Un Munch payant ?

Déc 01
Un Munch payant ? 01 Décembre 2022 Larry

J'avais parlé dans une entrée de Blog précédente d'évènements BDSM que je qualifiais (à juste raison) de douteux...

J'ai encore vu passer de ces trucs sur le site social BDSM FetLife....

Le principal évènement (à venir) qui a attiré mon attention était un soi-disant Munch. J'écris « soi-disant », parce que l'annonce était rédigée d'une façon qui n'avait RIEN à voir avec les Munchs comme on les conçoit habituellement !

D'abord, il était payant. Et CHER en plus !

Alors, rien n'interdit de demander de payer pour un Munch, ne serait-ce que pour réserver une salle. N'empêche que c'est rare. Ça fait une barrière à l'entrée qui va fortement contre le principe habituel des Munchs.

MAIS, là où j'ai VRAIMENT tiqué, c'est en lisant la suite... Clairement, le descriptif était celui d'une soirée BDSM, pas du tout d'un « Munch », mais alors, vraiment pas ! En plus, j'ai reconnu le style : je suis à 99% sûr que c'est organisé par des gens d'un club BDSM, je veux dire on reconnaissait vraiment la façon de s'exprimer (tendancieuse et élististe).

Même les tarifs étaient identiques à ceux du club (quand ils font des évènements hors soirées) ! Ne me dites pas que c'est par hasard.

Je passerai sur le fait qu'ils avaient invité un membre bien connu d'un groupuscule sectaire infréquentable... Sérieusement ? C'est se moquer du monde !

Et, point final, le « Munch » se passera dans un Club Libertin, ça aussi, ça n'est pas habituel. Bref, c'est clair qu'il n'y a RIEN d'un Munch là-dedans.

Et je pose aussi la question : pourquoi se déguiser sous un autre pseudo de FetLife ? Pourquoi ne pas utiliser leur habituel ? C'est suspect.

Perso, JAMAIS je ne recommanderais ce « Munch ».

[MàJ] J'ai un peu plus creusé hier soir, et j'ai trouvé que ce soi-disant « Munch » est bien organisé par le club libertin et qu'il n'y a RIEN à voir avec un Munch là-dedans ! C'est à la limite de la publicité mensongère. Il s'agit en réalité d'une SOIRÉE BDSM qu'ils veulent organiser régulièrement, et il n'y a RIEN qui s'approche du concept de Munch là-dedans.

De plus en plus d'évènements BDSM ... douteux

Juin 06
De plus en plus d'évènements BDSM ... douteux 06 Juin 2022 Larry

J'ai remarqué depuis un bon moment déjà (plusieurs mois) une augmentation -assez forte- du nombre d'évènements BDSM. Un bon nombre étant nouveaux (pas juste des reprises d'anciens évènements abandonnés à cause du Covid).

A priori, j'aurais dû m'en réjouir, même si les évènements publics (surtout des soirées et Munchs) ne m'intéressent pas personnellement, et que je ne compte pas y aller. Ça aurait dû être positif de voir de nouvelles initiatives, car, après tout, je me plains souvent qu'il y a trop peu de choses de ce genre qui existent...

Sauf que voilà : en réalité je suis vaguement inquiêt, alarmé même parfois, par ce que j'ai vu passer dans des annonces !

Je suis régulièrement les annonces d'évènements dans le site social BDSM FetLife. C'est l'endroit le plus pratique pour avoir une vue centralisée de ce qui se fait. Notez que je regarde presque toujours ce qui se fait dans ma zone géographique (Île-de-France). J'ai aussi eu connaissance de quelques autres évènements par d'autres sources.

Le « petit » problème, c'est que j'ai vu plein de problèmes et même de signes ALARMANTS dans ces diverses annonces (et les sites web ou profils des organisateurs/trices).

Notez que je ne parlerai pas ici des problèmes de communication autour des évènements...

J'avais déjà parlé du problème des organisations qui sont LOURDEMENT insistantes sur « la tolérance », « l'inclusivité », la « bienveillance », tout en se révélant en réalité discriminatoires (parfois de façon super malveillante), notamment contre les hommes (et surtout les hommes hétéro cisgenres). J'y ai vu un sexisme contre les hommes et les femmes qui est à couper le souffle (bonjour les stéréotypes nocifs) !

