Soirées BDSM : toujours plus de n'importe quoi !

Mai 20
Soirées BDSM : toujours plus de n'importe quoi ! 20 Mai 2022 Larry

Chaque fois que je pense qu'il n'est pas possible de creuser plus profond dans le n'importe quoi et la stupidité, je trouve des exemples de gens qui continuent à creuser !

Ça fait LONGTEMPS que j'explique qu'il y a des sérieux problèmes dans l'organisation du « milieu public BDSM » en France. Soirées, Munchs (et autres activités) manquent cruellement de communication, d'organisation, et de façon générale, ne font RIEN pour inciter les gens à venir, surtout les personnes qui débutent (et c'est pire pour les femmes). Il faut VRAIMENT être super motivés pour y aller !

Là, je viens de voir passer sur le site social FetLife, une annonce pour une « soirée BDSM ».

BRAVO, ils remportent la PALME de la non-communication et de la STUPIDITÉ !

Sans rire, il n'y a RIEN d'indiqué dans l'annonce (à part l'heure/adresse/prix de l'évènement sur le côté) ! On y trouve juste l'adresse du site web de l'organisateur. Et si vous allez sur son site, il n'y a RIEN DE PLUS qui soit indiqué ! RIEN DE RIEN !

Pas d'explication du genre le thème, quel dress code exactement, ou même QUI organise...

PERSONNE de normal ne devrait vouloir aller dans un « truc » pareil ! Surtout pas quelqu'un qui débute...

(Au cas où vous penseriez que c'est peut-être exprès, parce que c'est une soirée semi-privée, qui veut rester « confidentielle », ou autre, non, ce n'est clairement pas le cas.)

Sérieusement, est-ce dont si DIFFICILE de donner un peu d'infos ?

Ha, elle est belle la « communication » dans le BDSM ! Bravo !

J'ai toujours été frappé par le manque flagrant de communication et d'organisation des Munchs, et de façon plus surprenante (vu que c'est PAYANT), des soirées BDSM. Rien n'est expliqué, parfois même pas comment trouver la bonne salle (dans un restau). Il suffirait de quelques paragraphes pour au moins donner les infos minimales (à quoi s'attendre, l'organisation des lieux, le dress code), mais non, c'est trop demander...

C'est incompréhensible qu'on en soit encore là de nos jours...

Perso, j'ai perdu espoir que ça s'améliore un jour : impossible de lutter contre un tel degré de stupidité.

Limites sur les messages des sites de rencontres : le « drame »

Avr 30
Limites sur les messages des sites de rencontres : le « drame » 30 Avril 2022 Larry

Il y a quelques jours, j'ai vu passer un commentaire négatif sur une « app » de rencontres qui m'a stupéfié !

Tenez-vous bien !

Le gars se plaignait que l'abonnement « n'autorisait que » l'envoi de 500 messages par mois avec une limite de 50 par jour. Il se plaignait vigoureusement que ça voulait dire qu'il ne pouvait écrire « que » pendant les 10 premiers jours du mois...

C'est FOU !

Il ne se rend pas compte du délire que sont ses exigences démentes ?

Imaginez si tout le monde faisait comme lui !

C'est EXACTEMENT à cause de gars comme lui que les sites (et apps) mettent en place des limitations. Personne de NORMAL n'envoie 50 messages par jour, et lui, visiblement aurait voulu en envoyer encore plus. Personne de normal ne sera gêné par ces limites qui sont assez hautes en fait...

Perso, je suis POUR ce type de limites, et j'en aurais mis en place des bien plus basses. Je trouve que les sites gérent mal ces problèmes, il faudrait aussi tenir compte de l'ancienneté du compte et d'autres paramètres comme le % de réponses et autres. Bref, il faut être stricts avec ce genres d'abus du système, qui pourrissent tout pour les autres !

