Podcast : 50 épisodes, et plus !

Avr 14
Podcast : 50 épisodes, et plus ! 14 Avril 2024 Larry

Oups, j'avais oublié de publier un article pour signaler que j'ai atteint (et maintenant dépassé) le 50ème épisode de mon Podcast.

Dans le 51ème, publié juste après l'anniversaire du site, j'avais présenté les leçons et constats tirés de ces 7 ans de projets BDSM.

Ces dernières semaines, je me suis mis la pression pour avancer sur les épisodes de Podcast.

Je vais aller dans ma famille pendant une grosse semaine en mai, donc je veux avoir de quoi publier à l'avance, parce que je ne pourrai pas travailler là-bas ! Et surtout pas enregistrer un Podcast.

Actuellement, j'en suis à l'épisode 52, et là, je suis en train d'enregistrer les épisodes 57 & 58 (une histoire que j'ai dû couper en deux, sinon c'était trop long).

Ouf ! Quel boulot pour prendre cette avance.

De façon générale, j'essaie d'avoir plusieurs épisodes d'avance, mais là, j'avais pris du retard. L'inspiration ne vient pas toujours...

J'aurai donc bientôt 6 épisodes d'avance, c'est un record. Je vais voir si je peux encore en ajouter d'autres quand même...

Ces 2 épisodes sont une expérience. On m'avait suggéré de publier des histoires au format audio. Bon, ce sera un essai très simple, on verra ce que ça donne. En tout cas, ça changera fortement de mes sujets habituels.

À suivre !

Le site fête ses 7 ans !

Avr 03
Le site fête ses 7 ans ! 03 Avril 2024 Larry

Aujourd'hui, je fête les 7 ANS de mon site !

(Il avait ouvert officiellement le 3 avril 2017.)

Pfouuuu. Cette année a ENCORE été difficile.

Je n'ai publié que 11 articles (assez longs), et j'ai eu du mal. Cette année encore, la motivation n'y était pas vraiment, je me suis forcé pour les derniers...

  • [Opinion] FetLife : STOP à tous ces comportements ODIEUX !
  • Les noeuds de base pour le Bondage
  • Bondage : le Noeud de Somerville
  • SM : choisir et utiliser des Plombs de pêche (pour les suspendre à des pinces)
  • DoFantasy / Fansadox : bandes dessinées BDSM pour public AVERTI
  • L'exhibitionnisme dans un contexte BDSM
  • Les différents types de faux profils BDSM (et leurs dangers)
  • Conseils BDSM et responsabilité : le (GROS) problème
  • Critique du livre « Pervers & Safe »
  • Critique du livre « l'art de se soumettre »
  • Les Masques dans le BDSM : introduction

Par contre, j'ai pas mal bossé sur le Blog (que vous lisez) et surtout, j'ai repris les épisodes du Podcast (https://podcast.univers-bdsm.info).

La majorité de mes efforts a porté sur le Podcast.

Je l'avais commencé en 2021, mais j'avais abandonné au bout de quelques épisodes, car je n'avais pour ainsi dire pas de visites (alors que je l'avais mis en avant)...

Cette fois, j'ai tout repris et j'ai publié 46 épisodes de plus. Un GROS effort, surtout au début, puisque j'en publiais plusieurs par semaine ! Maintenant, j'en publie un par semaine (le jeudi).

J'ai eu du mal avec ce Podcast, surtout des problèmes techniques, mais maintenant, je suis assez rodé. N'empêche que les créer reste assez difficile, déjà trouver des sujets (et faire les visuels) n'est pas si simple, mais c'est surtout la partie de rédaction du plan détaillée, pour trouver les idées et bien les articuler que c'est dur... Enfin, j'espère arriver à tenir le rythme.

Au moins, cette fois, les visites sont largement plus nombreuses !

Évidemment, le temps passé sur le Podcast est du temps en moins pour le reste...

Mais en général, mon GROS souci, ça reste les problèmes d'indexation de Google. Pffff. Mes stats sont claires, j'en suis à peine à 50% du nombre de visites de 2021, alors que c'était déjà en baisse. Et en ce moment, depuis plusieurs mois, les chiffres sont en baisse en plus ! Super décourageant.