Je suis à nouveau tombé sur des cas de ce type. Il est STUPÉFIANT de contraster leurs discours super positifs et tout, en SURFACE. Et dès qu'on regarde un peu mieux, soit les hommes (hétéros/cis) sont explicitement BANNIS, soit c'est sous-entendu du genre « bon, on accepte quand même les hommes hétéros, mais attention, on vous surveille ! ». WTF? Et croyez-moi, je n'en rajoute -malheureusement- pas, c'est vraiment à ce point-là ! Vous pouvez littéralement trouver des évènements/organisations qui vous envoient au visage que seuls les hommes (hétéros/cis) sont abusifs (etc.). C'est dément ! Justement j'avertis FORTEMENT contre ce type de préjugés toxiques et absurdes dans mes articles, car y croire peut avoir de lourdes conséquences.

MAIS, un nouveau phénomène s'est développé récemment (ou du moins, j'en ai remarqué un plus grand nombre, car ça existait déjà).

Ce sont des évènements qui sont carrément SUSPECTS (euphémisme). Et là, je veux dire que même si je voulais sortir, je n'y irais certainement PAS (à moins que ce soit par curiosité, en étant VRAIMENT sur mes gardes), et je les déconseillerais DIRECT aux plus jeunes, surtout aux jeunes femmes.

Par exemple, j'ai vu passer des annonces de complets inconnus(1) qui lancent de nouveaux Munchs, Munchs & play (Munchs suivi de soirées BDSM), et autres soirées BDSM/KINK.

(1) Complet inconnu n'est évidemment pas synonyme d'abuseurs ou autre, surtout que plein de personnes connues sont à éviter (ou abusives). MAIS, dans le contexte, vu leur façon de présenter les choses, ça n'inspire PAS confiance !

Le problème était à chaque fois la description, la façon dont ils/elles parlaient.

Par exemple : feriez-vous confiance à une nouvelle soirée qui part en ne donnant AUCUNE INFO, en se la jouant « ça se passera dans un lieu mystérieux », qui n'explique RIEN, même dans le profil de l'organisateur (dont le profil est assez récent) ? Il faudrait être INCONSCIENT/TE ! Surtout pour des soirées BDSM !

Je ne veux pas décourager les bonnes volontés, au contraire. Mais des personnes qui se la jouent ainsi : aucune transparence, tentative visible de profiter de « l'aura mystérieuse » du BDSM et autres, c'est ALARMANT ! Plus encore si on ne sait pas à qui on a affaire.

J'ai vu passer plusieurs exemples qui étaient de ce genre-là.

Et là, je ne vous donne pas d'exemples de leurs discours, mais il y avait de quoi vraiment s'alarmer.

Perso, ça m'a DIRECTEMENT fait penser à des pièges pour jeunes débutantes naïves. Disons les choses carrément : c'est presque certain que c'est ce type de profils qui était visé. Je ne dis pas qu'on vous coupera en morceaux à l'arrivée, ni même que les responsables seront forcément abusifs, mais il est quasi-certain qu'il y a un but de drague/recrutement hypocrite là-dessous.

Le pire, c'est que je suis presque certain que ça marche : beaucoup de personnes sont naïves et tombent dans le piège des croyances en un BDSM « mystérieux ». Quand je vois passer des jeunes (femmes surtout) qui ne prêtent aucune attention aux signes d'alerte les plus CRIANTS (comme le pseudo qui est alarmant ou le profil qui me fait pousser des WTF? incessants), je désespère...

« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils

Mai 30
« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils 30 Mai 2022 Larry

Ça fait plusieurs jours que je vois une -énième- discussion sur les Rencontres BDSM sur un des forums du site social BDSM FetLife.

(Je me demande combien de fois j'ai vu passer des discussions comme ça...)

ÉVIDEMMENT, comme à CHAQUE FOIS, j'ai vu passer tous les plus mauvais conseils possibles. Je veux dire, c'est GARANTI : si on parle des rencontres, il y a TOUJOURS les mêmes stupidités qui reviennent, TOUJOURS. (Ça me lasse.)

Les pires conseils sont habituellement ceux donnés aux plus jeunes, et les pires des pires sont ceux donnés aux jeunes hommes. Vous savez, le genre de « conseils » qui garantissent l'échec ! Je n'insisterai pas trop sur les côtés insultants de bon nombre de ces pseudo conseils, même si j'aurais beaucoup à dire à ce sujet aussi.

Dans ce fil de discussion, comme souvent (TROP SOUVENT), j'ai vu passer les classiques conseils donné par des femmes qui commencent par « nous, les femmes [...] ». Ici, les mots exacts n'y étaient pas, mais le ton et le contenu étaient les mêmes...

Sérieusement ?

Comment peut-on écrire des choses pareilles ?

