FetLife ajoute enfin une vérification de profil

Nov 16
FetLife ajoute enfin une vérification de profil 16 Novembre 2021 Larry

Depuis quelques jours, sur le site de communauté FetLife, on a ENFIN l'option de faire vérifier son profil.

Pas trop tôt !

Cette nouvelle fonctionnalité (https://fetlife.com/verification) demande de suivre un processus assez simple, en 4 étapes, qui permet donc une fois le profil validé par les gens du site, d'obtenir un badge prouvant que le profil est vérifié.

Rien de nouveau là-dedans, ça existe depuis longtemps sur Twitter ou YouTube ou autres.

Ce qui est intéressant, c'est qu'ils/elles ont choisi de ne pas demander de documents officiels (genre carte d'identité) pour leur système. Vu le sujet (BDSM), ça paraît une très bonne décision, qui de sensé accepterait de leur envoyer une copie de documents sensibles ? Le système repose totalement sur des photos de vous.

Par contre, ce qui m'a un peu ennuyé, c'est qu'il est nécessaire d'avoir une webcam pour 2 des 4 étapes ! Or, je n'en ai pas sur mon ordi de bureau et celle de mon portable ne marche pas (je ne sais pas pourquoi mon Linux ne la voit pas, je n'ai pas creusé). Du coup, j'ai dû utiliser ma tablette, et ce n'était PAS pratique du tout ! Enfin, ça a marché, c'est ce qui compte le plus.

Remarquez que le système demande d'avoir une photo avec une partie du visage dans votre compte (là, prise sans webcam bien sûr), puis fait prendre 2 photos à visage découvert, qui, elles, ne sont vues que par les gens de FetLife.

Je sais que se faire vérifier en envoyant des photos à visage découvert va repousser des gens. Perso, je pense que ce n'est pas un gros problème en fait. S'ils l'avaient demandé sur le profil, ça aurait été différent...

QUI a réellement avantage à utiliser cette méthode ?

Évidemment, pour des gens comme moi, c'est utile : je n'utilise plus de compte perso, mais j'ai un profil pour le site, qui sert à contacter des gens pour poser des questions ou demander des interviews, donc être validé est important.

Ensuite, le GROS avantage c'est pour les rencontres, évidemment. Le problème des fausses photos et faux profils est très (trop) répandu et est un sérieux souci. Ça fait des années que j'en parle, que je propose des solutions (voir mon site https://unpanneaupourunerencontre.fr), mais je ne vois pas grand chose qui bouge, pourtant c'est un des problèmes MAJEURS pour les rencontres !

Évidemment, si on est sur FetLife uniquement pour lire les forums, ça n'a pas trop d'intérêt.

On va voir si ça a du succès. Vu que les profils doivent être vérifiés humainement, ça prend du temps, et vu le nombre de personnes enregistrées, même si un petit % seulement se fait vérifier (ce qui est probable), il faudra un bon moment avant que ça se répande.

➜ À suivre !

Passe Covid, forums FetLife et mauvais conseils

Oct 19
Passe Covid, forums FetLife et mauvais conseils 19 Octobre 2021 Larry

Voilà -encore- une triste illustration de pourquoi on ne peut pas trouver de réponses, de conseils, dans les forums...

Notez que je ne parlerai pas ici des IDIOTS/IDIOTES qui disent refuser le vaccin, ou d'utiliser le passe d'un ami ou d'une amie, j'aurais BEAUCOUP à dire sur ce sujet, mais là je veux parler d'autre chose.

J'ai déjà parlé récemment (2 fois) des problèmes posés par les rencontres et les mauvais conseils, et autres stupidités. Mais j'ai encore pas mal de choses à dire...

J'ai vu passer tout à l'heure, sur un des groupes français du site de communauté BDSM FetLife, un sujet intéressant : le problème du passe sanitaire lors de rencontres.

En effet, quand on présente son passe, la personne qui le scanne obtient diverses infos, dont le prénom et nom de la personne (qui peuvent vraiment aider à retrouver quelqu'un, y compris son adresse).

Source : https://www.lavoixdunord.fr/1044945/article/2021-07-14/pass-sanitaire-quelles-informations-sont-contenues-dans-le-qr-code

Et les restaurateurs ou contrôleurs de train verront ces données ?

