Le « modèle Duluth » et le BDSM : ouille ouille ouille ! (Nawak #4)

Juin 12
Le « modèle Duluth » et le BDSM : ouille ouille ouille ! (Nawak #4) 12 Juin 2021 Larry

Ça me fait mal mentalement de lire des « trucs » pareils...

J'avais déjà évoqué récemment le -gros- problème posé par les délires de certaines féministes extrémistes qui ont une vision complètement démente du BDSM et qui passent leur temps à « taper » sur les gens qui en font, surtout les hommes évidemment... Pour lutter contre leurs élucubrations, il faudrait avoir une équipe entière qui passe 100% de son temps à remettre les choses à leur juste place et à dénoncer les absurdités qu'elles sortent sans arrêt.

Ça fait longtemps que j'observe régulièrement leurs divers forums, et une chose que j'ai vu revenir avec régularité ces dernières années est leur graphique qui « montre » que le BDSM est abusif. La dernière occurence date d'il y a quelques jours : « BDSM is abuse, in a chart » (https://www.reddit.com/r/antikink/comments/nm48bb/bdsm_is_abuse_in_a_chart/).

Notez que pour comprendre de quoi je parle, il faut aller lire le graphique (en anglais) sur la page de Reddit référencée ci-dessus.

Les fois précédentes, leur graphique (toujours le même), était dur à lire : l'image était trop petite et le texte était à la limite du lisible. Cette fois, il est de grande taille, lisible, donc j'en profite pour aborder le sujet...

Je connaissait donc depuis longtemps ce graphique stupide, mais je n'avais pas creusé sa source, son origine. Pour cette entrée de Blog, j'ai exploré plus en profondeur... Et, je n'ai PAS été déçu du voyage ! Ouille, mon pauvre crâne, comment peut-on sortir autant de stupidités ? Ha la la.

Alors, ce graphique qui donc « dénonce » le BDSM comme étant -soi-disant- de l'abus est en fait basé sur le « modèle Duluth ». Vous ne connaissez probablement pas ce modèle : il s'agit (en principe) d'une tentative pour aider à résoudre (traiter) les problèmes de violences domestiques. Le nom Duluth vient de la ville américaine où il a été développé/expérimenté.

Bref, c'est une méthode qui part d'une bonne intention... OOOUPS, pardon, oubliez ce que je viens d'écrire : quand on creuse un minimum, il devient FLAGRANT que ça ne part pas du tout d'une bonne intention en réalité. Oh, non, pas du tout : c'est un outil TOXIQUE, hypocrite à un degré impressionant, et clairement créé pour stigmatiser les hommes, d'une façon abjecte (voir les articles cités plus bas).

La vérité, c'est que ce « modèle » est basé sur une idéologie toxique de féministes extrémistes, ayant une mentalité anti-homme non déguisée. Sérieusement, quand on lit sur le sujet, c'est vraiment, vraiment, CHOQUANT !

De nos jours, depuis longtemps en fait, on SAIT que les violences domestiques ne sont pas commises que par les hommes envers les femmes. L'exemple des (nombreuses) violences dans les couples de lesbiennes avait déjà sérieusement mis à mal cette croyance, mais les études des couples hétéros sont catégoriques : les abus commis par les femmes sont très nombreux, selon les situations on arrive parfois à égalité ou même à plus de cas d'abus par des femmes ! Mais là, on affronte de gros tabous ! Et il n'y a pas grand monde qui aime entendre ce genre de vérité... (Note : il y a un tel cas dans ma famille...)

Or, cette « méthode » NIE la possibilité que les femmes puissent commettre des violences : elles sont forcément victimes, même si ce sont elles qui ont attaqué leur partenaire (voyez les exemples cités dans l'article plus bas, c'est choquant).

Un autre problème, sérieux et profond, est que ces abus sont présentés comme ayant pour origine le « pouvoir et contrôle » (des hommes sur les femmes). Mais ici aussi les études/statistiques sont claires : les violences domestiques ne sont pas du tout liées à ça ! Donc, leur base de départ est FAUSSE, et même, mensongère, c'est un peu problématique !

Notez que ce qui est fascinant, c'est que bien qu'il soit évident, pour toute personne sensée, que tout ce système est TOXIQUE, basé sur une mentalité anti-hommes virulente, il a été adopté sans trop poser de questions à plein d'endroits, et pourtant, l'opposition ne manque pas : plein de gens, y compris des experts dans les problèmes de violences conjugales, ont pointé du doigt le manque total de base scientifiques, son biais anti-hommes flagrant, le fait que ça ne marche pas vraiment, bref, le dénoncent pour ce qu'il est réellement : n'importe quoi !