Il n'y a PAS de « nous, les femmes », c'est évident, pas plus que de « nous, les hommes » ! C'est absurde, sexiste, et des généralisations qui sont complètement RIDICULES ! Personne de sensé ne pense que toutes les femmes (ou tous les hommes) sont identiques, pensent pareil, ont les même idées, les mêmes envies, etc.

Mais ça, pourtant, je le vois passer VRAIMENT SOUVENT. Ce sont TOUJOURS des conseils donnés aux hommes, surtout en « réponse » aux questions sur les rencontres posées par des garçons/hommes jeunes.

Perso, mon conseil aux hommes qui voient ça est de passer DIRECT à la réponse suivante ! Ben oui, vous voulez VRAIMENT lire des « conseils » qui commencent sur une assertion sexiste et ABSURDE ? Le contenu ne peut PAS être raisonnable si on part de prémisses aussi ridicules et stéréotypés. En plus, le ton utilisé est presque toujours désagréable et du type « donneuse de leçon ».

Bon, à part les classiques stéréotypes sexistes absurdes, un des principaux « conseils » qui revient ENCORE ET ENCORE, c'est le fameux « sortir (en Munchs et soirées BDSM) pour rencontrer du monde »...

Un conseil qui PROUVE que la personne en question ne SAIT PAS de quoi elle parle !

Je le répéterai autant de fois qu'il le faudra, mais cette stratégie est une stratégie PERDANTE : elle fait partie des statégies de rencontres qui ont la plus faible probabilité (quasi nulle) de marcher ! Ça ne peut marcher que pour un homme ayant un super look ou une personnalité super extravertie (et des qualités de drague hors norme), et ce genre d'hommes ne vont PAS demander des conseils pour faire des rencontres, ils n'ont aucun mal à en faire...

J'ai présenté -notamment- cette stratégie et expliqué pourquoi elle ne PEUT PAS MARCHER dans mon article majeur sur les rencontres, mais en un mot, il est facile de se rendre compte de pourquoi ça ne marche pas : il y a très peu de femmes, encore moins de célibataires, dans le « milieu public BDSM » ! Les soirées BDSM et Munchs, en France, ça regroupe au mieux quelques milliers de personnes, en étant généreux ! Et le nombre de soirées et de Munchs est RIDICULE, la majorité des gens n'en ont même pas à proximité de leur habitation... Comparé aux MILLIONS de personnes qui font du BDSM en France, c'est FOU de conseiller de chercher dans un milieu si réduit.

Est-ce réellement si DUR de comprendre cette notion ? Que chercher dans des évènements où, au mieux, vous croiserez une ou 2 femmes célibataires (et une concurrence monstrueuse qui garantit que vous n'avez AUCUNE chance) est absurde ?

Sans compter que si c'était si simple, ça se saurait ! Et on n'aurait pas autant d'hommes qui se plaignent de ne pas arriver à trouver...

Encore une fois, on tombe dans cette pensée unique absurde (et toxique) si présente dans le BDSM. Alors que le plus minimal esprit critique (et bon sens) permet de voir directement que c'est un MAUVAIS conseil.

Les loups sortent du bois... (Abus et BDSM)

Mai 30
Les loups sortent du bois... (Abus et BDSM) 30 Mai 2022 Larry

Ça faisait longtemps (enfin, pas tant que ça) que je n'avais plus vu passer un cas aussi FLAGRANT...

Depuis quelques jours, sur un des forums du site social BDSM FetLife, on a pu voir passer une discussion sur un sujet très déplaisant.

Une femme (débutant le BDSM) y a posté un témoignage de MAUVAISE expérience avec un dominant qu'elle avait rencontré.

Pour faire simple, pendant son premier essai, leur première rencontre, ça avait bien commencé avant de partir en vrille : elle avait eu du mal avec une gorge profonde (ce qui n'est même pas du BDSM, ça aura de l'importance dans la suite), et il avait refusé d'arrêter cette pratique.

N'ayons pas peur des mots : vu sa description de ce qui s'est passé, c'est un abus, et plus précisemment, un viol. Il n'y a pas d'autres mots, ça tombe EXACTEMENT dans la définition !

Ce témoignage dans un forum majeur a évidemment généré de nombreuses réactions, de sympathie, conseils et encouragements, avant tout.

MAIS, comme toujours dans ces cas-là, les loups (H/F) n'ont pas mis longtemps avant de sortir du bois !

TOUT y est passé.