Non ! Grâce à l’application TousAntiCovidVerif – qui sera utilisée à l’entrée des lieux culturels et de loisirs dès le 21 juillet et dès le 1er août à l’entrée des bars, restaurants, train et bus de longue distance – ils pourront lire les QR code français ou européen, en format papier ou sur téléphone, mais n’auront accès qu’au statut du pass : seuls les noms, prénom, date de naissance de la personne et ne verra apparaître que « vert » ou « rouge » pour valider ou non l’accès, sans savoir notamment si le pass sanitaire est lié au fait d’être vacciné, d’avoir une preuve de rétablissement ou d’avoir un test antigénique ou PCR de moins de 48 heures.

Évidemment, dans un contexte de rencontre, notamment BDSM, ça peut potentiellement poser de vrais soucis !

Bien sûr, dans la majorité des cas, ce n'est PAS un problème : le serveur/serveuse (ou autre) qui vous scanne le fait en un instant, souvent pas très sérieusement, et se moque de votre identité, et ne sait pas que vous êtes là pour discuter BDSM (ou autre).

Le souci, c'est que le risque existe que si vous tombez sur une personne ayant de mauvaises intentions, il n'y a rien de plus facile pour elle que de demander à un ou une complice qui scanne à l'entrée d'un bar ou restaurant de retenir votre identité !

Ho, le risque est faible, mais il existe réellement. Et la majorité des gens n'y penseront pas, ce qui est le VRAI problème, car si vous réalisez ce risque, il suffit pour le résoudre de choisir vous-même le leiu de RDV ou de le prendre au hasard, bref, de ne pas accepter une proposition faite par la personne -encore inconnue- que vous allez rencontrer.

Évidemment comme toujours, dans les réponses du groupe de discussion, j'ai pu lire le TOTAL n'importe quoi ! La majorité des gens ne comprenaient même pas la question ! C'était choquant de voir les réponses 100% à côté de la plaque. Et, comme toujours, vous avez les cohortes d'ignorants et ignorantes qui ne voient pas les problèmes, refusent de comprendre les explications qu'on leur donne, et qui font la morale ou balaient de la main, avec mépris, un problème qui pourrait bien un jour leur jouer un sale tour !

Ça renforce, une fois encore malheureusement, mon évaluation que l'état des forums BDSM en général, et ceux des sections française de FetLife en particulier (qui sont dominés par les trolls/trolles) est HORRIBLE. On en peut pas y poser de question et espérer une réponse raisonnée ou raisonnable, c'est à un degré effrayant.

C'est ce genre de stupidités qui me font enrager et qui justifient vraiment l'existence de sites comme le mien. Malheureusement, tout le monde ne sait pas qu'il existe, et puis je n'ai pas réponse à tout...

GRRR.

Pourquoi postent-ils de telles annonces ?

Oct 19
Pourquoi postent-ils de telles annonces ? 19 Octobre 2021 Larry

Pourquoi, mais POURQUOI, postent-ils de telles annonces ?

J'ai déjà parlé récemment des problèmes posés par les rencontres et les mauvais conseils, et autres stupidités. Je vais d'ailleurs y revenir dans d'autres entrées de Blog.

Mais une chose qui continue de me faire me poser des GROSSES questions, c'est pourquoi certains hommes s'obstinent-ils à passer des annonces (dans les groupes de rencontres) sur le site de communauté BDSM FetLife, qui disent des choses du genre (je paraphrase) :

« Je serai à Paris le weekend du 20, je cherche une femme soumise pour passer un peu de bon temps. »

Souvent, c'est un peu plus vulgaire/prétentieux, mais vous voyez l'idée.

Alors, pourquoi ?

Toute personne qui connait même un tout petit peu le problème des rencontres sait que c'est assez dur en général (à part si on a un super look), et que dans le BDSM, c'est SUPER DUR. Quand aux annonces sur FetLife, ça ne marche pas pour les hommes.

Alors, poser une annonce comme ça pour un ou 2 jours prochains, ça a évidemment zéro chances de marcher !

Sérieusement, les seuls personnes pour qui ce genre de trucs pourraient marcher, c'est pour des « stars », des gens super connus/célèbres. (Et encore.)

Et des annonces comme ça, j'en vois passer régulièrement !

Je trouve ça un peu inquiétant et perturbant : est-ce réellement possible d'être si naïf (ou imbu de soi ?), pour croire que ça puisse marcher ?

Vraiment, voir des choses comme ça, ça me consterne et me conforte dans l'idée qu'il y a BEAUCOUP de progrès à faire en matière d'éducation sur la sexualité, notamment comment se comporter, y compris dans le BDSM. Le BDSM, ce n'est PAS fondamentalement différent des autres relations : la majorité des concepts NORMAUX des relations humaines s'y appliquent...