Je sais bien qu'il est difficile (rare) de recevoir des réponses de femmes si on est un homme qui n'est pas dans le top (et encore). Et que ça incite -perversement- à ratisser large et même à « mitrailler » au hasard. Mais quand même ! Il faut être acharné et irresponsable pour vouloir lancer des dizaines de messages chaque jour. Parce que là, évidemment, on parle d'un gars qui ne lit JAMAIS les profils, c'est évident ! Il tente de contacter des profils qui ne cherchent pas ou n'ont pas du tout de demandes compatibles, c'est clair. Bref, il est le genre qui, n'ayons pas peur des mots, emmerde son monde, et qui chasse les femmes des sites de rencontres à cause de ce type de harcèlement, sans compter que pas mal de femmes expliquent ne plus vouloir trier et passent à côté des profils qui sont corrects, eux (mais étouffés dans la masse).

C'est une minorité toxique qui agit comme ça, mais ils (ce sont le + souvent des hommes, mais j'ai vu passer des profils de femmes qui faisaient pareil) ont un impact disproportionné (envoyant des centaines de fois plus de messages qu'un homme normal).

Sérieusement...

Je n'en suis toujours pas revenu de lire son délire.

Instagram et la CENSURE (suite)

Avr 22
Instagram et la CENSURE (suite) 22 Avril 2022 Larry

J'avais expliqué hier mes soucis avec le filtrage d'Instagram sur certains mots interdits...

J'avais parlé d'un article que j'avais tenté de publier plusieurs fois et qui à chaque fois avait mystérieusement disparu, sans avertissement. J'avais évidemment supposé qu'il avait été éliminé par un programme (stupidement).

MAIS en fait, environ 24h après, j'ai eu la surprise de voir apparaître TOUS ces articles (multiples essais de soumission du même article) dans ma liste... Toujours sans avertissement ni explications...

J'en suis donc arrivé à une conclusion : mes articles avaient été suspendus et mis dans une queue pour une validation manuelle. Puis quelqu'un les a vu, a évidemment conclu qu'il n'y avait RIEN de porno dedans et a autorisé leur publication. C'est la seule explication. Ça ne peut PAS être juste un problème temporaire de leur service puisque d'autres articles SANS les mots clés bannis étaient passés immédiatement...

J'ai vite effacé ces articles qui étaient en doublon.

Ma conclusion : ça reste du n'importe quoi !

COMMENT peut-on savoir si un article est suspendu pour une revue manuelle ? Pourquoi RIEN n'est dit, pourquoi un tel manque de transparence ?

Franchement, j'ai de moins en moins confiance dans toutes ces grosses plateformes. On y est BEAUCOUP TROP à la merci de suppression ou de bannissement sans recours ni explications, surtout si on parle de sujets un peu « osés » selon leurs critères RIDICULES. Bref : c'est NAZE.

Maintenant, après mes multiples banissements précédents sur d'autres plateformes, je trouve ça super STRESSANT de ne jamais savoir si mon compte sera toujours là demain...

GRRR.

Instagram et la CENSURE

Avr 21
Instagram et la CENSURE 21 Avril 2022 Larry

Je me suis récemment inscrit à Instagram.

Je ne suis pas encore sûr de ce que ça va donner, ni de ce que je vais y dire ou POUVOIR Y DIRE (j'y reviendrai), mais on va bien voir !

J'avais déjà expliqué dans mon dernier post que je n'avais pas pu créer mon pseudo habituel (« UniversBDSM »), parce qu'ils REFUSAIENT le terme « BDSM »...

Ensuite, j'ai publié des choses sur Instagram. Sans problèmes, jusqu'à ce qu'un de mes posts soit effacé. Surpris, j'ai rechargé la page, mais il avait disparu. J'ai pensé avoir eu un problème lors de la soumission du post, je l'ai donc refait : même chose ! Trois essais plus tard, en changeant le texte associés aux images, j'ai fini par découvrir la source de l'effacement. Si certains mots interdits sont dans le texte, le post est supprimé, sans avertissement, ni explications !

