« Bienveillance » et Hypocrisie...

Nov 26
« Bienveillance » et Hypocrisie... 26 Novembre 2020 Larry

Ha oui, elle est belle la « bienveillance » dans le BDSM...

Ce n'est pas la première fois que je signale les problèmes qui existent dans le « milieu » public BDSM avec toutes ces mentalités toxiques qu'on croise -malheureusement- partout.

Il y a quelques jours, sur le site de communauté BDSM FetLife, je suis tombé par hasard sur une conversation (dans un forum) qui datait d'il y a quelques mois.

Il s'agissait d'une plainte par un homme qui expliquait avoir été à un Munch, et avoir pendant toute la soirée été ignoré (sa description était assez choquante, mais proche de ce que j'ai pu constater moi-même).

Ce n'est en rien une plainte isolée, on rencontre souvent ce genre de récits, dans divers Munchs, et divers pays. J'ai déjà lu un bon nombre de telles anecdotes, typiquement, le Munch est organisé par des gens qui se connaissent déjà et qui restent entre eux, n'allant pas vers les nouveaux (mais les nouvelles, c'est autre chose, bien sûr !). On se demande pourquoi ils prennent la peine de les rendre publics alors, au lieu de se réunir entre eux en petit comité.

Bien entendu, sur le forum, diverses personnes ont réagit, plus ou moins positivement, parfois en encourageant (style : ça peut arriver, faut pas se décourager, il y aura d'autres personnes à une autre occasion). Et puis, il y a les autres, ceux et celles dont je me plains sans arrêt, car ils et elles pourrissent TOUT (et ruinent mes efforts pour mieux accueillir les nouveaux/nouvelles).

Il y avait notamment l'intervention de quelqu'un (que je connais en réel) dont l'intervention m'a rendu FURIEUX.

Elle commençait par expliquer qu'elle n'était pas à ce Munch-là, mais que d'habitude ceci, cela, bref, elle décrivait (de façon super positive) l'accueil des nouveaux arrivants et nouvelles arrivantes supposé être fait par les responsables d'un Munch auquel elle participe habituellement. Avant d'aller plus loin, je dois dire une chose : elle mentait. J'ai été longtemps à ce Munch, j'ai vu comment ça se passait, il y avait parfois des efforts (selon les périodes, parce que l'accueil officiel était zéro pendant longtemps, je le faisais à leur place), mais on est LOIN de ce qu'elle décrivait, très loin. En plus, je peux témoigner de nombreux problèmes qui avaient lieu là-bas, depuis les abus verbaux, la discrimination, les abuseurs/prédateurs NOTOIRES qui y étaient acceptés, les petits groupes qui refusent toute nouvelle personne (ha, non, pardon, si vous être une femme, ou un bel homme, là c'est différent !), etc. Je pourrais écrire des pages sur les problèmes, plus ou moins graves, que j'ai vu de mes yeux, alors les descriptions « idylliques » mensongères, il faut arrêter !

Mais le vrai problème était dans la suite de son discours... Après avoir décrit les Munchs sous un jour « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil », et lourdement insisté sur les côtés bienveillants du « milieu », elle a commencé les -malheureusement trop classiques- attaques contre le créateur du fil de discussion. Parce qu'il est + simple de blamer le messager que de traiter le problème, évidemment. Et TOUS les stéréotypes & accusations toxiques y sont passés direct, sous-entendant que, bien sûr, si on est réticent, si on reste dans son coin, (et autres allégations et procès d'intention toxiques) alors faut pas s'étonner que personne ne vienne, bla bla bla, (bref, c'est sa faute, c'est LUI le problème). HEIN ? Elle venait de dire exactement l'inverse, littéralement quelques paragraphes au-dessus ! Comment est-ce possible d'être si hypocrite ? Elle ne se rend pas compte de la contradiction FLAGRANTE dans son discours ?

Vous voyez, ça, c'est un GROS problème : des gens qui pourtant ont des positions de responsables d'associations, qui ont un complet double discours et qui tout de suite passent au procès d'intention, aux accusations ou insinuations toxiques et carrément malfaisantes.

Je rappelle que j'ai été à beaucoup de Munchs, et oui, j'ai vu plein de problèmes. Accuser quelqu'un qui ne fait que dénoncer la vérité, c'est ABJECT, méprisable. Et qu'il soit timide et n'ose pas aller vers les autres ne justifie pas (au contraire) de l'agresser injustement sur les forums. Après ça, vous croyez vraiment qu'il aura envie de retenter d'y retourner ? En plus, venant de gens qui ont des abuseurs NOTOIRES comme amis, qui ignorent les abus commis devant TOUT LE MONDE (cris, insultes, menaces) pendant le Munch, c'est osé ! (Pour être clair, je n'exagère pas : j'ai réellement été témoin de tout ça en personne.)

Franchement, ça m'écoeure. Il n'y pas de mots assez forts pour exprimer à quel point cette hypocrisie, ce type de comportements abjects, me révoltent.

Ha, bravo : elle est belle la « bienveillance » dans le BDSM. On en a encore eu ici une jolie illustration.

➜ Comment voulez-vous après que je recommande à mes lecteurs et lectrices d'aller à des Munchs ? Moi, j'ai des hésitations, des scrupules, à le faire !

FetLife français : le désert...

Avr 29
FetLife français : le désert... 29 Avril 2020 Larry

Les groupes (forums) français du site BDSM FetLife sont devenus un vrai désert !

Depuis des années maintenant nous parlons des problèmes de FetLife : mauvaise ambiance, trollisme effarant, agressions, comportements odieux en tout genre, et bien entendu, le manque total d'intervention des admins du site quand on leur signale un problème...

Ces dernières années les problèmes ont fortement empiré, et plusieurs des groupes principaux ont été récupérés par des troll-e-s qui ont achevé de les ruiner.

La majorité des participant-e-s (dont l'auteur) en sont partis et il y reste en majorité des troll-e-s et des nouveaux et nouvelles venu-e-s qui n'ont pas encore compris le problème...

Avec le confinement forcé dû au coronavirus, on pourrait penser que l'activité aurait fait un (re-)bond. Hé bien, pas du tout !

Ces dernières semaines, nous avons vu plusieurs fois des jours entiers passer sans aucun « post » ou simple commentaire. Nous avons constaté des périodes de silence de 5 et 7 jours ! Sur des groupes ayant des milliers d'inscrit-e-s (8 700 et 3 700 pour 2 des plus gros)...

5 et 7 jours sans aucune activité !

Voilà une triste confirmation que ces groupes ont été détruits par les troll-e-s.