Depuis les multiples IDIOTS/TES qui contestent que c'est un viol et qui disent que le BDSM consiste à « pousser les limites » (n'importe quoi !), ou qui disent « attention aux accusations » alors que PERSONNE n'a été nommé (pas même un pseudo) ! Jusqu'aux habituels blâmages de la victime, y compris par une modératrice (HONTE sur elle !) et l'élitisme TOXIQUE sur le BDSM qui « ne serait pas Disneyland » (pure stupidité, surtout que le problème n'est PAS arrivé pendant une pratique BDSM !). Et ne parlons pas du @#! qui lance des accusations/insultes parce qu'il n'a pas eu de succès lors d'une tentative de contact avec elle (pathétique)...

Il y a aussi eu quelques classiques accusations stupides à peine masquées contre les hommes seuls (avec l'habituelle exagération des termes du genre morts-de-faim, et tout), m'enfin je n'insisterai pas, à ce point-là, je n'en suis plus surpris, c'est systématique...

Notez qu'on reconnaissait immédiatement la « patte » de certaines de ces personnes, qui comprennent des trolls/es et autres extrémistes sectaires toxiques bien connus/ues.

Franchement, les réflexions et remarques de certaines personnes m'ont scié ! Parfois (pour les intervenants/tes qui ne sont PAS des trolls/es notoires), je me demande si ces gens-là ont simplement lu le témoignage en entier ? Parce que nier les faits présentés à ce point-là, c'est dément ! Surtout quand on en voit retourner la totalité du témoignage pour lui faire dire exactement l'inverse !

BRAVO !

Ha oui, il est beau le BDSM présenté comme ça ! Et je ne pige pas que la modération ne soit pas intervenue pour certains de ces commentaires toxiques...

Sérieusement, quelle HONTE de lire des choses pareilles. Et bien sûr, comme toujours, on reconnaît les mêmes trolls/es plus ou moins sectaires, et super toxiques, qui délirent sur « le BDSM ».

C'est -encore- une triste illustration de ce dont je me plains depuis si longtemps (« Pourquoi les abus dans le BDSM ne cesseront jamais »).

Encore un profil BDSM délirant ! C'est consternant.

Mai 24
Encore un profil BDSM délirant ! C'est consternant. 24 Mai 2022 Larry

WTF?

Hier, en consultant, comme d'habitude, le site social BDSM FetLife, j'ai vu passer plusieurs choses qui m'ont VRAIMENT mis en colère... Je vais en parler sur plusieurs articles.

D'abord, je suis ENCORE tombé sur un profil (d'homme dominant, 24 ans) qui m'a STUPÉFAIT !

Ce profil, je vais le mettre de côté pour l'inclure dans mon « musée des horreurs », qui regroupe les pires « trucs » que je vois passer sur FetLife (et ailleurs).

Au début, son profil sur FetLife m'a fait tiquer (euphémisme). Arrogance, prétention, tendance FORTE aux grands discours (creux évidemment). Et c'est un de ces gars qui insistent LOURDEMENT sur « l'éducation de la soumise », il délire aussi sur la « psychanalyse » (il se croit capable d'en faire, alors qu'il n'a même pas de formation là-dedans), bref, son profil m'a DIRECT donné une quantité énorme de signes d'alerte !

Attention, je ne veux pas dire qu'il est forcément abusif (ou un prédateur), mais je vous GARANTIS qu'il a une personnalité toxique, clairement visible dans sa description, et une attitude sur le BDSM qui est typique des divers élitistes sectaires dont je parle souvent...

Perso, je serais une fille, si j'étais contactée par un tel profil, je me barrerais en courant !

Pourtant, et là, ça m'a CONSTERNÉ, il a plein de profils de filles en « friends » (« amies »). WTF?

Je ne pige pas, elles ne savent PAS LIRE ? Son profil est un des cas les + FLAGRANTS de « À ÉVITER » que j'aie vu passer récemment !

MAIS, ce n'est pas tout, ho non !

Après, je suis allé consulter son profil Instagram. Ce profil contient une 40aine de « posts », tous des « réflexions » sur des grands thèmes ou sujets du BDSM.

Lire ses « trucs », m'a STUPÉFIÉ !

Tous les préjugés, mythes, idées fausses, idées arrogantes et prétentieuses du « vrai BDSM », l'attitude sectaire implicite, TOUT Y PASSAIT ! Soyons bien clairs : tout ce qu'il écrit et présent comme étant le BDSM est BIDON et totalement différent du VRAI BDSM tel qu'il est pratiqué par 99,999% des gens ! On est totalement dans l'extrémiste qui croit que sa conception (super étroite) est LA RÉALITÉ, manque de chance, il est à côté de la plaque.