Un autre point intéressant : ce « modèle » n'a rien de récent, il a été créé en 1981 ! Depuis le temps, on aurait pensé que les gens allaient réaliser le n'importe quoi évident du bidule, mais malgré une opposition de plus en plus forte (soutenue par des études), ça semble encore être souvent perçu comme une méthode viable. Ça défie mon entendement !

J'aurais BEAUCOUP à dire sur le sujet des violences domestiques : les mythes et préjugés (contre les hommes notamment) et les hypocrisies affolantes quand on parle du sujet, les manipulations (statistiques présentées de façon honteusement biaisées et trompeuses, voire mensongères), etc. En parcourant divers articles et infographiques, j'ai -encore- été consterné par l'étendue effrayantes du n'importe quoi sur le sujet. Mais bon, ce serait sortir du contexte.

Si vous voulez plus de détails sur ces modèles, voici des écrits critiques, qui ne machent pas leurs mots. Le 2d est écrit par une spécialiste des problèmes de violences domestiques (qui a même écrit des livres sur le sujet), ce qu'elle décrit est CHOQUANT. Voyez les dérives presque impossibles à croire qu'elle dénonce : par exemple, des hommes innocents obligés de suivre des « cours de rééducation » et d'avouer leur culpabilité (alors qu'ils sont INNOCENTS) sinon ils risquent d'être privés de droit de visites pour leurs enfants !

Alors, et le BDSM dans tout ça ?

Hé bien, cet outil BIDON a été recyclé par des fémininistes extrémistes qui s'en sont servi pour décrire les aspects (dans leur perception délirante) du BDSM qui sont supposés « identiques » aux violences conjugales. Bref, elles s'en servent comme « preuve » que le BDSM est forcément abusif.

C'est un peu gênant d'utiliser un « modèle » aussi clairement faux, mais on n'en est plus à une hypocrisie près (regardez leurs forums, CHAQUE SUJET abordé est le plus total n'importe quoi, c'est effrayant).

Si le sujet n'était pas si sérieux, ça me ferait rire de lire ça, parce que ce qu'elles écrivent dans leur graphique est si totalement FAUX, BIDON, DÉLIRANT, ça tient du prodige !

Bon, évidemment , leur attitude est TOXIQUE donc TOUT est déformé et devient abusif, mais le pire c'est qu'elles INVENTENT plein de choses. Soyons CLAIRS, ça n'a RIEN à voir avec le BDSM tel qu'il existe dans la réalité. C'est du PUR délire. Point barre.

Juste un exemple : leur présentation du « findom », ça m'a presque fait pleurer de rire. Comment peut-on être aussi ignorantes ? Le Findom, ça consiste à donner (dans une certaine mesure) le pourvoir sur ses finances à quelqu'un. C'est surtout rencontré dans une relation homme soumis/femme dominante, et principalement avec des professionnelles, certaines sont spécialisées là-dedans. On voit passer beaucoup d'annonces pour ce type de services sur des sites comme FetLife, mais la plupart sont CLAIREMENT des arnaques évidemment, des gens (hommes ou femmes) qui pensent pouvoir profiter des hommes qui ont ce « fétiche ». Elles, elles le présentent comme étant l'homme (dominant) qui prend l'argent de la soumise et contrôle son utilisation. Hem, NON. Ce type de relation -toxique- existe, je le sais, mais c'est une infime MINORITÉ, présenter ça comme étant la norme (ou même, fréquent) dans le BDSM, ça fait rire !

Je n'ai pas le courage de dépiauter le reste de leurs stupidités, c'est trop déprimant. Regardez le graphique si vous voulez voir leurs autres délires... Moi, ça m'écoeure au dernier degré.

Une dernière chose ironique : si on fait une recherche sur « Duluth BDSM », on obtient PLEIN de réponses, d'annonces pour des rencontres, etc. (Bon, j'avoue que j'ai eu la flemme de vérifier si c'était bien la même ville.) LOL.

RADICALE ... ment !

Mai 16
RADICALE ... ment ! 16 Mai 2021 Larry

Au cours de mes recherches d'infos sur le BDSM (et autres), je suis tombé sur plein d'articles, de forums, d'écrits divers, dont des études supposées sérieuses (LOL), et une GRAND nombre était plein de n'importe quoi, j'en ai déjà parlé ailleurs...