Depuis, j'ai été vérifier tout ça plus en profondeur. Et le problème est beaucoup plus sérieux que je n'avais pensé.

J'ai vu passer de multiples (et nombreux) articles qui parlent des problèmes de mots (et hashtags) interdits, pour diverses raisons, mais ici, on voit encore la ridicule peur du sexe qui caractérise de plus en plus les plateformes américaines (vous savez, le genre qui censurent une photo de statue de l'antiquité parce qu'on voit un sein).

J'ai donc cette fois bien vérifié si c'était réellement le terme BDSM qui m'avait empêché de créer mon pseudo, ou s'il y avait un autre facteur. Réponse : c'est bien le mot lui-même qui interdit !

Pour tester, je suis parti avec un profil de navigateur neuf, avec lequel je n'avais pas utilisé Instagram, et j'ai regardé si je pouvais créer certains pseudos.

Je suis parti du pseudo « larrymonkey99 », qui lui était accepté, et j'ai essayé d'y ajouter divers termes. J'ai systématiquement essayé de les ajouter à la fin (ex: « larrymonkey99bdsm »), puis j'ai testé à divers endroits (début et milieu du pseudo), ça n'a PAS fait de différence.

Voici mes essais :

  • acceptés : sex, sexe, viol, rape, kink, cock, slut, fetish, anal, camgirl
  • refusés : porn, porno, bdsm

POURQUOI le terme BDSM est-il refusé alors que, par exemple, « viol » (ou en anglais « rape ») est accepté ? C'est super bizarre, surtout que ce mot-là (viol) est banni de plus en plus fortement.

Franchement, c'est bien là qu'on voit la PROFONDEUR effrayante de l'ignorance et de la peur du sexe de toutes ces plateformes...

C'est RIDICULE ! D'autant plus que le BDSM est si répandu, comme je l'explique depuis si longtemps.

Le PIRE dans tout ça, c'est que RIEN ne vous averti qu'un terme est interdit, tout est silencieux.

De la même façon, j'ai vu que dans le texte associé à mes images, PLEIN de termes étaient aussi interdits, surtout ce qui touche au porno. Du coup, il est IMPOSSIBLE de parler de porno, parce que leur STUPIDE filtre croit que ça va vouloir dire qu'on FAIT du porno. Bonjour le degré ZÉRO de l'intelligence, c'est bien là qu'on voit le souci de se reposer UNIQUEMENT sur des programmes qui sont incapables de réellement comprendre de quoi on parle ou le contexte...

Maintenant que je sais tout ça, il va falloir que je méfie de ce que j'écris. Pfff.

En plus, franchement, pendant un moment, après avoir eu ces soucis et ce post supprimé, j'ai craint qu'ils me suppriment mon compte ! J'ai déjà été banni de plein d'endroits à cause des préjugés (et peurs) sur le BDSM. J'ai surveillé mon compte, inquiêt, pendant le reste de la journée, mais ça semble OK...

C'est pénible ! Je tombe encore dans le problème CRITIQUE habituel de la peur d'être banni sans recours. C'est pour ça que je HAIS toutes ces plateformes.

Enfin, on verra bien, de toute façon, je n'ai pas un investissement trop important là-bas, et j'ai les sources, je ne risque pas de perdre mon travail.

Ha la la.

GRRR.

Est-il possible légalement de faire des vidéos BDSM de type CNC ?

Avr 14
Est-il possible légalement de faire des vidéos BDSM de type CNC ? 14 Avril 2022 Larry

Suite à l'émission « Radio Libre BDSM » du « Professeur BDSM » dans laquelle j'ai fait une apparition lundi dernier (la vidéo est visible sur YouTube), j'ai recommencé à réfléchir à mes projets de vidéos diverses.

Ça fait longtemps que j'y pense, j'ai même commencé à regarder quels outils je pourrais utiliser.

Une des choses qui me sont passé par la tête est évidemment le GROS problème des tabous et de la censure.