J'ai été étonné de voir qu'il ne semblait pas faire partie d'une de ces sectes toxiques bien connues, parce que ses idées sont à 100% similaires aux leurs...

Alors, vous me direz, OK, rien de nouveau là-dedans, des gens comme ça, on en voit plein dans le milieu du BDSM.

Le souci, c'est qu'il avait non seulement énormément de « followers », mais SURTOUT, que PLEIN de commentaires le félicitaient pour ses DÉLIRES ! Et qui en rajoutaient même !

Pffff.

Lire des trucs comme ça, vous savez, moi, ça me coupe ma motivation...

Je fais des efforts ÉNORMES pour fournir des informations fiables, sérieuses, honnêtes et concrètes, et pourtant, SANS ARRÊT, je vois des gens qui DÉLIRENT (ce qui ne demande pas d'efforts bien sûr), et qui étouffent mes propres efforts.

Et surtout, COMMENT est-ce possible que tant de personnes croient en de telles STUPIDITÉS ? C'est EFFRAYANT ! Où sont passé esprit critique et bon sens ? Juste aller consulter les forums de FetLife permet très vite de confirmer que ce qu'il écrit est BIDON !

C'est décourageant !

Soirées BDSM : toujours plus de n'importe quoi !

Mai 20
Soirées BDSM : toujours plus de n'importe quoi ! 20 Mai 2022 Larry

Chaque fois que je pense qu'il n'est pas possible de creuser plus profond dans le n'importe quoi et la stupidité, je trouve des exemples de gens qui continuent à creuser !

Ça fait LONGTEMPS que j'explique qu'il y a des sérieux problèmes dans l'organisation du « milieu public BDSM » en France. Soirées, Munchs (et autres activités) manquent cruellement de communication, d'organisation, et de façon générale, ne font RIEN pour inciter les gens à venir, surtout les personnes qui débutent (et c'est pire pour les femmes). Il faut VRAIMENT être super motivés pour y aller !

Là, je viens de voir passer sur le site social FetLife, une annonce pour une « soirée BDSM ».

BRAVO, ils remportent la PALME de la non-communication et de la STUPIDITÉ !

Sans rire, il n'y a RIEN d'indiqué dans l'annonce (à part l'heure/adresse/prix de l'évènement sur le côté) ! On y trouve juste l'adresse du site web de l'organisateur. Et si vous allez sur son site, il n'y a RIEN DE PLUS qui soit indiqué ! RIEN DE RIEN !

Pas d'explication du genre le thème, quel dress code exactement, ou même QUI organise...

PERSONNE de normal ne devrait vouloir aller dans un « truc » pareil ! Surtout pas quelqu'un qui débute...

(Au cas où vous penseriez que c'est peut-être exprès, parce que c'est une soirée semi-privée, qui veut rester « confidentielle », ou autre, non, ce n'est clairement pas le cas.)

Sérieusement, est-ce donc si DIFFICILE de donner un peu d'infos ?

Ha, elle est belle la « communication » dans le BDSM ! Bravo !

J'ai toujours été frappé par le manque flagrant de communication et d'organisation des Munchs, et de façon plus surprenante (vu que c'est PAYANT), des soirées BDSM. Rien n'est expliqué, parfois même pas comment trouver la bonne salle (dans un restau). Il suffirait de quelques paragraphes pour au moins donner les infos minimales (à quoi s'attendre, l'organisation des lieux, le dress code), mais non, c'est trop demander...

C'est incompréhensible qu'on en soit encore là de nos jours...

Perso, j'ai perdu espoir que ça s'améliore un jour : impossible de lutter contre un tel degré de stupidité.

« Tolérance » et tolérance

Avr 01
« Tolérance » et tolérance 01 Avril 2022 Larry

[Hé, c'est ma 250e entrée de ce Blog !]

Les jours passent et se ressemblent... Une fois encore, en regardant des annonces d'évènements sur le site BDSM FetLife, je suis tombé sur des trucs à vous faire suffoquer...

Là, il s'agit d'un évènement organisé par un groupe créé assez récemment.

Ils indiquent EN GROS qu'il y aura une tolérance zéro pour les discriminations.

Très bien, bravo ! Bonne résolution.

➜ Donc, vous allez en interdire l'accès à 2 des organisateurs, alors ?

Oui, parce que dire tout haut qu'on est contre la discrimination alors qu'on discrimine ouvertement ailleurs, je sais pas pour vous, mais pour moi, ça ne marche pas comme ça !

