« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils

Mai 30
« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils 30 Mai 2022 Larry

Ça fait plusieurs jours que je vois une -énième- discussion sur les Rencontres BDSM sur un des forums du site social BDSM FetLife.

(Je me demande combien de fois j'ai vu passer des discussions comme ça...)

ÉVIDEMMENT, comme à CHAQUE FOIS, j'ai vu passer tous les plus mauvais conseils possibles. Je veux dire, c'est GARANTI : si on parle des rencontres, il y a TOUJOURS les mêmes stupidités qui reviennent, TOUJOURS. (Ça me lasse.)

Les pires conseils sont habituellement ceux donnés aux plus jeunes, et les pires des pires sont ceux donnés aux jeunes hommes. Vous savez, le genre de « conseils » qui garantissent l'échec ! Je n'insisterai pas trop sur les côtés insultants de bon nombre de ces pseudo conseils, même si j'aurais beaucoup à dire à ce sujet aussi.

Dans ce fil de discussion, comme souvent (TROP SOUVENT), j'ai vu passer les classiques conseils donné par des femmes qui commencent par « nous, les femmes [...] ». Ici, les mots exacts n'y étaient pas, mais le ton et le contenu étaient les mêmes...

Sérieusement ?

Comment peut-on écrire des choses pareilles ?

Il n'y a PAS de « nous, les femmes », c'est évident, pas plus que de « nous, les hommes » ! C'est absurde, sexiste, et des généralisations qui sont complètement RIDICULES ! Personne de sensé ne pense que toutes les femmes (ou tous les hommes) sont identiques, pensent pareil, ont les même idées, les mêmes envies, etc.

Mais ça, pourtant, je le vois passer VRAIMENT SOUVENT. Ce sont TOUJOURS des conseils donnés aux hommes, surtout en « réponse » aux questions sur les rencontres posées par des garçons/hommes jeunes.

Perso, mon conseil aux hommes qui voient ça est de passer DIRECT à la réponse suivante ! Ben oui, vous voulez VRAIMENT lire des « conseils » qui commencent sur une assertion sexiste et ABSURDE ? Le contenu ne peut PAS être raisonnable si on part de prémisses aussi ridicules et stéréotypés. En plus, le ton utilisé est presque toujours désagréable et du type « donneuse de leçon ».

Bon, à part les classiques stéréotypes sexistes absurdes, un des principaux « conseils » qui revient ENCORE ET ENCORE, c'est le fameux « sortir (en Munchs et soirées BDSM) pour rencontrer du monde »...

Un conseil qui PROUVE que la personne en question ne SAIT PAS de quoi elle parle !

Je le répéterai autant de fois qu'il le faudra, mais cette stratégie est une stratégie PERDANTE : elle fait partie des statégies de rencontres qui ont la plus faible probabilité (quasi nulle) de marcher ! Ça ne peut marcher que pour un homme ayant un super look ou une personnalité super extravertie (et des qualités de drague hors norme), et ce genre d'hommes ne vont PAS demander des conseils pour faire des rencontres, ils n'ont aucun mal à en faire...

J'ai présenté -notamment- cette stratégie et expliqué pourquoi elle ne PEUT PAS MARCHER dans mon article majeur sur les rencontres, mais en un mot, il est facile de se rendre compte de pourquoi ça ne marche pas : il y a très peu de femmes, encore moins de célibataires, dans le « milieu public BDSM » ! Les soirées BDSM et Munchs, en France, ça regroupe au mieux quelques milliers de personnes, en étant généreux ! Et le nombre de soirées et de Munchs est RIDICULE, la majorité des gens n'en ont même pas à proximité de leur habitation... Comparé aux MILLIONS de personnes qui font du BDSM en France, c'est FOU de conseiller de chercher dans un milieu si réduit.

Est-ce réellement si DUR de comprendre cette notion ? Que chercher dans des évènements où, au mieux, vous croiserez une ou 2 femmes célibataires (et une concurrence monstrueuse qui garantit que vous n'avez AUCUNE chance) est absurde ?

Sans compter que si c'était si simple, ça se saurait ! Et on n'aurait pas autant d'hommes qui se plaignent de ne pas arriver à trouver...

Encore une fois, on tombe dans cette pensée unique absurde (et toxique) si présente dans le BDSM. Alors que le plus minimal esprit critique (et bon sens) permet de voir directement que c'est un MAUVAIS conseil.

Limites sur les messages des sites de rencontres : le « drame »

Avr 30
Limites sur les messages des sites de rencontres : le « drame » 30 Avril 2022 Larry

Il y a quelques jours, j'ai vu passer un commentaire négatif sur une « app » de rencontres qui m'a stupéfié !