J'avais aussi voulu lancer des projets, en collaboration avec différentes personnes, mais ça n'a rien donné. Beurk.

J'essaie de me motiver, mais franchement, c'est dur. J'avais espéré mieux au niveau des visites pour cette année ! Malheureusement, la baisse énorme en milieu 2023 (suite à une modification de l'algorithme de Google) a détruit mes espoirs à ce niveau...

Enfin, j'essaie de ne pas totalement perdre ma motivation et de continuer à publier des articles. Mais le coeur n'y est pas.

À suivre.

IA : amélioration d'images

Mars 26
IA : amélioration d'images 26 Mars 2024 Larry

J'ai parlé à diverses reprise des problèmes actuels d'exagération des IA (Intelligences Artificelles). Notamment avec les problèmes de « peur du sexe », qui limitent encore plus leur intérêt.

Parmi les outils d'IA qui se sont pas mal développés ces dernières années, et dont on parle beaucoup maintenant, on a des outils de génération de photos et d'images, ainsi que des outils divers de correction de problèmes et autres (qui sont l'extension d'outils existant depuis longtemps).

J'ai un peu cherché dans les outils de génération d'images, dans un contexte BDSM, afin de voir si je ne pourrais pas en utiliser pour un peu égayer mes articles.

Franchement, pour l'instant, je n'ai rien trouvé qui soit satisfaisant. Certains sont payants, j'ai testé leurs démos, mais jamais je ne voudrais payer pour une qualité aussi médiocre. Enfin, je continuerai à chercher, il y en a qui sont mieux, mais ils ne sont pas toujours aisés d'accès (et chers).

Par contre, il y a UNE chose pour laquelle j'ai trouvé des services qui marchent pas mal, c'est pour améliorer des photos et même des dessins.

Ça n'a rien de nouveau : des outils du genre suppression du flou et autre existent depuis longtemps. Mais, ça s'est bien amélioré !

J'en ai trouvé qui arrivent à d'assez bon résultats, même avec des images floues ou en basse définition, etc.

J'ai pas mal de photo et d'images qui sont anciennes, qui viennent souvent de sites disparus, et qui sont trop petites ou qui ont des défauts divers. J'ai aussi des vidéos dont je voulais extraire des images fixes, mais qui ont de gros problèmes de flou ou de manque de détails dans les visages, etc.

J'ai donc fait des essais.

J'ai eu du mal à trouver des sites qui marchent bien et qui soient gratuits (je ne veux pas payer pour l'instant).

Dernièrement, j'en ai trouvé un qui ne marche pas mal du tout ! Sur bon nombre de photos, même très petites, il arrive à les agrandir et à bien les améliorer visuellement. Ça marche plus ou moins bien selon les cas, mais j'ai vraiment eu de bons résultats dans l'ensemble.

Ensuite, j'ai tenté avec des dessins, et là aussi, le résultat est carrément bien (ce n'était pas une évidence, améliorer une photo est très différent d'améliorer un dessin).

Je suis content d'avoir des versions améliorées (même si parfois il reste de petits problèmes) de certains de mes dessins favoris !

Bon, l'outil est peu pratique à utiliser, mais vu qu'il est gratuit, je m'en contente.

C'est vraiment une utilisation utile et intéressante.

Critique livre « SM 101 : a realistic introduction » : son intérêt historique

Mars 23
Critique livre « SM 101 : a realistic introduction » : son intérêt historique 23 Mars 2024 Larry

J'ai récemment recommencé à lire le livre « SM 101 : a realistic introduction » par Jay Wiseman.

C'est un livre assez ancien maintenant (1996), le premier à parler ouvertement des techniques dans le SM (ou BDSM comme on dit maintenant).

J'en avais déjà lu des parties, mais pas la totalité.

Je vais voir si j'arrive à en tirer une critique. C'est un ouvrage qui est LONG, ça rend + difficile les choses, en plus il est imprimé serré, presque sans marges, ça rend pénible de l'annoter.

Enfin, on verra.

En attendant, je voulais parler du début du livre, le témoignage des premières expériences BDSM de Wiseman.

C'est super intéressant à lire !