Préjugés, mythes, stéréotypes et autres remarques blessantes, voire diffamatoires sont partout. Nous en avons déjà parlé...

Mais, sur certains sites ou communautés internet, c'est carrément poussé à des extrêmes affolants (et perturbants) !

Pour tout vous dire, j'ai depuis un bon moment en préparation un article intitulé « Les ennemi-e-s du BDSM » qui fait un résumé des pires attitudes et arguments (odieux/spécieux) que j'ai rencontrés. J'ai du mal à le finir, car le sujet est perturbant : croyez-moi, passer des heures à lire des pages et pages de délires, d'insultes, de diffamations, bref odieusement toxiques envers les gens comme moi (enfin, surtout les hommes, évidemment), c'est mentalement très pénible. Enfin, il faudra bien un jour que je trouve le courage de le finir.

Le problème...

Il y a quelques jours, je suis à nouveau tombé sur un site qui contenait des écrits virulents, violemment anti-BDSM (et surtout, implicitement ou explicitement, anti-hommes). Ça m'a rappelé des écrits que j'avais lus avant, et après enquête, j'ai retrouvé divers trucs intéressants.

TOUT y passe ! C'est AFFOLANT ! Un sexisme dément (envers hommes et femmes), l'hypocrisie la plus abjecte, les procès d'intentions, la confusion réalité/fiction (prennent des écrits contenant clairement des délires/fantaisies au sérieux), les mythes et stéréotypes pris au sérieux, un manque TOTAL d'honnêteté intellectuelle et d'esprit critique, sélection biaisées des faits pour les montrer sous un jour qui les arrange, des raisonnements tendancieux et fallacieux (« hommes de paille » et autres sophismes), souvent des inventions totales (sorties d'on ne sait où), et de constantes attaques absurdes contre quelque chose qui n'existe PAS, parce qu'elle déforment TOUT, même la chose la plus anodine pour y chercher des raisons de crier à l'abus et au scandale ! Comment peut-on être d'aussi mauvaise foi, avoir une si mauvaise attitude, et avoir autant de haine ? C'est vraiment perturbant. Passons sur le fait qu'elles ignorent que le BDSM est très répandu et généralement pratiqué de façon peu intense, etc. La réalité n'intéresse pas ces gens-là !

Ce qui est affolant, c'est qu'elles utilisent tous les sophismes possibles, tout en accusant -injustement- les gens qui font du BDSM d'utiliser ces procédés !

Sérieusement, il faut avoir lu leurs élucubrations pour y croire !

Pour chacun de leurs « articles » (avec des commentaires qui en rajoutent une couche) toxiques et tendancieux (pour ne pas dire plus), il me faudrait des pages entières pour démonter leurs délires et élucubrations. Et c'est bien là le problème avec ces gens-là (extrémistes de tout poil) : il est très facile de dire, d'affirmer, n'importe quoi, ça ne demande aucun effort, alors que lutter contre ces mensonges est difficile et demande beaucoup de temps et d'efforts : c'est une lutte perdue d'avance !

Le délire

La rubrique du site sur lequel j'étais tombé est nommée « AntiKink ». Pas la peine d'en dire beaucoup plus, la couleur est annoncée : on voit direct de quoi il s'agit.

J'ai ensuite retrouvé un forum de Reddit qui a probablement été créé par les mêmes personnes (l'article de présentation est identique !).

  • https://ovarit.com/o/AntiKink/hot
  • https://www.reddit.com/r/antikink : même type de délires et de personnes

Voici l'introduction de leur forum :

This community is for the analysis of BDSM, fetish and other sex practices which cause harm to the participants, especially from a feminist perspective.

Many of these practices coincide with or evolve into abuse.

Rules:

  • No Kink Apologia
  • Be Respectful
  • Engage in Good Faith

Sérieusement ? Elles commencent direct par dire que le BDSM est abusif (attendez la suite, c'est pire), et surtout, elles interdisent la contradiction ! Leur « no kink apologia » est là pour ça, en réalité, elles ne veulent pas qu'on vienne pointer du doigt leurs délires et mensonges.

Vous aurez probablement compris qu'on a affaire à un site de « féministes radicales », principalement fréquenté par des femmes (c'est pour ça que j'utilise « elles »). Les radicales américaines notamment sont des extrémistes extrêmement virulentes.

Il suffit de lire la présentation du site lui-même, pour voir le problème :

Ovarit is a project committed to women’s liberation that provides a platform for women-centered communities.