J'ai déjà été banni d'un peu partout (Blogs, Twitter et autres) parce que le BDSM reste mal vu. L'autre jour, j'ai essayé de m'inscrire à Instagram : j'ai du modifier mon pseudo (UniversBDSM), parce qu'ils REFUSAIENT le terme « BDSM » !

Bref, je ne sais que trop bien les problèmes posés. Et ne parlons pas du porno, là c'est n'importe quoi, maintenant, le porno amateur est quasiment mort sur les sites : il faut s'inscrire, prouver son identité et celles de TOUTES les personnes apparaissant dans la vidéo. QUI VEUT FAIRE ÇA ? Y'a que les pros (ou semi-pros) qui accepteront (bien forcés) un régime si draconien !

Je pensais donc à des idées de vidéos BDSM à vocation éducative (au sens large).

Pour celles qui seraient juste des présentations orales, ça ne devrait pas trop poser de problèmes (et encore), mais je voulais aussi des vidéos concrètes, qui montrent tout !

Un des sujets intéressants auxquels j'avais pensé, c'est le CNC (« Consensual Non-Consent » ou « Non-Consentement Consensuel »), et notamment, le sujet le plus délicat : les simulations de viol (ou sexe forcé), qui sont un des fantasmes majeurs de la population, même hors BDSM.

Imédiatement, ça m'a fait voir de GROS problèmes.

Le CNC, par définition, traite du rejet (apparent) du consentement. C'est un thème -souvent- bien connu des personnes expérimentées qui font du BDSM, et qui est généralement MAL perçu du grand public et source d'horribles attaques de la part personnes qui ne comprennent PAS de quoi on parle mais on quand même des opinions fortes sur le sujet...

Au cas où vous ne le sauriez pas, les vidéos porno de « viol » (simulé évidemment), CLAIREMENT faites par des acteurs/actrices, sont depuis des années maintenant bannies de la plupart des grandes plateformes de vidéos porno (xHamster et autres).

Légalement, il n'est pas clair quels pays interdisent vraiment ces vidéos, j'ai trouvé cet article de wikipedia qui n'est pas entièrement convaincant et auquel je ne me fierais pas trop... Pour la France, je n'ai rien trouvé de bien clair pour l'instant.

Au fait, vous remarquerez que les pays qui interdisent ça ne l'interdisent QUE pour le porno, pas dans les films ou séries... Et j'aurais BEAUCOUP à dire sur leurs arguments spécieux sexistes (contre hommes ET femmes) qui visent évidemment les hommes (parce que ces gens-là sont IGNORANTS). RIEN ne prouve que les vidéos de ce type « incitent au viol », et je rappelle que c'est un des FANTASMES sexuels MAJEURS, c'est connu depuis longtemps.

Plusieurs questions restent donc en suspens :

  • En France, serait-il légal de tourner et publier de telles vidéos (mettant en scène des simulations de viol) ?
  • Est-ce que ça ferait une différence si elles étaient à visée éducative (dans le contexte de mon site) ?
  • De toutes façons, quels sites pornos accepteraient de les héberger, même si ce n'est pas illégal chez nous ? Sachant que les règles sont de + en + restrictives chaque année, on aurait le risque d'être bannis qui serait suspendu au-dessus de nos têtes...

Pas évident tout ça, pas vrai ?

Perso, je trouve que ça illustre bien (une fois encore) la profondeur des problèmes et des ignorances quand on parle de sexe.

Je crois que des vidéos CNC, ce ne sera pas pour demain ! (Enfin, en attendant, j'aurai bien d'autres idées.)

Sites de rencontres : comment ça peut marcher ?

Avr 11
Sites de rencontres : comment ça peut marcher ? 11 Avril 2022 Larry

Cet article fait suite à mes 2 articles précédents sur les sites de rencontres : « Sites de rencontres : gratuits ou payants ? » et « Sites de rencontres : que du virtuel ? ».

Pendant que je regardais les réultats de rechercher sur les termes « sites de rencontres BDSM » et similaires, je me faisais encore plusieurs réflexions.