C'est HALLUCINANT de voir à quel point ce gars-là a pu avoir de la chance à ses débuts. Dans ses premières relations, qui avaient accepté de faire du Bondage, ce qui n'avait RIEN d'évident à l'époque. Le goût pour le Bondage, c'est très répandu, mais oser se l'avouer ou s'y mettre, c'est aure chose. Et puis quand même, tomber 3 FOIS de suite sur des femmes qui sont intéressées...

Mais la chose qui est importante, c'est de lire sa description des clubs SM aux USA.

Ça fait des années que j'explique qu'en France les clubs (et la « communauté ») ne ressemblent EN RIEN à ce qui existe aux USA (même s'il faut nuancer, là-bas aussi il y a plein de variations et de problèmes). Là, vous en avez une parfaite illustration.

Franchement, sa description du premier club SM où il est allé (dans les années 1970) a de quoi vous stupéfier...

Si les choses se passaient ne serait-ce qu'à moitié comme ça en France, ça serait une révolution, et vraiment positif.

Enfin, lire tout ça explique beaucoup de choses. C'est à cause de ce type d'expériences qu'on a ensuite toutes ces insistances des auteurs comme lui, sur les « clubs » ou la « communauté ». Forcément ! Ça s'est bien passé pour lui, et il ne voit pas que ça n'est pas pareil ailleurs (y compris à plein d'endroits aux USA).

Sinon, même si je suis loin de l'avoir fini, j'ai déjà vu pas mal de problèmes dans ce livre, et pas juste à cause de son ancienneté... Mais je ne crois pas que j'écrirai un article dessus demain. Ça reste quand même un ouvrage majeur ne serait-ce que pour son témoignage de son époque (pour là où vivait l'auteur).

À suivre.

Podcasts : mini-série sur le Bondage

Mars 16
Podcasts : mini-série sur le Bondage 16 Mars 2024 Larry

Ouuuuf !

J'ai finalisé hier après-midi mon 49ème épisode de Podcast, la fin de ma mini-série de 3 épisodes sur le Bondage !

Il paraîtra jeudi prochain.

La série :

  • 47 - Le Bondage : présentation, pourquoi en faire, variantes
  • 48 - Bondage : les problèmes, risques et dangers
  • 49 - Bondage : comment vous lancer, comment convaincre votre partenaire

C'est maintenant ma plus longue série, j'avais fait une série de 3 épisodes sur les Munchs, mais les épisodes sur le Bondage sont un peu plus longs : 2h26 contre 2h42.

Heureusement que j'avais rapidement choisi de faire plusieurs épisodes, et encore, au début, j'en prévoyais 2, mais j'ai dû passer à 3. J'ai même dû réenregistrer les introductions à cause de ces changements.

Ce n'est pas évident de prévoir la durée des épisodes, même avec un plan (plus ou moins détaillé) des points à traiter. Et le résultat est toujours plus long que prévu.

Là, ça me donne un assez bon survol du sujet, quand même. Malgré les problèmes et limitations du format podcast, parce que le Bondage, c'est quand même assez visuel, ne serait-ce que pour parler du choix des cordes ou des noeuds.

Même sans ce support visuel, j'espère avoir donné assez d'éléments pour donner un bon point de départ aux personnes qui veulent essayer ou qui hésitaient à se lancer.

Les Podcasts ne touchent pas forcément le même public que mes articles. J'en ai profité pour suggérer de lire mes articles sur le Bondage, qui sont évidemment plus détaillés, pour les personnes qui veulent aller plus loin.

L'édition des podcasts prend quand même du temps, même si maintenant je suis pas mal rodé ! Pour des épisodes longs, de plus d'une heure, comme les n°48 et 49, ça prend vraiment du temps. Je suis content de les avoir terminés.

Mon prochain épisode sera une étape marquante : le 50ème épisode !

Dommage, il ne tombe pas au moment des 7 ans du site (début avril), à une semaine près...

Critique livre : « l'art de se soumettre »

Mars 12
Critique livre : « l'art de se soumettre » 12 Mars 2024 Larry

Je voulais publier plus de critiques de livres sur le BDSM.