Tenez-vous bien !

Le gars se plaignait que l'abonnement « n'autorisait que » l'envoi de 500 messages par mois avec une limite de 50 par jour. Il se plaignait vigoureusement que ça voulait dire qu'il ne pouvait écrire « que » pendant les 10 premiers jours du mois...

C'est FOU !

Il ne se rend pas compte du délire que sont ses exigences démentes ?

Imaginez si tout le monde faisait comme lui !

C'est EXACTEMENT à cause de gars comme lui que les sites (et apps) mettent en place des limitations. Personne de NORMAL n'envoie 50 messages par jour, et lui, visiblement aurait voulu en envoyer encore plus. Personne de normal ne sera gêné par ces limites qui sont assez hautes en fait...

Perso, je suis POUR ce type de limites, et j'en aurais mis en place des bien plus basses. Je trouve que les sites gérent mal ces problèmes, il faudrait aussi tenir compte de l'ancienneté du compte et d'autres paramètres comme le % de réponses et autres. Bref, il faut être stricts avec ce genres d'abus du système, qui pourrissent tout pour les autres !

Je sais bien qu'il est difficile (rare) de recevoir des réponses de femmes si on est un homme qui n'est pas dans le top (et encore). Et que ça incite -perversement- à ratisser large et même à « mitrailler » au hasard. Mais quand même ! Il faut être acharné et irresponsable pour vouloir lancer des dizaines de messages chaque jour. Parce que là, évidemment, on parle d'un gars qui ne lit JAMAIS les profils, c'est évident ! Il tente de contacter des profils qui ne cherchent pas ou n'ont pas du tout de demandes compatibles, c'est clair. Bref, il est le genre qui, n'ayons pas peur des mots, emmerde son monde, et qui chasse les femmes des sites de rencontres à cause de ce type de harcèlement, sans compter que pas mal de femmes expliquent ne plus vouloir trier et passent à côté des profils qui sont corrects, eux (mais étouffés dans la masse).

C'est une minorité toxique qui agit comme ça, mais ils (ce sont le + souvent des hommes, mais j'ai vu passer des profils de femmes qui faisaient pareil) ont un impact disproportionné (envoyant des centaines de fois plus de messages qu'un homme normal).

Sérieusement...

Je n'en suis toujours pas revenu de lire son délire.

Sites de rencontres : comment ça peut marcher ?

Avr 11
Sites de rencontres : comment ça peut marcher ? 11 Avril 2022 Larry

Cet article fait suite à mes 2 articles précédents sur les sites de rencontres : « Sites de rencontres : gratuits ou payants ? » et « Sites de rencontres : que du virtuel ? ».

Pendant que je regardais les réultats de rechercher sur les termes « sites de rencontres BDSM » et similaires, je me faisais encore plusieurs réflexions.

D'abord, comment est-ce possible d'avoir autant de vulgarité et d'utiliser tant de termes exagérés et loin de la réalité ? Ça montre VRAIMENT à quel point ces gens-là pensent que leurs clients (hommes) sont STUPIDES, mais passons.

Une autre remarque que je me suis souvent faite est : comment est-ce que ça peut marcher ?

Il y a énormément de sites de rencontres, et un grand nombre spécialisés en BDSM.

Mais les sites de rencontres (en général), ça n'est pas encore réellement entré dans les moeurs, tout le monde ne s'en sert pas, loin de là !

Au final, il y a tant de sites qu'il est évident qu'il est IMPOSSIBLE qu'ils aient tous du succès, surtout s'ils sont payants. Personne n'a les moyens et le temps de s'inscrire à plus de 2 ou 3, surtout qu'il y en a qui sont CHERS. J'ai discuté avec des gars qui dépensaient plus de 100 euros PAR MOIS pour un seul site (en payant pour des jetons, ça ne marche pas par abonnement) !

En plus, il y a le problème bien connu de la disparité entre le nombre de profils hommes et femmes. Comme la majorité des sites sont hétéros, s'il n'y a que des hommes, ça ne leur apporte RIEN de s'abonner, la plupart n'ont aucune chance de faire des rencontres.

Et vu les problèmes sur des sites un peu connus, je ne vois pas comment ça peut être mieux sur des sites mineurs !

Alors, comment font-ils pour gagner de l'argent (puisque c'est leur but) ?

Est-ce que réellement, il y a tant d'hommes qui espèrent (en vain) trouver mieux que les sites un peu connus dans des trucs obscurs et encore plus prédateurs financièrement ?