D'abord, comment est-ce possible d'avoir autant de vulgarité et d'utiliser tant de termes exagérés et loin de la réalité ? Ça montre VRAIMENT à quel point ces gens-là pensent que leurs clients (hommes) sont STUPIDES, mais passons.

Une autre remarque que je me suis souvent faite est : comment est-ce que ça peut marcher ?

Il y a énormément de sites de rencontres, et un grand nombre spécialisés en BDSM.

Mais les sites de rencontres (en général), ça n'est pas encore réellement entré dans les moeurs, tout le monde ne s'en sert pas, loin de là !

Au final, il y a tant de sites qu'il est évident qu'il est IMPOSSIBLE qu'ils aient tous du succès, surtout s'ils sont payants. Personne n'a les moyens et le temps de s'inscrire à plus de 2 ou 3, surtout qu'il y en a qui sont CHERS. J'ai discuté avec des gars qui dépensaient plus de 100 euros PAR MOIS pour un seul site (en payant pour des jetons, ça ne marche pas par abonnement) !

En plus, il y a le problème bien connu de la disparité entre le nombre de profils hommes et femmes. Comme la majorité des sites sont hétéros, s'il n'y a que des hommes, ça ne leur apporte RIEN de s'abonner, la plupart n'ont aucune chance de faire des rencontres.

Et vu les problèmes sur des sites un peu connus, je ne vois pas comment ça peut être mieux sur des sites mineurs !

Alors, comment font-ils pour gagner de l'argent (puisque c'est leur but) ?

Est-ce que réellement, il y a tant d'hommes qui espèrent (en vain) trouver mieux que les sites un peu connus dans des trucs obscurs et encore plus prédateurs financièrement ?

Je suppose qu'il y aura toujours des débutants qui tentent le coup (avant d'abandonner, une fois qu'ils ont constaté que c'est + ou - une arnaque), mais ça ne peut représenter qu'un nombre réduit, j'imagine...

Ce n'est pas par hasard que les sites qui ont du succès ont fait d'énormes et coûteuses campagnes de pub pour attirer du monde. Pour démarrer, c'est difficile si un seuil minimal de clients (et clientes) n'est pas franchi... Le p'tit souci, c'est que toutes les personnes qui ont testé ce genre de sites rapportent de GROS problèmes avec. Le dernier dont j'ai entendu des nouvelles sur le site BDSM FetLife, avait des commentaires vraiment PAS flatteurs, au contraire...

L'idée des sites de rencontres est bien (d'ailleurs, j'en utilise), mais il y a encore tellement de problèmes, y compris avec la malhonnêteté si répandue des gens qui les gèrent... Je pense qu'il faudra encore longtemps avant que ça ne fonctionne correctement, il faudra avant tout que ça entre dans les moeurs... C'est pas gagné !

Problème bizarre avec ma newsletter

Avr 10
Problème bizarre avec ma newsletter 10 Avril 2022 Larry

Vous savez probablement que j'ai une newsletter (11 ont été envoyées, la dernière le 5 avril).

Je reçois donc régulièrement des inscriptions à celle-ci.

Évidemment, comme toujours avec les newsletters (et les demandes de contact), il y a des gens qui se trompent dans leur adresse et je reçois des messages d'erreur lors des envois ou de mes réponses...

Je gère tout ça manuellement et vérifie chaque adresse (dans la mesure du possible).

Parfois, j'élimine direct des adresses qui sont clairement à problèmes, par exemple, qui viennent de banques (vraiment, du style « jean- pierre@unebanque.fr ») ou d'université, et autres...

Mais depuis quelques temps, j'ai reçu des demandes qui sont NETTEMENT plus bizarres...

Par exemple, il y a quelques semaiens, j'ai eu une série de demandes, faites en rapide succession, qui étaient TOUTES destinées à UNE société. Mais le problème plus troublant, c'est que les adresse étaient pour des dirigeants, le service RH, etc. Un autre truc qui attirait l'attention : c'était une société anglaise ! Et il ne s'agissait pas d'une petite société de 2 ou 3 personnes, ni dans le domaine du sexe (le seul cas qui aurait eu du sens).