QUELLE HONTE !

Je n'ai pas vérifié pour un autre orga, je ne le connais pas, mais 2 autres ont affiché CLAIREMENT dans le passé des attitudes discriminatoires. Dans le 3e cas, quelqu'un que j'ai rencontré lors de Munchs, on parle VRAIMENT d'un cas fort d'hypocrisie, le genre qui a des attitudes anti-hommes (et hétéros, cis, etc.) et qui en plus encourage ce genre d'attitudes dans des groupes de discussions ! Son attitude, ses constants arguments spécieux, et sa profonde hypocrisie m'ont toujours STUPÉFAIT !

Quand je pense à ce que j'ai fait quand j'allais à des Munchs ou quand je participais à FetLife (avant d'abandonner écoeuré par le trollisme ambien), et sur mon site... Tous ces efforts pour encourager, surtout les nouveaux. Et tout ça pour voir des gens comme ça qui n'arrêtent pas de discriminer et de sournoisement POURRIR l'ambiance. Ha, c'est pas demain que mon rêve BDSM sera réalité, non, vraiment pas.

Ne vous étonnez pas si maintenant je déconseille plutôt d'aller aux Munchs...

Et ce qui me fait BOUILLIR, c'est qu'à part moi, personne ne dénonce ce genre de problèmes. Problèmes qui sont de plus en plus répandus.

Bon, j'ai quand même vu passer dans des forums des plaintes sur l'ambiance lors de Munchs, mais ça n'est pas pareil que poser le problème ouvertement et dénoncer les hypocrisies.

Au fait, je suis tombé par hasard, il y a quelques jours, sur des commentaires dans un forum qui critiquaient justement ce que je disais dans un article où je dénonçais les nombreux problèmes du « BDSM public ». J'en suis encore FURIEUX. Leurs arguments étaient tous spécieux et hypocrites, et en plus ils faisaient des attaques contre moi ! Honteux. J'aurais de quoi en parler pendant des pages ! Ha, croyez-moi, quand je lis ça, ça m'écoeure vraiment, ça illustre bien la profondeur des problèmes, on n'est pas près de résoudre tout ça.

Vous voyez, c'est pour ça aussi que j'ai renoncé à créer des évènements (comme j'expliquais récemment).

GRRR

Le problème des faux profils

Mars 23
Le problème des faux profils 23 Mars 2022 Larry

Les faux profils, c'est un VRAI problème.

Si vous avez un peu utilisé des sites de rencontres, ou juste des sites sociaux BDSM comme FetLife, vous êtes probablement tombé ou tombée sur des profils suspects ou visiblement « bidonnés ».

Les fausses photos de profil sont au sommet des arnaques évidemment.

Beaucoup de personnes (et pas que des femmes) piquent des photos à droite et à gauche. Parfois ça se voit tout de suite, parfois ça demande une recherche pour vérifier si ce n'est pas une image volée.

Notez qu'il n'y a RIEN de mal à utiliser une image qui n'est pas de soi si on le précise bien sur la photo, par exemple, on croise assez souvent des personnes (surtout des femmes) qui indiquent « ce n'est pas moi sur la photo » ou qui expliquent « je voudrais faire ça » ou un texte du genre qui explique clairement que c'est juste une illustration d'un de leurs fantasmes.

Pendant que j'y suis, je repose la question : POURQUOI est-ce que presque personne n'utilise la technique du panneau qu'on voit utilisée sur des sites genre xHamster ? Ça aide énormément à diminuer les problèmes de fausses photos ! Si on veut faire des rencontres, c'est super utile ! Dire que j'ai même fait un outil pour ça, mais presque personne ne s'en sert...

Sur FetLife, ils ont récemment ajouté la possibilité de valider son profil, ça aussi ça aide à identifier les profils bidons.

Bon, après il faut quand même faire attention aux photos qu'on utilise, évidemment ! Trop souvent, je vois des jeunes qui postent carrément leur visage sur les sites BDSM, mais on n'est pas sur Facebook, il faut faire attention.

Pour revenir aux problèmes de profils, j'en vois SOUVENT passer qui sont plus ou moins suspects.

Ce sont surtout les profils de femmes qui posent problème : on en voit 2 types.

D'abord, les profils de type soi-disant dominante, qui poste des messages demandant aux hommes (soumis) de voir son profil, de la contacter, et autres. Parfois ce sont de pures arnaques, parfois des dominatrices payantes qui le cachent, parfois visiblement des trolls.