Je suppose qu'il y aura toujours des débutants qui tentent le coup (avant d'abandonner, une fois qu'ils ont constaté que c'est + ou - une arnaque), mais ça ne peut représenter qu'un nombre réduit, j'imagine...

Ce n'est pas par hasard que les sites qui ont du succès ont fait d'énormes et coûteuses campagnes de pub pour attirer du monde. Pour démarrer, c'est difficile si un seuil minimal de clients (et clientes) n'est pas franchi... Le p'tit souci, c'est que toutes les personnes qui ont testé ce genre de sites rapportent de GROS problèmes avec. Le dernier dont j'ai entendu des nouvelles sur le site BDSM FetLife, avait des commentaires vraiment PAS flatteurs, au contraire...

L'idée des sites de rencontres est bien (d'ailleurs, j'en utilise), mais il y a encore tellement de problèmes, y compris avec la malhonnêteté si répandue des gens qui les gèrent... Je pense qu'il faudra encore longtemps avant que ça ne fonctionne correctement, il faudra avant tout que ça entre dans les moeurs... C'est pas gagné !

Sites de rencontres : que du virtuel ?

Avr 06
Sites de rencontres : que du virtuel ? 06 Avril 2022 Larry

Pour faire suite à mon article précédent (est-ce mieux d'utiliser un site de rencontres BDSM payant ou gratuit), je vais maintenant parler d'un autre sujet : le pourcentage de profils qui ne sont là que pour du virtuel.

J'avais lu une remarque sur un site connu, pour lequel il y avait de nombreux retours, se plaignant que beaucoup de gens ne veulent en réalité faire que des rencontres virtuelles, pas en réel.

Ça m'a immédiatement fait penser que j'ai vu passer cette plainte un peu partout, donc ce n'est certainement pas spécifique à ce site-là...

Mais qu'en est-il vraiment ?

Je n'ai pas de chiffres sur ce sujet, mais je SAIS que beaucoup de personnes se « dégonflent » au moment où on commence à sérieusement parler de RDV ou, pire, le jour du RDV. Les plaintes à ce sujet sont nombreuses.

Parmi les plaintes les plus fréquentes, je vois les dominatrices amatrices et pros.

Quand on voit la difficulté qu'a la majorité des gens à trouver des partenaires, ça peut sembler BIZARRE de lire un témoignage d'une dominatrice amatrice qui explique que tous les derniers hommes soumis avec qui elle avait RDV lui ont posé un lapin. Pourtant, une chose est sûre, ce n'est pas ELLE le problème, car trop d'autres personnes témoignent comme elle.

Perso, je ne vois aucun problème à ce que les gens s'inscrivent sur les sites BDSM juste pour voir comment ça passe, mater les photos et autres. Bref, pour le fantasme. Je trouve ça assez naturel.

Là où le bât blesse, c'est quand ce type de personne commence à contacter des personnes qui veulent avoir des RDV en réel, mais ne leur disent pas que le réel ne les intéresse pas !

Si c'était juste pour discuter ou faire du BDSM virtuel, et qu'ils/elles l'annoncent au départ : pas de souci. J'ai croisé des gens qui ne cherchaient QUE ça (et le disaient sur leur profil).

Mais ne pas le dire et poser un lapin au dernier moment, ça c'est nul, et ça peut porter un sérieux préjudice au moral de la personne qui subit ce traitement.

Et c'est bien pire que se faire ignorer ou rejeter dès le départ, parce là on a eu des espoirs qui sont brutalement brisés.

J'ai parlé des hommes soumis qui font ça, mais il y a aussi pleins d'autres types de profils qui en font autant.

Remarquez, dans le lot, il y a parfois des trolls/trolles et des arnaques, mais je PENSE qu'en général, ce sont juste des gens qui ont plein de fantasmes, et au dernier moment ont peur de passer aux actes, ou réalisent que leur mari/femme/partenaire va s'en apercevoir, etc.

Maintenant, je pense que ça se trouve un peu partout. Mais peut-être plus souvent dans les sites gratuits, pour des raisons évidentes.

➜ Je doute VRAIMENT que ce soit nettement pire dans tel ou tel site (à offre égale, pour comparer ce qui est comparable).

Je pense au final que c'est un GROS problème, mais qu'il faut le remettre à sa place : le problème des faux profils en général me semble bien plus répandu et bien pire.

Ce n'est pas un problème aisé à résoudre...

Le problème de l'hypocrisie des pros

Avr 06
Le problème de l'hypocrisie des pros 06 Avril 2022 Larry

Quand je parlais hier des problèmes avec les sites de rencontres BDSM, j'avais évoqué le problème de la malhonnêteté du milieu, et du milieu du sexe en général...