Rencontres BDSM : illusions, Munchs et mauvais conseils

Oct 04
Rencontres BDSM : illusions, Munchs et mauvais conseils 04 Octobre 2021 Larry

On en revient toujours au même problème : le plus GROS sujet de discussion, le plus important, c'est « comment faire des rencontres BDSM ? ».

Dès qu'on parle de ce sujet, on voit passer beaucoup de naïveté (et de désespoir), et dans les « conseils », on trouve de sérieuses perles et des stupidités sans nom !

Trop souvent, les gens se font des illusions (en bonne partie à cause d'une ignorance des réalités du BDSM), s'imaginent que passer des annonces va les aider alors que les hommes n'ont pour ainsi dire jamais de réponses, ou des moqueries et, pour les femmes, que les groupes étant surveillés par BEAUCOUP de profils d'hommes à éviter (dont des abuseurs notoires), donc le risque de tomber sur les mauvaises personnes est élevé.

Tout à l'heure, j'ai vu passer une discussion (dans un des groupes de rencontres) sur le site de communauté BDSM FetLife, qui était une bonne illustration du problème...

Je passerai sur les disputes, les trolleries des habituels @#! des groupes français (qui pourrissent la discussion), pour me concentrer sur les « conseils » donnés aux personnes qui se plaignaient de la difficulté à trouver un (et surtout une) partenaire.

Comme d'habitude, on retrouvait, ENCORE, le conseil stupide que pour faire des rencontres, il FAUT aller aux Munchs (parce que les annonces, ça ne marche pas).

COMBIEN de fois faudra-t-il que je revienne sur ce sujet ? Je sais bien que ces gens-là pensent bien faire, mais il y a des limites à l'aveuglement, ils/elles ont déjà été à des Munchs, et ont bien vu le problème, pourquoi ces gens-là ne peuvent pas en tirer la conclusion évidente ?

Le problème de FOND, imparable, impossible à nier, c'est qu'il y a très peu de Munchs en France, et ceux-ci ne regroupent qu'un nombre RIDICULE de personnes (quelques dizaines) ! Comment voulez-vous trouver là-dedans ? Si vous êtes un homme, à part si vous avez la chance d'avoir un bon physique, et un bon relationnel, vous avez à peu près ZÉRO chances ! Si vous êtes une femme, vous avez plus de chances, mais ça vous fait quand même passer à côté de 99% des candidats possibles, dont beaucoup seraient bien mieux ! Bref, de toutes façons, se restreindre à moins de 1% des gens qui font ou veulent faire du BDSM, ce n'est certainement pas une bonne stratégie !

Et là, je ne parle même pas des problèmes d'attitudes que j'ai rencontré aux Munchs où je suis allé, l'hypocrisie, le copinage, les attitudes ouvertement anti-hommes, le nombre disproportionné de gens ayant de mauvaises mentalités, etc.

C'est FOU ! Vraiment, la pensée unique dans le BDSM est quelque chose d'incroyablement fort et profond, peu importe la logique et le bon sens les plus basiques, les conseils les plus STUPIDES et INUTILES continuent de se diffuser...

Perso, j'en désespère.

À la recherche d'un « dominant »

Sept 16
À la recherche d'un « dominant » 16 Septembre 2021 Larry

Vous savez, parfois je lis des choses qui me font me poser de sérieuses questions.

Ho, ce n'est pas forcément le texte en lui-même, non, pas toujours. Parfois, je réalise (en prenant du recul) que ce que je viens juste de lire est révélateur d'un problème beaucoup plus profond, qu'on ne voit pas immédiatement.

Tenez, tout à l'heure, j'ai encore vu passer sur le site de communauté BDSM FetLife, une annonce d'une jeune femme qui cherchait un dominant. Rien de bien nouveau là-dedans... (Au fait, perso, je déconseille, FORTEMENT, d'utiliser les forums d'annonces, qui sont de façon disproportionnée surveillés par des personnes toxiques).

Parmi les hommes qui lui avaient répondu ou qui l'avaient visiblement contactée directement, j'ai reconnu -encore- pas mal de profils que je vois passer régulièrement. (Et dont, perso, je me méfierais énormément si j'étais une fille.)

Regardant un de ces profils, un peu au hasard, j'ai soudain eu une question qui m'est venue à l'esprit : pourquoi ce gars-là est-il toujours en recherche ?