L'autre type courant, c'est le profil de femme, souvent soumise, qui poste dans les groupes de rencontres (sur FetLife notamment). Ça tombe souvent dans le « trop beau pour être vrai », mais pas toujours !

Là aussi, il y a CLAIREMENT des arnaques, et parfois des trolls. Très souvent ce type de profil disparaît au bout de quelques heures ou jours, ou au minimum est désactivé...

Pour les faux profils d'hommes, on tombe généralement sur des arnaques.

Les rencontres c'est DIFFICILE. Tout le monde le sait. À part si on a un super physique et de grandes capacités de drague...

Alors, rencontrer sans arrêt des faux profils, c'est particulièrement problèmatique.

Dans mon cas, c'est aussi un problème si je veux joindre des gens pour poser des questions pour mon site. Ben oui, j'ai besoin de savoir si ce sont de vrais profils, sinon, ça ne m'intéresse pas. Déjà que j'ai presque renoncé à poser des questions (puisqu'on ne me répond presque jamais), mais là, ça rend les choses quasiment impossibles.

Vous pourriez imaginer que ces problèmes classiques et répandus sont connus.

Je veux dire, toute personne qui connait même un MINIMUM les sites de rencontres, sait que c'est un souci MAJEUR.

Pourtant, je vois parfois passer des personnes qui sont à côté de la plaque. Par exemple, l'autre jour, toujours sur FetLife, j'ai vu le profil d'une femme qui n'avait mis aucune photo. Elle était super agressive dans sa description, blâmant les hommes de se montrer prudents et de demander à voir une confirmation qu'elle est bien réelle, du genre photo ou autre. Elle était VIRULENTE dans son discours, super désagréable. Entre parenthèses, elle a gâché TOUTES ses chances en se montrant sous ce jour...

Mais, c'est NORMAL qu'on demande un minimum de preuve de bonne foi ! Faire des rencontres, contacter des gens, c'est un investissement important, si c'est pour tomber sur des arnaques (ou des trolls)...

Quel homme sensé, ayant même le minimum d'expérience du problème des faux profils, voudra tenter sincèrement de contacter quelqu'un qui se comporte comme ça ?

Ha, ça, les problèmes des rencontres ne seront pas résolus demain !

Profils BDSM alarmants : je ne comprends vraiment pas...

Mars 20
Profils BDSM alarmants : je ne comprends vraiment pas... 20 Mars 2022 Larry

J'ai encore vu passer des profils WTF? sur le site BDSM FetLife.

Vraiment, je ne comprends pas...

COMMENT peut-on rédiger des profils comme ça ? Et surtout, pourquoi y-a-t'il des gens qui leur répondent, qui échangent, sont amis/amies avec ? C'est effarant !

Je crois qu'on est encore dans une illustration du problème que je dénonce depuis si longtemps : le BDSM qui est « mystérieux » et qui est utilisé pour justifier le n'importe quoi.

Les 2 profils qui ont attiré mon attention sont un homme (dominant) et une femme (dominante), les 2 ont plus de 40 ans et visiblement des années d'expérience, donc, ce ne sont pas des « petits jeunes » qui se lancent et qui ont encore les habituelles naïvetés...

Le plus frappant, c'est le profil de l'homme...

J'ai rarement vu PIRE ! Horriblement prétentieux, macho, bourré de stéréotypes et ayant une de ces visions (nocives) du BDSM qui caractérisent certains groupuscules élitistes. Je ne parlerai pas de la présentation de son texte et des fautes d'orthographe et autres qui montrent un manque total d'attention et de soin, il était « bourré » quand il a rédigé ça ?

Bref, je suis donc allé voir la liste de groupes auxquels il est abonné et PAF : évidemment, j'ai tout de suite reconnu les groupes gérés par des organisations sectaires super élitistes et TOXIQUES (le type qui défend le « vrai BDSM » de « l'âge d'or », et qui disent que moi je ne fais pas du BDSM).

Je n'ai pas eu besoin d'aller plus loin, ça m'a dit tout ce que j'avais besoin de savoir sur lui...

Le profil de la dominante n'était pas si horrible, mais là aussi on avait de sérieux signes d'alerte sur sa mentalité.

Et surtout, pourquoi toutes ces personnes pensent qu'il est OK de dire des trucs horribles ou d'utiliser un ton NOCIF au dernier degré ?

Ça me rappelle un 3e profil, que j'avais vu il y a quelques jours et qui contenait aussi des discours et remarques qui devraient faire FUIR toute personne normale !