Il n'y a malheureusement RIEN de nouveau là-dedans, ça a toujours été comme ça. Beurk.

Un des aspects ennuyeux et qui pose de sérieux problèmes, c'est quand les « pros » (TDS ou travailleuses du sexe) sont hypocrites et CACHENT qu'elles sont des pros. J'écris elles, parce que, à ma connaissance, cette arnaque-là on la trouve chez les femmes uniquement.

Perso, je le précise pour éviter les malentendus, je n'ai rien contre le travail du sexe. Par contre, la malhonnêteté, là, je suis contre !

J'ai parlé un peu du problème dans mon article « comment faire des rencontres BDSM ».

C'est si répandu que c'est effrayant !

En général, le souci, c'est quand une pro contacte un homme soumis et se présente comme dominatrice, mais « oublie » de préciser qu'elle est payante... Comme il est souvent difficile de trouver des femmes dominantes, surtout expérimentées, beaucoup d'hommes se laissent avoir. Une fois qu'ils sont « ferrés », la pro commence à parler d'argent...

Vouloir être rétribuée pour un service, c'est une chose, mais là, on parle CLAIREMENT d'une arnaque !

Et si on est un homme, il suffit de s'incrire à un site de rencontres BDSM quelconque pour recevoir des sollicitations. Les plus visés étant les hommes indiquant être soumis, et de plus de 50 ans.

Et ne comptez pas sur les sites pour virer ce genre de profils, bien sûr...

Depuis quelques années, un autre type de TDS s'est développé, des filles qui utilisent des sites comme « onlyfans » pour se faire payer leurs photos ou vidéos ou autres. À une époque, elles avaient envahi le site BDSM FetLife, au point qu'on voyait PARTOUT passer des messages de filles comme ça, qui essayaient de solliciter une nouvelle clientèle. Ça a pas mal disparu, je ne suis pas sûr de la raison.

Là aussi, je n'y vois pas réellement de problème : elles annoncent généralement clairement les choses sur leurs annonces ou profils.

Par contre, récemment, j'ai vu passer encore un cas hypocrite de jeune femme qui prétend être « nouvelle » et vouloir « faire connaissance » sur des forums, ce qui en soi est déjà un peu suspect (ça sent le faux profil), mais là où j'ai vu le VRAI problème, c'est qu'elle avait un lien vers « onlyfans » en bas de son profil et qu'elle disait être OK pour parler, SI ON LA PAIE !

Non, ça non plus ça n'est pas acceptable !

Se présenter comme une « p'tite nouvelle qui découvre le BDSM » pour cacher qu'elle sait PARFAITEMENT de quoi on parle et qu'elle veut en réalité de l'argent, c'est une forme d'arnaque.

Ce qui me scie, c'est que la modération ne l'a même pas bannie pour ça, alors que c'était un cas FLAGRANT de non-respect des règles, et que des gens ont été bannis pour des riens...

C'est quand même FOU à quel point dès qu'on parle de sexe, on voit passer partout des arnaques...

Sites de rencontres : gratuits ou payants ?

Avr 05
Sites de rencontres : gratuits ou payants ? 05 Avril 2022 Larry

En ce moment, je parle vraiment beaucoup des rencontres...

Hé bien, justement, je viens de lire des choses qui m'ont fait réfléchir à divers points sur les sites de rencontres.

(J'ai diverses choses à dire, donc cet article est le premier d'une série.)

La première question que j'ai vu passer concerne l'argent.

Vaut-il mieux utiliser un site de rencontres BDSM payant ou gratuit ?

J'ai lu des arguments divers, qui ne m'ont pas entièrement convaincu.

D'abord, si un site est payant, voici les arguments positifs principaux que j'ai lus :

  • il sera plus sérieux,
  • plus pro,
  • les données seront mieux protégées,
  • il y aura une meilleure modération,
  • ça minimisera les profils douteux (ou faux).

Mmmmouais.

Si vous avez lu mon article récent sur les rencontres, vous savez déjà ce que je pense des sites de rencontres BDSM, surtout les payants : des ARNAQUES. Faux profils de femmes, faux messages pour inciter les hommes à payer, parfois des animatrices pour donner l'illusion qu'il y de vraies femmes, je pourrais écrire des pages sur les problèmes de mauvaise foi et d'avidité FLAGRANTE de leurs créateurs... Je veux dire, déjà du temps du MINITEL, j'avais vu ces problèmes !