Women have the right to discuss issues which affect us. Public discourse now largely takes place online, but online conversation platforms are increasingly restricting the bounds of “permissible” speech and banning, silencing, and otherwise deplatforming women who want to talk about women’s rights and women’s issues on our own terms.

Vraiment ? Les « femmes » sont privées de la parole sur internet ? Hello ? De quoi on parle ici ? C'est si clairement faux qu'il est inutile d'essayer de le montrer.

Voici la présentation détaillée de leur forum, on croit rêver ! C'est là qu'on voit vraiment pointer l'hypocrisie totale de ces personnes...

  • https://ovarit.com/o/AntiKink/796/read-first

This space exists for users to share their views, information and experiences about BDSM from a critical perspective.

It was created especially to dissect why it is that some people seek out relationships that are centered around sadomasochism.

People may come here to learn and understand how damaging these relationships become, and how to fight back against this further creeping into polite society and law.

Kink apologia is not allowed here. BDSM is abuse, which many of our members have suffered from.

Be respectful while engaging in discussions. If you find yourself becoming angry or disturbed while in a conversation, take a moment to step back from it and reflect on what you are feeling until you can return calmly (or choose not to).

Good faith discussion is expected. This means not intentionally misleading people. In other words, be honest and genuine in your contribution.

Il me faudrait plus d'une page pour pointer du doigt tout ce qui est faux et hypocrite ici.

Mais le pire, probablement c'est :

BDSM is abuse, which many of our members have suffered from.

Vous notez qu'elles disent que le BDSM (dans sa totalité) est abusif... N'importe quoi ! C'est si clairement faux, c'est consternant... Et c'est un leitmotiv de toutes leurs discussions...

Et elles ont le culot de demander une discussion respectueuse et d'être honnêtes et sincères ?? Attendez de lire leurs délires, vous verrez, moi j'appelle pas ça de l'honnêteté et encore moins de la sincérité ! Elles se moquent du monde. Vous me direz, on devait s'y attendre de la part d'extrémistes.

Un exemple

Mais rien ne vaut un bon exemple, pas vrai ?

Parmi leurs derniers délires, j'ai trouvé cette perle, sur leur forum chez Reddit.

  • https://www.reddit.com/r/antikink/comments/ncow9q/the_repercussions_of_children_having_unfettered/

En résumé, il s'agit d'une référence à une affaire dramatique qui s'est produite début 2021 : une fille de 10 ans est morte en Italie après avoir essayé le stupide défi du « jeu du foulard ». Si vous ne savez pas de quoi il s'agit : ça consiste à s'étrangler avec un foulard (ou autre) et évidemment, c'est super dangereux, tous les ans il y a des morts chez les enfants à cause de ce « jeu » qui tourne mal.

Ce « défi » stupide n'a RIEN de nouveau, j'en entends régulièrement parler en France, et d'après des articles que j'ai lu sur son existence, on peut au minimum remonter aux années 1930 pour les premiers témoignages.

MAIS, dans le Tweet d'origine, elles écrivent que la fille est morte en participant à un défi BDSM ! Quand au titre de l'article sur Reddit, il parle de « répercussions de l'accès sans restrictions au porno par les enfants ». HEIN ?

De quoi elles parlent ?

Vosu pouvez faire des recherches : sur les nombreux articles parlant de ce drame (et des drames similaires), pas un seul ne parle de BDSM ou de porno ! Ce sont des stupides « défis » que se lancent les enfants, qui sont bien connus malheureusement, et qui existaient avant internet (et le porno facile d'accès) et avant que le BDSM soit discuté en public ! Ce n'est pas parce que ce genre de choses sont aussi faites dans des vidéos porno et dans le BDSM que ça veut dire qu'il y a un rapport entre les deux.

Ici, on a un parfait exemple des méthodes des extrémistes : elles forcent leur vision sur tout, filtrent à travers leurs préjugés et veulent à tout prix trouver une relation avec les sujets qui les font réagir (ici : porno et BDSM, évidemment). C'est consternant, car ici, il est CLAIR qu'il n'y avait pas de BDSM, ni de près ni de loin !

Et croyez-moi, ce n'est qu'un exemple, leurs forums sont bourrés de trucs délirants et choquants...

Conclusion

Je reparlerai de ce genre de problèmes dans mon article sur les ennemi-e-s du BDSM.

Mais ici, vous avez un bon avant-goût des soucis qu'on rencontre dans ces communautés toxiques et hypocrites... C'est pas beau à voir.