J'ai été obligé d'enquêter parce que je me demandais qui étaient ces soi-disant personnes, c'est là, en allant voir le site, que j'ai vu que c'étaient des adresses de dirigeants (PDG et autres). Il est évident que même si l'un (ou une) d'entre eux lisait des sites BDSM, ils n'iraient pas inscrire leurs collègues et encore moins leurs services marketing et autres !

Il y a quelques jours, j'ai reçu une demande pour quelqu'un qui travaille dans une société américaine du type médias super-réactionnaires. J'ai été vérifier, c'était le mail d'une de leurs horribles présentatrices qui diffusent sans arrêt des message de haine et de division... Homophobe, et tout, elle a tout pour plaire, LOL. Mais une chose est sûre, ce n'est PAS le type de personnes ouverte d'esprit et qui va lire des sites sur le BDSM, surtout pas en français !

Je pense donc qu'il s'agit là de tentatives de harcélement ou de trollisme.

Mais, quand même, je trouve ça super bizarre !

Et puis, pourquoi utiliser un site français ? Je pige bien la sélection d'un site BDSM, si le but est de troller ou d'ennuyer ces gens-là (qui sont très anti-sexe), mais pourquoi en français ? Ça me fait penser à ces personnes qui avaient anonymement abonné un couple anti-sexe à un magazine porno (que je lisais), dans les années 1990...

Évidemment, ça va sans dire, tous ces emails douteux sont partis direct à la poubelle.

Il y a de ces trucs bizarres sur internet parfois...

Conseils pour les rencontres : « drapeaux rouges », à se rouler sous la table !

Avr 07
Conseils pour les rencontres : « drapeaux rouges », à se rouler sous la table ! 07 Avril 2022 Larry

Quand je lis des choses comme ça, je me demande ce que ces gens-là ont dans la tête ! Du fromage blanc ?

J'ai déjà parlé souvent des « red flags » (« drapeaux rouges ») dans le BDSM, mais ici, je vais parler des rencontres hors BDSM.

Pendant que je rédigeais mon dernier article (« Comment faire des Rencontres BDSM »), j'avais fait des recherches sur divers sujets concernant les rencontres (évidemment !).

J'étais tombé entre autres sur des articles divers (et nombreux) qui parlaient des « red flags », les signes d'alerte, pour le premier RDV, la première rencontre.

Une grande partie de ces conseils répétent exactement les mêmes choses, évidemment. Qui sont en général du bon sens de BASE qui ne devrait pas être nécessaire de dire à des adultes. Pourtant, ça semble être nécessaire (?).

Vous savez, perso, je suis carrément géné par ce que j'écris parfois dans mes articles : c'est tellement évident et basique que je trouve que c'est un peu insultant ou condescendant de dire des choses aussi simples. Mais passons.

Parmi les articles que j'avais vu passer et que j'avais parfois survolés, j'ai lu des TRUCS à tomber par terre. Des signes d'alerte tordus, n'ayant aucun fondement, sortant de nulle part ou n'ayant pas de sens. Je veux dire, parfois c'était VRAIMENT BIZARRE !

Le plus gros problème, c'est que souvent ils sont présentés sans trop d'explication (POURQUOI c'est un signe d'alerte) ou de façon hyper simpliste. Bon, vu que ce sont généralement des magazines ou des sites de rencontres, il ne fallait pas s'attendre à une grande profondeur non plus... Mais quand même !

Le premier qui m'ait réellement frappé, c'était celui qui disait « il ne vous fait pas de compliments ». OK, donc, selon eux, ne pas faire de compliments indique quelqu'un à éviter à tout prix... Heu ? En général, quand on parle de « compliments », c'est superficiel et plus ou moins hypocrite. En plus, si on en est au premier RDV, là, c'est très superficiel et transparent. Mais passons.