Je m'explique. Le profil du gars le mettait dans le « top » des hommes : physique sportif, le bon âge, le bon look, extraverti, etc. Et il disait avoir déjà de l'expérience en BDSM. Bref, il avait TOUT pour lui.

Et pourtant, je l'ai vu passer depuis un bon moment sur des forums d'annonces (où il répond à des annonces de femmes)...

Ça ne vous paraît pas bizarre ?

Il a TOUT pour lui, donc, visiblement, il doit pouvoir aisément rencontrer des filles, même sans avoir recours à des sites de rencontres. Et pourtant, il n'aurait pas résussi à trouver dans toutes ces opportunités (qu'un homme moyen n'aura JAMAIS) ?

➜ Moi, je trouve ça SUSPECT !

Ne me dites pas que dans le nombre de filles qu'il a rencontrées ailleurs, il n'a pas réussi à en trouver qui soient au moins un peu intéressées par le BDSM ! Mes stats sont claires, je me répète : le BDSM c'est TRÈS répandu, donc un gars qui a un super physique/look/extraverti ne devrait avoir AUCUN MAL à trouver des candidates. Encore moins s'il est un peu expérimenté.

Je comprends les gens qui ne connaissent pas le BDSM, qui n'ont pas trop d'opportunités, et qui s'imaginent (à tort) que pour trouver un ou une partenaire, les sites de rencontres BDSM sont le seul moyen. Mais là, ce n'est pas son cas !

Comment expliquer qu'un homme ayant TOUS les avantages, semble avoir du mal à trouver ? Ça me fait clairement penser à des profils du type « chasseur », dragueur en série et autres prédateurs... Ou, au minimum, quelqu'un ayant un sale caractère.

J'en ai vu passer un certain nombre de ces types de profils, de tous ceux que je trouve suspects, ce sont peut-être les pires (à part ceux qui disent directement des trucs hallucinants les montrant comme prédateurs/abuseurs dans leur propre profil).

Et ce qui me consterne aussi, c'est de voir que visiblement pas mal de jeunes femmes s'y laissent prendre ! Elles acceptent direct des demandes d'amis, alors que le profil est CLAIREMENT suspect si on réfléchit 30 secondes !

Ha la la, c'est pas gagné tout ça. Non, vraiment pas...

Un projet de gite BDSM

Janv 17
Un projet de gite BDSM 17 Janvier 2021 Larry

Les endroits dédiés pour faire du BDSM sont rares en France. Que ce soit clubs spécialisés, gites, donjons et autres... C'est bien dommage !

Voilà quelques semaines, nous avons été contactés par un couple (pratiquant le BDSM) qui a lancé un projet intéressant (et ambitieux) de créer une maison d'hôte BDSM en France.

Ayant lu leur projet, répondu à leur questionnaire destiné à cerner les demandes, et vu les photos du site choisi, nous avons trouvé que ce projet méritait vraiment qu'on s'y attarde.

Nous avons d'ailleurs créé une entrée de blog pour en parler.

Les initiatives « BDSM » sont rares en France, donc nous leur faisons de la pub pour donner un « coup de pouce »...

Leur site présente le projet en détails, avec des photos :

https://www.demeure-desirs.fr

Ils ont aussi mis en place un questionnaire. N'hésitez pas à y répondre pour leur faire connaître vos attentes ! C'est une -rare- opportunité pour dire ce qui vous intéresserait, vous, dans une maison d'hôte et d'avoir une influence sur ce qui sera réalisé.

➜ Le questionnaire : https://forms.gle/oK3mM4ZkJaEhBA779

Ils ont aussi créé

La conception du projet est très avancée, avec un lieu déjà choisi (une ancienne ferme) qu'on peut voir sur les photos. Reste évidemment le problème du financement (une levée de fonds sera mise en place).

➜ (MàJ 3 février) La levée de fond a commencé : https://fr.ulule.com/une-maison-dhotes-pas-comme-les-autres, c'est le moment si vous voulez participer !

Nous vous suggérons vraiment de jeter un oeil à leur projet, voire de répondre au questionnaire.

➜ Encourageons ce genre d'inititatives !

Encore des conseils STUPIDES pour les rencontres

Déc 06
Encore des conseils STUPIDES pour les rencontres 06 Décembre 2020 Larry

GRRR !

Encore une fois, nous avons vu passer sur le site BDSM FetLife des « conseils » (de sécurité) pour les rencontres qui sont STUPIDES !

C'est FOU !

Mais est-ce qu'il est IMPOSSIBLE de trouver des gens ayant un peu de bon sens, de recul, et tout bêtement qui savent utiliser leurs cerveaux ?