Je suis informaticien, spécialisé dans internet, donc je sais EXACTEMENT ce que ça représente de créer un site et de le gérer.

Si on parle des côtés sérieux et pro, en théorie, ça devrait être vrai. Si on a des pros, qui travaillent à plein temps sur le projet, c'est généralement mieux que des gens qui n'ont pas forcément l'expérience et le temps.

Mais dans les FAITS, j'ai vu comment c'est géré même dans des organisations ayant des moyens ÉNORMES (bien plus que les sites de rencontres), et c'était pas beau à voir : c'est toujours la mentalité « aller au moins cher » qui domine, même quand je travaillais sur des projets critiques. On ne me fera JAMAIS croire que des sites créés par des gens ayant des mentalités toxiques (voyez comment ils n'ont pas de scrupules) seront bien faits et bien gérés ! Ça me ferait rire ! Je connais trop bien la musique.

Quand aux données, je ne vois pas en quoi les sites payants seraient moins portés à les vendre au plus offrant ! C'est devenu tellement la norme de nos jours, que je serais VRAIMENT étonné s'il y en a qui ne le font pas. Si ça leur rapporte même un peu d'argent, ils le feront. Toujours le même problème : voyez leur MENTALITÉ, tout en revient à ça !

Meilleure modération ? Même problème : des gens qui modèrent, ça coûte de l'argent, je vous parie qu'ils font le minimum.

Minimisera les profils douteux ? Oui, c'est un VRAI argument, du moins, pour partie. Payer va rendre nettement + dur de s'incrire, et empêcher les trolls/trolles de créer des comptes toutes les 5 minutes. Par contre, ne croyez pas une seconde que les gens ayant de « mauvaises intentions » en seront génés ! Des arnaques, vous en verrez, c'est garanti, et ne parlons pas des abuseurs/abuseuses et prédateurs.

Je me répète, mais le problème de fond, c'est la mentalité.

Le monde du sexe, au sens large, est dominé par de mauvaises mentalités, on paie là le prix des tabous et des attitudes anti-sexe qui nous étranglent depuis si longtemps... Le sujet étant tabou, parfois à la limite du légal, ça attire forcément avant tout des gens sans scrupules !

Pourquoi est-ce qu'on a tant de gens ayant de mentalités immondes (comme c'est dénoncé régulièrement) dans le porno ? Exactement pour cette raison !

S'il y a de l'argent en jeu, et du sexe, ça garantit qu'on rencontrera une GRANDE majorité de gens qui sont des escrocs à des degrés divers ou des criminels. Donc, les sites BDSM payants, qui tombent exactement dans cette catégorie, le résultat est prévisible...

Perso, je ne suis pas convaincu que payer apporte réellement quelque chose.

Je ne pense pas pour autant que les sites gratuits sont BIEN, ce serait trop beau, d'ailleurs, souvent ils ne sont pas réellement gratuits (ils ont des pubs et autres).

Cela dit, j'avoue que le problème n'est pas aisé à résoudre. Les raisons sont si profondes, je ne vois pas comment ça pourrait s'améliorer, en tout cas, pas avant TRÈS longtemps...

Pourquoi les évènements publics n'incitent pas plus les femmes à venir ?

Avr 04
Pourquoi les évènements publics n'incitent pas plus les femmes à venir ? 04 Avril 2022 Larry

Il y a un FORT déséquilibre H/F dans les évènements publics BDSM.

On y voit presque toujours plus d'hommes que de femmes, parfois, il y a BEAUCOUP PLUS d'hommes.

Ce n'est pas un problème récent. D'ailleurs, ça n'est pas limité au BDSM, mais dans cet univers, c'est particulièrement aigu.

Une grande partie des hommes (surtout les célibataires) y vont dans l'espoir, presque toujours vain, d'y faire des rencontres.

Sincèrement, je pense que si ces hommes-là n'y allaient pas, il n'y aurait pas de clubs BDSM ni de soirées ni peut-être de Munchs (enfin, pour les Munchs, on peut discuter).

Évidemment, le BDSM subit encore le poids des tabous et autres stéréotypes, ça joue négativement, et les hommes tendent à être plus déterminés pour ce type de sorties (surtout parce qu'ils s'imaginent y trouver des femmes).

De façon générale, je m'en plains depuis des années, le milieu des soirées et autres clubs (et même des Munchs) est horriblement mal organisé, ça fait pitié. Franchement, je trouve ça pathétique et ridicule. Ils ne sont même pas fichus de mettre un plan de l'endroit où ça se passe ou des photos de l'extérieur, et expliquer comment ça se passe concrètement est trop dur pour eux... Tout ça ne va pas donner envie d'aller les voir, à moins de VRAIMENT le vouloir.