J'ai récemment publié un article (relativement bref) sur un petit bouquin « Pervers et Safe ».

Et hier, j'ai -enfin- publié ma critique d'un livre assez connu « l'art de se soumettre ».

(J'ai déjà commencé à travailler sur l'autre volume, son pendant : « l'art de dominer ».)

Ce livre est un classique, souvent présenté comme un des livres « à lire » pour s'informer sur le BDSM.

Ça fait des années que je voulais le lire (ainsi que l'autre pour la Domination), mais je ne m'y étais jamais mis. Enfin, lors du Fetish Week en 2023, je les avais trouvés et les avais finalement achetés, dans leur version française donc.

Je n'avais pas vraiment réalisé à quel point ces livres sont vieux (2001 et 2003). J'avais imaginé qu'il y aurait des rééditions, mises à jour pour reflêter les évolutions du BDSM. Mais en fait, non, bizarrement (l'âge des auteures, une a 80 ans, y est peut-être pour quelque chose).

Je viens donc de publier ma critique de « l'art de se soumettre ».

Franchement, ça a été une déception. Même si je tiens compte du problème qu'il a été publié il y a 23 ans...

Je m'y attendais un peu, mais quand même.

Il était (comme toujours) trop américano-centrique, mais surtout trop orienté vers une vision (fausse) que « BDSM = communauté ». C'est déjà exagéré de dire ça aux USA, mais en France, ça n'a carrément pas de sens.

Ma copie est bourrée de surlignages vert (bien) et rouge (problème) et de commentaires...

Pour ma critique, je pense qu'il faudra que je prenne plus de recul à l'avenir : je suis trop entré dans les détails. J'ai expliqué les + et - par chapitre, c'était probablement trop. Comme c'est un classique, j'ai voulu pas mal détailler, mais ça n'était pas nécessaire. Et puis je n'ai pas inclu de citations (sauf UNE), c'était trop pénible de les saisir manuellement. D'un autre côté, sans donner pas mal de détails, ma critique aurait pu être résumée en quelques pages. Il faudra que je voie comment trouver un juste milieu.

Enfin, il y a une chose sur laquelle je veux revenir, c'est cette histoire de Bondage.

Dans le livre, les traducteurs ont ajouté, dans les défintions, que le Bondage a pour origine le Shibari (bondage japonais). Il est évident que c'est faux, et une erreur monumentale.

Mais, ce que je ne comprends pas, c'est que cette stupidité, je l'ai déjà vue ailleurs, plusieurs fois. Et je ne comprends PAS quelle en est la source ?

Est-ce que c'est ce livre (dans sa VF) qui a propagé cette croyance ridicule ? Est-ce que ça vient d'ailleurs ?

Je me pose des questions.

Ce qui est surprenant, c'est que c'est FACILE de montrer que cette « origine » est fausse, alors pourquoi cette insistance par divers auteurs ? C'est embarrassant : on ne parle pas d'un sujet ésotérique ou rare ou peu pratiqué ou autre, le Bondage est une activité majeure et très connue...

Enfin, en tout cas, je vais continuer à travailler sur l'autre volume, qui lui aussi contient de jolie perles, LOL, certaines sont pires que celles de ce volume...

J'espère publier un article dessus avant la fin du mois.

À suivre.

IA et pruderie

Mars 07
IA et pruderie 07 Mars 2024 Larry

J'ai déjà parlé des problèmes de « peur du sexe », y compris simplement pour le mot BDSM (consternant) associés aux IA (Intelligences Artificielles).

Cette fois, j'ai ENCORE lu des choses affolantes et inquiétantes sur la pruderie la plus consternante concernant des images générées par des outils d'IA.

Je vois SOUVENT passer des articles et commentaires qui se lamentent parce que les outils de génération d'images permettent de la nudité, dont du porno, etc.

Et maintenant, la plupart des outils sont si censurés et restreints qu'on en arrive à des choses DÉMENTES. Comme j'avais expliqué l'autre jour avec cette IA qui refusait de juste donner la définition du mot BDSM.

Le dernier délire que je viens de voir passer est un exemple qui m'a coupé le souffle.