C'est à vous faire enrager de voir passer tous ces conseils ressassés de tous côtés, alors que les VRAIS problèmes sont ignorés.

Dans un profil et dans un écrit sur un autre profil, on retrouvait donc les bonnes vieilles recettes moisies...

Une des plus stupides : « pensez à demander autour de vous, à vérifier la réputation »... VRAIMENT ? Et les cas de personnes ultra-connues, citées en exemple/référence, ayant pignon sur rue, qui avaient des années d'abus et de viols derrière eux et qui n'ont été révélés que quand quelqu'un a osé faire une dénonciation publique (qui lui a valu plein d'attaques abjectes) ? Ha, oui, elle a bon dos, la réputation ! Bravo ! Super fiable comme méthode, en effet ! À l'inverse : comment faire pour « valider » les 99% de personnes qui ne font pas partie du « milieu public BDSM » ? Mmmh ? Ha, pardon, j'oubliais, on n'a pas le droit de faire de BDSM si on ne fait pas partie du 1%, c'est ça, pas vrai ?

Autre stupidité : appeler quelqu'un au cas où il vous arrivera quelque chose. Mmmmh. S'ils/elles n'étaient pas STUPIDES, ça fait longtemps qu'ils et elles auraient compris d'abord que la plupart des abus ne se produisent PAS au premier RDV, que la majorité se produisent une fois qu'on est déjà en couple, et ne parlons pas du fait que les pires abuseurs savent prendre leur temps et manipuler leurs victimes (voir plus haut). Il y aurait de quoi écrire des pages juste sur ce point-là.

Ne parlons pas du fait que toutes ces personnes parlent TOUJOURS dans une optique de gens qui sont à fond dans leur BDSM, une infime minorité. Du coup, leurs « conseils » sont particulièrement inadaptés aux personnes qui débutent.

Et le reste des conseils était du même tonneau : on parle du cas qui n'arrive pour ainsi dire JAMAIS, on propose des solutions bidon qui ne résolvent RIEN, tout en ignorant des problèmes qui arrivent sans arrêt (comme tout bêtement, l'excès d'enthousiasme qui mène au dérapage).

Ha, et bien entendu, on vise AVANT TOUT les hommes dominants, les seuls à pouvoir être abusifs, c'est bien connu ! (C'était du sarcasme : si vous avez lu nos autres articles, vous savez que c'est un MYTHE dangereux, femmes et personnes soumises commettent aussi plein d'abus !).

Évidemment, histoire d'enfoncer le clou, vous avez plein de « like » et de commentaires de félicitations/remerciements qui en rajoutent une couche dans le STUPIDE.

Pfff. Décourageant.

Rappelons, si c'était nécessaire, qu'avec ces conseils, l'auteur de cet article ne serait pas jugé « fiable », alors que des abuseurs/prédateurs NOTOIRES, le seraient, eux ! Est-ce nécessaire d'en dire plus ?

➜ Notez que ces points seront traités dans des articles à venir, notamment sur les « red flags » et leurs stupidités (il y a BEAUCOUP à dire sur le sujet)...

Attention à la différence entre le discours (fantasmes) et les pratiques réelles

Nov 03
Attention à la différence entre le discours (fantasmes) et les pratiques réelles 03 Novembre 2020 Larry

Nous avons déjà parlé dans un article précédent (BDSM : attention aux différences d'attentes) du problème des attentes différentes entre partenaires.

Dans cet article, nous voulons parler d'un autre problème, relié au précédent : il faut faire attention à ne pas mal interpréter ce que dit la personne en face.

Vous pouvez tomber sur des personnes qui parlent beaucoup mais ne pratiquent guère (ou pas) leurs fantasmes. C'est bien connu (et il n'y a pas de mal à ça). Mais il existe un cas opposé : les personnes qui ont des pratiques qui vous sembleront ne pas pouvoir être plus que des fantasmes, alors que c'est la réalité !

Voyez notre visuel pour une illustration du problème...

Beaucoup de personnes qui débutent ne perçoivent pas (de façon naturelle) ce qui peut être vrai et ce qui est faux ou exagéré, et visiblement beaucoup ont du mal à admettre que certaines pratiques existent réellement... Voyez notre article « films SM : truqués ou non ? » pour une illustration.