Mais ce que je trouve FRAPPANT, c'est à quel point on ne sent AUCUN effort pour inciter les femmes à venir.

Alors, vous me direz peut-être que les tarifs genrés (gratuit ou beaucoup moins cher pour les femmes) sont supposés inciter les femmes à venir (devoir payer 70 à 100 euros ou plus pour une soirée, comme c'est souvent le cas pour les hommes, ça donne à réfléchir).

Mais, bon, NON, ça ne suffit pas ! D'ailleurs, il suffit de regarder sur le terrain : si c'était aussi simple, on aurait bien plus de femmes qui y viennent !

Ça me fait penser aux sites de rencontres qui font TOUT pour décourager les femmes, avec une pub et un marketing généralement uniquement orientés vers les hommes, et en plus souvent bourrés de vulgarité (ce qui a aussi de quoi dégoûter les hommes).

Quand on voit leurs sites, leurs présentations, même leurs photos et le vide presque TOTAL d'explications qui pourraient rassurer et aider à dissiper les mythes, on comprend le POURQUOI !

En fait, à mon avis, la seule et UNIQUE raison pour laquelle il y a encore des nouvelles venues qui vont dans ce genre de choses, c'est leur ignorance : elles s'imaginent (à tort) que le BDSM est forcément dans le « milieu public BDSM » donc les Munchs ou les soirées et que sortir va leur permettre de voir plein de choses. Des témoignages récents sur FetLife m'ont conforté dans cette hypothèse.

Bref, tous ces évènements tablent sur la « mystique » du BDSM.

Ouais, ben vu le résultat, ils devraient sérieusement revoir leur copie !

Vu le nombre ÉNORME de personnes intéressées par découvrir le BDSM, faire une communication un peu plus adaptée et de meilleure qualité pourrait faire une différence. De toute façon, ce serait dur de faire pire, LOL. Mais bon, c'est trop demander visiblement.

Comment expliquez-vous qu'il y ait si peu de Munchs et de soirées malgré les millions de candidats/tes potentiels, qui devraient vouloir y aller ?

En tout cas, je ne pense pas que tout ça s'améliorera demain...

Publication de mon article sur les Rencontres !

Avr 03
Publication de mon article sur les Rencontres ! 03 Avril 2022 Larry

Comme je l'avais indiqué dans mon entrée de Blog précédente, pour fêter en beauté les 5 ans de mon site, j'ai -enfin- publié mon article sur les rencontres !

Comment faire des Rencontres BDSM

C'est un article majeur, le résultat d'années d'efforts et de plusieurs mois de rédaction, divisé en plusieurs articles.

C'est mon 130e article, il fait plus de 60 pages. Il est presque aussi long que mon article « Faire du BDSM quand on est vierge ». Et pourtant, je suis LOIN d'y dire tout, j'ai publié avant plusieurs articles qui sont des pré-requis...

Je ne pense pas que vous puissiez vous représenter réellement les efforts que ça a demandé pour écrire tout ça...

Ces 5 articles représentent environ 166 pages, soit approximativement, 365 pages au format poche !

Évidemment, quand on les lit, ça ne semble pas si dur que ça, mais quand je suis devant mon écran, GGGNNNN, comment exprimer ma pensée et quoi dire exactement ? Argh ! C'est plus difficile qu'il n'y paraît.

J'ai fait le FORCING pour publier tout ça rapidement. Je me suis vraiment mis la pression.

Je voulais sortir ce dernier article aujourd'hui (le 3 avril), pour que ça tombe le jour de l'anniversaire des 5 ans du site. Ce n'était pas vital, bien sûr, mais c'était symbolique. Je suis content d'y être arrivé ! Ces derniers jours ont été stressants, j'avais peur de ne pas y arriver : chaque fois que je relis mes écrits, des choses à ajouter me reviennent en tête. Même quand je sais ce que je veux dire, il y a toujours de nouvelles idées qui arrivent ou des choses à préciser/clarifier.

Arriver à publier cet article m'a drôlement soulagé, ça m'a ôté une grande pression.

Je pense qu'il devrait VRAIMENT intéresser pas mal de monde. Après tout, comme vous le savez probablement, les rencontres, c'est LE sujet qui intéresse le plus les gens et la source d'énormément de stress et de déceptions.