D'après ce que j'ai lu, un ingénieur (un informaticien) qui testait un des outil les plus connus, avait obtenus lors de tests des résultats qui l'auraient « rendu malade ». Du genre, mineurs qui boivent, imageries de « démons », et autres images plus ou moins sexuelles ou à connotation sexuelle.

Sérieusement ?

J'ose espérer que décrire sa réaction comme l'ayant « rendu malade » était de la « liberté journalistique » (en bon français, des termes choisis pour manipuler l'émotion des lecteurs et lectrices, pour faire du clic).

En lisant les exemples, c'était n'importe quoi !

Par exemple, en cherchant sur des sujets sensibles aux USA (et qui générent des campagnes de haine et tout), il obtenait des images violentes totalement inspirées de que qu'on trouve sur internet. Évidemment, puisque les IA sont entraînées sur ce type de choses, il ne fallait pas s'attendre à avoir des ours roses sur des nuages !

Étant informaticien, il ne peut PAS ne pas comprendre que c'est logique d'obtenir ça, et si on veut censurer ce type de résultats, c'est IMPOSSIBLE, sinon il faut TOUT censurer, car il y a partout de la nudité et des images violentes (etc.).

Je n'ose pas imaginer s'il avait tenté de demander des images sur l'Inquisition ou les camps lors de la 2de guerre mondiale...

Le BUT des outils de génération de photos et d'images n'est PAS de fournir des résultats complétement asceptisés et qui ne « choqueront » personne. Sinon, on n'en finira JAMAIS, il y a des gens qui ont une phobie des pigeons, doit-on censurer les pigeons ? Si la réponse est non, pourquoi ? Après tout, c'est un vrai problème pour ces personnes ! Et ne parlons pas de la nudité, il faudrait interdire toutes les images de personnes pour ne plus avoir de « risques », c'est RIDICULE.

C'est FOU, cette pruderie qu'on trouve de plus en plus. Et le GROS problème, c'est que les délires et stupidités de ces gens-là sont imposées aux autres (par la censure des outils). Alors que personne de NORMAL ne trouvera de réel problème dans tout ça, vous savez, les gens qui vivent dans la réalité, et pas dans le village des Bisounours...

Comme ces outils sont largement contrôlés par de grosses sociétés américaines, qui sont très sensibles à ce genre de délires (les mêmes qui ont peur de montrer le sein nu d'une statue), ça ne sera pas demain qu'on pourra espérer une amélioration.

C'est effarant ! Cette PEUR qui est partout, peur de la nudité, du sexe, mais aussi « d'offenser » (pour les choses les plus absurdes et ridicules), est devenue un réel problème sociétal avec plein de ramifications sournoises.

Ha là là.

GRRR

Le problème des cases à cocher et des étiquettes

Mars 05
Le problème des cases à cocher et des étiquettes 05 Mars 2024 Larry

Ça fait un bon moment que j'ai remarqué quelque chose qui est, à mon avis, un GROS problème : la manie, notamment des américains, de mettre des étiquettes sur tout.

Si vous regardez les profils sur Twitter par exemple, vous pourrez très vite remarquer que PLEIN de gens se décrivent avec des mots clés super spécifiques, souvent obscurs, bref des étiquettes.

Un des problèmes majeurs, c'est que souvent, pour comprendre ce que veulent dire ces termes, c'est de l'interprétation de haut vol, si on ne fait pas partie du « milieu » de la personne en question. Et ça, ça peut créer de sacrées confusions !

Ce genre de choses sont très présentes pour la sexualité et surtout pour indiquer des types de système de valeurs, de croyances.

Autant sur des sites de rencontres par exemple, ou sur des sites spécialisés (où ce vocabulaire est d'emploi courant), ça a du sens, dans une certaine mesure, de se décrire brièvement comme ça. Autant, ça n'a aucun sens sur des sites généraux.

De façon générale, personnellement, je ne veux pas qu'on me mette dans des « petites cases », qu'on me réduise à des étiquettes forcément très réductrices.

