui s'intéressent au BDSM et qui voudraient essayer.

Trop souvent, les gens qui sont dans le BDSM, surtout ceux qui sont « à fond » dedans, et qui trouvent tout ça parfaitement naturel, oublient que la PEUR de l'inconnu (renforcée par les mythes etc.) reste une VRAIE BARRIÈRE pour bon nombre de personnes ! Alors que, pour un bon nombre, ils ou elles ont eu des hésitations aussi à leurs débuts ! Quand des mecs super extravertis, ouverts à la sexualité, et tout, expliquent n'avoir « pas osé » se mêler aux conversations los de leur premier Munch, ça dit tout ce qu'il y a à savoir !

Pourtant, ça fait des années maintenant que même les magazines grand public publient des articles de vulgarisation (plus ou moins bien faits), mais c'est encore LOIN de suffire, clairement.

➜ J'ai encore du pain sur la planche !

[MàJ 20 août] Je viens d'ajouter un nouvel article sur la PEUR du BDSM : https://univers-bdsm.info/zones/debutants/comment-bien-debuter-en-bdsm/peur-du-bdsm