Dans l'article, j'explique d'abord comment éviter l'erreur numéro UN que font la plupart des gens : se lancer directement dans des recherches avant de s'être un minimum renseignés. Je pense aussi que l'une des raisons majeures des échecs et déceptions vient de la différence entre fiction et réalité du BDSM, et parce que trop de personnes ne réalisent pas que leurs stratégies sont inadaptées à leur situation. La plupart des gens ont des envies BDSM relativement simples et légères, ça ouvre plein de possibilités ! Mais au lieu de regarder parmi les personnes compatibles, ils/elles essaient de contacter des gens qui sont à fond dans leur BDSM (comme moi)... Ou ils cherchent parmi des minorités, très visibles, mais si réduites que la probabilité d'y trouver quelqu'un de libre est nulle pour presque tout le monde.

Au final, je présente 9 grandes stratégies pour chercher des partenaires.

Évidemment, leur efficacité dépend du contexte, des envies et du caractère de la personne qui cherche.

Faire des rencontres (en général), ça n'est jamais facile, à part si on est vraiment favorisé (physique & facilités à communiquer/draguer), et encore... Y ajouter une couche BDSM, ça complique forcément, un peu ou beaucoup.

Mais il y a tellement de personnes qui veulent faire du BDSM...

Haaaa, si seulement on pouvait se débarrasser des tabous sur le sexe, et communiquer librement, ouvertement... Ça faciliterait VRAIMENT les choses, pas vrai ?

On peut toujours rêver...

En attendant, allez lire mes articles sur les rencontres, j'espère que ça pourra vous aider, peut-être vous donner des idées, vous montrer des pistes auxquelles vous n'aviez pas songé, même si elles sont en fait, évidentes (une fois qu'on y a pensé !).

Bonne lecture et bonne chance !

Le problème des faux profils

Mars 23
Le problème des faux profils 23 Mars 2022 Larry

Les faux profils, c'est un VRAI problème.

Si vous avez un peu utilisé des sites de rencontres, ou juste des sites sociaux BDSM comme FetLife, vous êtes probablement tombé ou tombée sur des profils suspects ou visiblement « bidonnés ».

Les fausses photos de profil sont au sommet des arnaques évidemment.

Beaucoup de personnes (et pas que des femmes) piquent des photos à droite et à gauche. Parfois ça se voit tout de suite, parfois ça demande une recherche pour vérifier si ce n'est pas une image volée.

Notez qu'il n'y a RIEN de mal à utiliser une image qui n'est pas de soi si on le précise bien sur la photo, par exemple, on croise assez souvent des personnes (surtout des femmes) qui indiquent « ce n'est pas moi sur la photo » ou qui expliquent « je voudrais faire ça » ou un texte du genre qui explique clairement que c'est juste une illustration d'un de leurs fantasmes.

Pendant que j'y suis, je repose la question : POURQUOI est-ce que presque personne n'utilise la technique du panneau qu'on voit utilisée sur des sites genre xHamster ? Ça aide énormément à diminuer les problèmes de fausses photos ! Si on veut faire des rencontres, c'est super utile ! Dire que j'ai même fait un outil pour ça, mais presque personne ne s'en sert...

Sur FetLife, ils ont récemment ajouté la possibilité de valider son profil, ça aussi ça aide à identifier les profils bidons.

Bon, après il faut quand même faire attention aux photos qu'on utilise, évidemment ! Trop souvent, je vois des jeunes qui postent carrément leur visage sur les sites BDSM, mais on n'est pas sur Facebook, il faut faire attention.

Pour revenir aux problèmes de profils, j'en vois SOUVENT passer qui sont plus ou moins suspects.

Ce sont surtout les profils de femmes qui posent problème : on en voit 2 types.

D'abord, les profils de type soi-disant dominante, qui poste des messages demandant aux hommes (soumis) de voir son profil, de la contacter, et autres. Parfois ce sont de pures arnaques, parfois des dominatrices payantes qui le cachent, parfois visiblement des trolls.

L'autre type courant, c'est le profil de femme, souvent soumise, qui poste dans les groupes de rencontres (sur FetLife notamment). Ça tombe souvent dans le « trop beau pour être vrai », mais pas toujours !

Là aussi, il y a CLAIREMENT des arnaques, et parfois des trolls. Très souvent ce type de profil disparaît au bout de quelques heures ou jours, ou au minimum est désactivé...

Pour les faux profils d'hommes, on tombe généralement sur des arnaques.

Les rencontres c'est DIFFICILE. Tout le monde le sait. À part si on a un super physique et de grandes capacités de drague...

Alors, rencontrer sans arrêt des faux profils, c'est particulièrement problèmatique.