Le problème et c'est un vrai danger, est qu'il faut être très prudent et ne pas interpréter ou tirer de conclusions trop rapides de ce que disent les personnes que vous rencontrez. Tel dominant-e qui parle de pratiques extrêmes, peut parfaitement être 100% sérieux, un malentendu, penser qu'il exagère et ne veut pas vraiment faire ce qu'il dit, peut avoir de terribles conséquences en cas de rendez-vous... Idem pour un-e personne soumis-e, mais là, le risque est nettement plus faible.

Communiquez, posez des questions : ne faites surtout pas l'erreur vouloir interpréter, lire entre les lignes !

Lisez. Les. Profils !

Août 27
Lisez. Les. Profils ! 27 Août 2020 Larry

➜ Lisez les profils !

Combien de fois devrons-nous le répéter ? Quand on veut faire des rencontres, il est vital de bien lire les profils pour repèrer les gens indésirables, toxiques, voire dangereux.

Nous venons encore, tout à l'heure, de voir sur le site BDSM FetLife, un nouveau profil de jeune femme (qui entre nous sentait plutôt le faux profil, mais passons). Elle avait déjà accepté en « amis » 4 profils d'hommes dont 2 soulevaient immédiatement des signes d'alerte, un était douteux, le dernier semblait « normal » (sous réserve d'un examen plus approfondi).

Sérieusement. Nous sommes consternés. Comprenez-nous bien : nous écrivons un article à cause de ce profil, mais ce n'est qu'un exemple parmi de nombreux autres...

Quand vous voyez un profil qui se la joue photographe (soi-disant) mais qui a des centaines, voire des milliers de « followings » (c'est à dire qu'il a contacté ou suit des centaines de profils de femmes), ça devrait immédiatement vous alerter ! Le 2d profil ne se prétendait pas photographe, mais avait aussi des centaines de « following », signe classique du serial-dragueur. Quand au 3e, son discours pseudo philosophique vaseux et vaguement prétentieux n'inspirait vraiment pas la confiance...

Tous ces trucs sont évidents, faciles à voir. Pourquoi tant de gens (hommes et femmes) ignorent des signes d'alerte aussi brutalement flagrants ?

Après, on les voit/entend se plaindre que leur rencontre s'est mal passée. Ben oui, mais les signes étaient juste là, devant votre nez ! Qu'est-ce qu'il vous faut de plus ? Un signe clignotant indiquant « j'ai un sale caractère » ou « je suis abusif/abusive » en haut de leur profil ? Vu comment les gens se conduisent, même ça ne servirait probablement à rien...

Ha là là !

Premier essai ?

Juin 24
Premier essai ? 24 Juin 2020 Larry

Une question majeure, critique, que se posent les personnes qui veulent débuter, ou au moins essayer, le BDSM est comment trouver un-e partenaire.

Nous avons déjà donné des pistes pour introduire le sujet dans votre relation, mais si vous n'êtes pas dans une relation stable, comment faire ?

Le gros problème de la majorité des conseils que vous pourrez lire sur les forums, dans des articles, ou qu'on pourra vous donner, est que ces conseils sont donnés dans l'optique de gens qui sont à fond dans le BDSM. Rares sont les conseils qui tiennent compte du fait que la grande majorité des gens ne s'intéressent qu'à des pratiques BDSM « soft » et ponctuelles.

Par exemple, on vous dira qu'aller en clubs/soirées est « la meilleure solution », alors que pour 99% des gens (au moins), c'est la pire des idées ! S'il y a bien une chose à éviter, c'est d'aller vous retrouver au milieu de gens qui ont des pratiques totalement à l'opposé de ce vous cherchez. Si vous débutez la natation, allez-vous discuter ou prendre conseil avec des médaillé-e-s olympiques dont les préoccupations sont à des années lumières des vôtres et qui ne comprendront pas vos besoins ? Non, évidemment ! Ce serait stupide.

Pour nous, la meilleure solution (la « moins pire » pour être plus exact), pour un tout premier essai, est tout simplement de faire ça avec une personne rencontrée sur internet ou autre, bref, comme une relation plus classique, et de leur proposer « d'essayer ci ou ça », par exemple d'utiliser un bandeau.

Bien sûr, ce n'est pas une solution parfaite, loin de là ! Vous pouvez vous faire rembarrer (« pervers ! »), ou tomber sur quelqu'un de bloqué sur ces sujets. Mais vu la difficulté importante de trouver des partenaires expérimenté-e-s en BDSM et le risque de rencontrer des gens qui sont à fond dedans et qui auront du mal à comprendre/accepter que vous ne vouliez que des choses très basiques, c'est au final une meilleure solution.