Si on est sur un site BDSM, je vais indiquer mes préférences de rôle BDSM par exemple, ça reste un peu réducteur, mais c'est souvent nécessaire pour comprendre au moins un peu QUI est en face. Je peux aussi remplir mes pratiques BDSM, là c'est une liste, mais là, c'est LE CAS qui a du sens : pour communiquer ce type de liste est indispensable, sinon, il faudrait des pages entières d'explications détaillées que personne ne voudra lire. Dans ce type de site, ça a du sens, les gens comprennent le vocabulaire, et la nécessité d'abrégér, mais savent aussi (en principe) que ce n'est qu'une info générale, un partie d'un tout.

Mais globalement, même quand je dis que je suis à fond dans le BDSM, ça ne me définit pas ! Le BDSM est une partie vitale et indispensable de ma sexualité, mais ça ne définit que cet aspect de ma personnalité. On ne peut pas me réduire à ma « personnalité BDSM », ce serait d'autant plus stupide que ce qu'on fait au lit (le BDSM pour moi), ne nous définit pas en dehors !

Pareil pour mon « look intello ». Je suis un intello, mais ça ne me définit pas, ce serait stupidement réducteur de me définir juste par cet aspect !

Je trouve vraiment cette manie qui est me semble-t-il de plus en plus répandue, relativement (et sournoisement) malsaine et même dangereuse. Sans compter que se définir en utilisant du vocabulaire que 95 à 99,99% des gens ne comprennent pas, est un problème.

Je ne comprends pas ces attitudes. Mettre les gens dans des petites cases, sans aucune nuance ni contexte, est de façon générale plus ou moins toxique. Alors, pourquoi se définir ainsi, sans nuances, sur tous ces sites ? Ça n'a aucun sens.

YouTube : le n'importe quoi du nombre de vues

Mars 03
YouTube : le n'importe quoi du nombre de vues 03 Mars 2024 Larry

Je vous rappelle que je travaille aussi sur mon Podcast, je publie un épisode par semaine (le jeudi).

Mes épisodes sont aussi republiés sur la chaîne YouTube de Steve Haldeman (tous les mardi), avec un décalage de plus de 2 mois.

Ça m'arrange de faire comme ça, j'avais déjà expliqué que quand j'avais fait (il y a des années) de petits essais de vidéos (sans prétention) parlant des bugs d'un jeu vidéo, j'avais été injustement accusé de « scam » (escroquerie). J'avais protesté et obtenu que mes vidéos soient rétablies (sans excuses), mais ça m'avait dégoûté de publier plus, en encore, là ce n'était pas sur une sujet controversé ! Je n'ose pas imaginer si ça avait été du BDSM !

Il y a quelques semaines, j'ai SOUDAIN remarqué un sérieux problème dans le nombre de vues des épisodes de mon Podcast sur la chaîne de steve. Les nombres avaient brutalement baissé !

Par exemple, un épisode qui avait 6 vues, était passé à 0 vues !

Pour vous montrer à quel point c'est FOU, j'avais vu la vidéo (compté comme une vue) et elle avait 2 « like ». Comment une vidéo qui a 2 « like » peut ne -soi-disant- pas avoir de vues ?

C'est impossible !

Et ça ne s'est pas arrêté là, ho non. Après ça, j'ai remarqué que tous les nombres de vues avaient été affectés, que soudainement même pour les nouveaux épisodes, les nombres restaient nettement plus bas qu'avant, et ce n'est pas que dû aux variations d'intérêt liées aux sujets traités.

En résumé, on ne peut PAS se fier à ces chiffres. C'est n'importe quoi.

Le problème, c'est que les vues, c'est LE BUT, le moyen de juger le succès (et la progression) des vidéos qu'on publie. C'est aussi vital pour la motivation. La mienne est morte, je peux vous le dire.

Je pensais depuis longtemps que YouTube c'était n'importe quoi et bourré de problèmes et de décisions stupides. Là, ça a été la cerise sur le gâteau ! Maintenant, j'ai zéro espoir pour cette plateforme.

C'est décourageant.

D'autant plus que j'ai aussi (encore) eu de GROS problèmes avec Google : les vues pour mon site ont fortement baissé, suite à une énième modification de leurs outils. Pfff.