Dans mon cas, c'est aussi un problème si je veux joindre des gens pour poser des questions pour mon site. Ben oui, j'ai besoin de savoir si ce sont de vrais profils, sinon, ça ne m'intéresse pas. Déjà que j'ai presque renoncé à poser des questions (puisqu'on ne me répond presque jamais), mais là, ça rend les choses quasiment impossibles.

Vous pourriez imaginer que ces problèmes classiques et répandus sont connus.

Je veux dire, toute personne qui connait même un MINIMUM les sites de rencontres, sait que c'est un souci MAJEUR.

Pourtant, je vois parfois passer des personnes qui sont à côté de la plaque. Par exemple, l'autre jour, toujours sur FetLife, j'ai vu le profil d'une femme qui n'avait mis aucune photo. Elle était super agressive dans sa description, blâmant les hommes de se montrer prudents et de demander à voir une confirmation qu'elle est bien réelle, du genre photo ou autre. Elle était VIRULENTE dans son discours, super désagréable. Entre parenthèses, elle a gâché TOUTES ses chances en se montrant sous ce jour...

Mais, c'est NORMAL qu'on demande un minimum de preuve de bonne foi ! Faire des rencontres, contacter des gens, c'est un investissement important, si c'est pour tomber sur des arnaques (ou des trolls)...

Quel homme sensé, ayant même le minimum d'expérience du problème des faux profils, voudra tenter sincèrement de contacter quelqu'un qui se comporte comme ça ?

Ha, ça, les problèmes des rencontres ne seront pas résolus demain !

Profils BDSM alarmants : je ne comprends vraiment pas...

Mars 20
Profils BDSM alarmants : je ne comprends vraiment pas... 20 Mars 2022 Larry

J'ai encore vu passer des profils WTF? sur le site BDSM FetLife.

Vraiment, je ne comprends pas...

COMMENT peut-on rédiger des profils comme ça ? Et surtout, pourquoi y-a-t'il des gens qui leur répondent, qui échangent, sont amis/amies avec ? C'est effarant !

Je crois qu'on est encore dans une illustration du problème que je dénonce depuis si longtemps : le BDSM qui est « mystérieux » et qui est utilisé pour justifier le n'importe quoi.

Les 2 profils qui ont attiré mon attention sont un homme (dominant) et une femme (dominante), les 2 ont plus de 40 ans et visiblement des années d'expérience, donc, ce ne sont pas des « petits jeunes » qui se lancent et qui ont encore les habituelles naïvetés...

Le plus frappant, c'est le profil de l'homme...

J'ai rarement vu PIRE ! Horriblement prétentieux, macho, bourré de stéréotypes et ayant une de ces visions (nocives) du BDSM qui caractérisent certains groupuscules élitistes. Je ne parlerai pas de la présentation de son texte et des fautes d'orthographe et autres qui montrent un manque total d'attention et de soin, il était « bourré » quand il a rédigé ça ?

Bref, je suis donc allé voir la liste de groupes auxquels il est abonné et PAF : évidemment, j'ai tout de suite reconnu les groupes gérés par des organisations sectaires super élitistes et TOXIQUES (le type qui défend le « vrai BDSM » de « l'âge d'or », et qui disent que moi je ne fais pas du BDSM).

Je n'ai pas eu besoin d'aller plus loin, ça m'a dit tout ce que j'avais besoin de savoir sur lui...

Le profil de la dominante n'était pas si horrible, mais là aussi on avait de sérieux signes d'alerte sur sa mentalité.

Et surtout, pourquoi toutes ces personnes pensent qu'il est OK de dire des trucs horribles ou d'utiliser un ton NOCIF au dernier degré ?

Ça me rappelle un 3e profil, que j'avais vu il y a quelques jours et qui contenait aussi des discours et remarques qui devraient faire FUIR toute personne normale !

Ha, tiens, ça me rappelle aussi, je l'avais presque oublié, ce profil de « daddy » que j'avais vu hier, où le mec n'a que des photos qui montrent son (gros) pénis et tient un discours que je trouverais honteux et ridicule même chez un collégien... Franchement, ça faisait pitié de lire ça ! Mais quel niveau, c'est hallucinant.

C'est incompréhensible !

Et ce n'est pas, malheureusement, un phénomène rare, des profils WTF? comme ça, j'en vois passer très souvent !

Ce qui me fait vraiment mal, c'est de voir que malgré ça, ces personnes ont des contacts. C'est ça qui me fait vraiment PEUR : comment des gens qui se comportent comme des porcs/truies peuvent avoir des amis/amies, est-ce que vraiment il y a des gens qui sont si désespérés, qu'ils/elles ignorent les évidents signes d'alerte de ces profils ?

Ça me fait mal de voir ça...