Ha, tiens, ça me rappelle aussi, je l'avais presque oublié, ce profil de « daddy » que j'avais vu hier, où le mec n'a que des photos qui montrent son (gros) pénis et tient un discours que je trouverais honteux et ridicule même chez un collégien... Franchement, ça faisait pitié de lire ça ! Mais quel niveau, c'est hallucinant.

C'est incompréhensible !

Et ce n'est pas, malheureusement, un phénomène rare, des profils WTF? comme ça, j'en vois passer très souvent !

Ce qui me fait vraiment mal, c'est de voir que malgré ça, ces personnes ont des contacts. C'est ça qui me fait vraiment PEUR : comment des gens qui se comportent comme des porcs/truies peuvent avoir des amis/amies, est-ce que vraiment il y a des gens qui sont si désespérés, qu'ils/elles ignorent les évidents signes d'alerte de ces profils ?

Ça me fait mal de voir ça...

Munchs : « pécho » ou pas ?

Mars 19
Munchs : « pécho » ou pas ? 19 Mars 2022 Larry

Suite de mes articles précédents, basé sur un fil de discussion que j'avais vu sur FetLife :

Un des points abordés était le fameux : les Munchs, ça n'est pas pour « pécho » (pour draguer).

(Présentation de ce qu'est un Munch : « Le premier Munch ».)

C'est un problème, car, comme d'habitude, dire ça comme ça manque TOTALEMENT de nuance et ignore la réalité.

Se masquer les yeux, ça n'est PAS la meilleure stratégie, et faire des grands souhaits dans l'absolu n'aide pas, surtout quand le souhait n'est pas connu des gens qui viennent au Munch !

En plus, les gens qui disent ça sous-entendent, à peu près toujours, que le « problème » est les hommes, avec l'habituelle attitude anti-hommes toxique. C'est sûr que les femmes ne vont JAMAIS à des Munchs pour se trouver un mec, non jamais. D'ailleurs, c'est bien pour ça que j'ai reçu tant de questions de femmes à ce sujet... Sérieusement, il faut arrêter de TOUJOURS tout retourner contre les hommes ! C'est simpliste en plus d'être nocif et toxique.

Soyons lucides, qu'on le veuille ou non, une GRANDE partie de la raison pour laquelle les gens vont à des Munchs, surtout les personnes qui débutent, c'est l'espoir d'y faire des rencontres...

Maintenant, de façon réaliste, comme je l'explique sans arrêt, c'est une des PIRES stratégies, vu le nombre RIDICULE de Munchs en France et de personnes qui y vont : se restreindre à moins de 0,1% des gens qui font du BDSM n'est pas une bonne idée. Sans compter qu'en général aux évènements publics BDSM il y a beaucoup plus d'hommes que de femmes...

Donc, de toute façon, ça ne sert pas à grand chose de dire que « c'est pas pour pécho » : les gens espèrent quand même (par ignorance, bien excusable) y trouver quelqu'un, toujours à cause de l'idée (nocive) qu'on ne peut rencontrer d'autres personnes qui font du BDSM que dans le « milieu public BDSM », une totale aberration, mais c'est si souvent répété qu'il est dur de blâmer les gens pour y croire !

➜ Et c'est bien là le souci : on ne peut pas à la fois dire et écrire PARTOUT que pour faire des rencontres il faut aller en Munchs/soirées et en même temps dire que non, finalement, c'est pas fait pour ça !

En fait, ce n'est pas que les Munchs ne soient pas fait pour « pécho », c'est surtout que pour la plupart des gens ça ne marchera pas, ou, pire, vous fera rencontrer des gens ayant de mauvaises attitudes...

Il serait plus clair de dire que ce n'est pas FAIT pour ça, mais d'abord pour discuter, et expliquer qu'il ne faut pas croire les mythes sur les rencontres. Mais ça, c'est trop demander pas vrai ? De toute façon, vu la communication PATHÉTIQUE des Munchs, qui ne disent le plus souvent RIEN de concret, l'info ne risque pas de se propager...

Maintenant, il y a des gens qui viennent, c'est vrai, j'en ai vu, UNIQUEMENT pour draguer et qui se comportent MAL. Ça, ça devrait être géré par les organisateurs/trices du Munch, c'est pas comme si ces gens-là n'étaient pas immédiatement repérables ! Enfin, là aussi, c'est probablement trop demander...

Les Munchs, c'est supposé être avant tout des réunions de discussion sur le BDSM, mais il est difficile (voire impossible) d'en extraire l'angle « pécho »...