GRRR

Un cas hallucinant d'escroquerie TDS

Mars 02
Un cas hallucinant d'escroquerie TDS 02 Mars 2024 Larry

J'ai déjà expliqué que le TDS (Travail Du Sexe) est un milieu qui a plein de problèmes, dont plein d'hypocrisies et d'arnaques.

Il y a quelques temps, un lecteur m'a fait part d'une expérience malheureuse qu'il avait eu.

Malheureusement, il n'a pas donné son adresse mail dans son message, donc je n'avais pas pu lui répondre ! Du coup, je livre mes pensées ici...

Je ne veux pas copier ici son message sans son autorisation, mais je vais résumer ce qu'il m'a dit s'être passé.

Notez qu'il précisait être débutant, ça a de l'importance évidemment. Quand on débute, on manque de recul, et souvent de méfiance...

Trouver une femme dominante n'est pas toujours aisé (surtout si on débute).

Il avait répondu à une annonce sur un site d'annonces (qui contient entre autres des annonces TDS).

Dans son message, il n'explique pas clairement s'il avait dès le compris que c'était une dominatrice payante, mais ça n'a pas trop d'importance, vous allez voir !

En résumé, après quelques échanges par messagerie, elle a déjà demandé un versement pour continuer (150 euros, le prix habituel d'une prestation TDS non BDSM, pour info).

Là, quelque chose m'a surpris : il a demandé et OBTENU une copie de la carte d'identité de la prétendue dominatrice. Franchement, ça m'a beaucoup étonné. Je ne serais pas surpris que ce soit une fausse carte, car une personne qui est clairement une escroc (voir + loin) ne veut pas trop laisser de traces... Enfin, on ne sait jamais, les escrocs ne sont pas généralement de super génies non plus, LOL.

Je n'ai pas compris s'il avait finalement versé les 150 euros, mais je présume que oui.

Ensuite, elle a commencé à faire un nombre HALLUCINANT de demandes financières, sous divers prétextes franchement plus que suspects !

Au total, ça faisait 200 euros + 500 euros soit-disant pour acheter un collier personnalisé (hem).

Il écrivait avoir accepté mais n'avait pas précisé s'il avait payé tout de suite, mais je pense que non (enfin, j'espère pour lui).

Après, il a reçu une sorte de « contrat » (c'est moi qui appelle ça ainsi) qui demandait un versement additionnel de 750 euros !

Rappelez-vous que pour l'instant, il n'a eu que des contacts par messagerie, même pas par téléphone apparemment. À ce stade, RIEN ne prouve qu'il s'agit même d'une femme !

Heureusement, là, il s'est méfié et a demandé à verser de l'argent uniquement en main propre, lors d'un RDV. Et il a VRAIMENT bien fait vu ce qui s'est passé ensuite !

Comme vous vous en doutez, la conversation a vite dégénéré, et la pseudo-dominante a commencé à en venir aux insultes et autres. Chose que ne ferait JAMAIS une dominante pro dans cette situation : le client potentiel avait l'air d'accepter de payer de grosses sommes, on ne gâche pas une telle aubaine...

Visiblement, les choses en sont restées là.

Je suis content qu'il n'ait pas tenté d'aller plus loin, car il est ÉVIDENT pour moi qu'il s'agissait d'une escroquerie (comme il m'écrivait le soupçonner).

Pour votre info, en temps normal, on ne verse RIEN avant un RDV. Ça indique le + souvent une escroquerie. Et si en plus, la personne en face fait directement des demandes financières délirantes comme c'est le cas ici, c'est le signe CERTAIN que c'est une escroquerie ! Je ne suis même pas convaincu que c'était une femme de l'autre côté !

Ce lecteur a heureusement réagi à temps, mais malheureusement, trop se laissent prendre... Les escroqueries dans le BDSM visent avant tout les hommes soumis, quand on est dans ce cas, il faut être SUPER PRUDENT. Même moi, un homme dominant, j'ai été contacté par de pseudo maîtresses qui me proposaient ci ou ça...

Le TDS, ça n'a RIEN de facile, et je m'y connais, puisque je suis TDS moi aussi. (Mais moi, je n'escroque pas mes clientes.)

Enfin, là, c'est le cas le plus hallucinant qu'on m'ait communiqué directement (d'habitude, ça n'est pas aussi délirant).