Ha, vous aurez noté que leurs « conseils » sont à peu près TOUJOURS dans le sens : « red flags » chez les hommes. Visiblement, dans leur monde, les femmes ne soulèvent jamais de signes d'alerte... Ha, il est beau le sexisme !

Je n'ai pas réussi à retrouver l'article qui parlait des « compliments ». Je vous ai donc choisi un autre exemple, pris au hasard, qui contient diverses perles pas piquées des vers...

  • 17 Relationship Experts Reveal the Red Flags You’re Missing on First Dates https://www.cosmopolitan.com/sex-love/a27889613/red-flags-first-date-dating-relationship-deal-breakers/

Je ne parlerai pas de tout, mais j'aurais eu pas mal à dire. Le niveau de sérieux de cet article ne frôle pas le sol, il est dessous ! Ces soi-disant experts et expertes sont de vrais CHARLATANS !

TOUT y passe : stéréotypes,sexisme, opinions bizarres qu'on fait passer pour des faits, croyances ridicules ayant zéro base scientifique, délires divers... Consternant !

Bien sûr, certains conseils ont du sens, ce sont les habituels, qu'on lit partout ailleurs. Je n'en parlerai pas.

  1. Looks to the right...a lot.

“Some studies show that when a person looks up and to the right, they could be creating a memory instead of recalling a memory. Which could mean they are not telling the truth!”

Regarde à droite ... beaucoup.

Certaines études montre que quand une personne regarde en haut et à droite, elles pourraient être en train de créer un souvenir au lieu de se rappeller. Ça pourrait dire qu'elles ne disent pas la vérité !

Alors, là, on part direct en roue libre !

Quelle personne NORMALE peut croire de telles stupidités ? Ce n'est même pas de la psychologie de bazar, c'est délirant. C'est choquant à tous les points de vue !

  1. Suggests a wine bar for the first date but doesn’t drink.

Suggère un bar à vin pour le premier RDV,mais ne boit pas.

Dans l'exemple (que j'ai la flemme de traduire), elle raconte avoir été invitée par un homme dans un bar à vin, mais lui ne voulait boire que de l'eau...

J'avoue que ça PEUT éventuellement être mal interprété, mais BEAUCOUP de personnes boivent et un bar à vin est un lieu de rencontre classique (aux USA notamment). J'ai déjà invité des filles dans des bars/restos, où la plupart des gens boivent de l'alcool, mais moi je ne bois pas, je suis anti-alcoolique, ça veut dire que je suis un gros méchant visiblement ! Sérieusement ?

Inviter quelqu'un à un bar sans-alcool, par exemple, je vous parie que ça provoquera des grimaces...

MAIS, ce n'est pas la pire, attendez la suivante sur le même thème !

  1. Orders water.

Commande de l'eau

Selon « l'expert », ça veut dire qu'on se prépare à « pouvoir partir en vitesse ».

Et le pseudo-expert considère ça comme un signe d'alerte MAJEUR au point de dire de laisser tomber direct la personne !

HEIN ?

Quelle HORRIBLE ATTITUDE ! Comment peut-il tirer des conclusions si extravagantes sur un comportement si banal et basique ? C'est FOU !

Personne de normal ne devrait interpréter une action aussi banale !!!

Et les gens qui ne boivent pas d'alcool, comme moi ? Ça leur est interdit de commander à boire ? OK, je commande souvent un jus de fruit, mais je bois aussi de l'eau et j'en bois lors des repas au restau.

  1. Crosses their arms.

Croise ses bras.

Haaaa, je l'attendais celle-là !

Encore une de ses interpétations SIMPLISTES du langage corporel (qui est très surfait, en général, c'est n'importe quoi) !

J'avoue que j'aurais été déçu si ça n'avait pas été dans la liste, LOL.

Encore un pseudo-expert à la noix ! On ne peut pas juste conclure des choses comme ça, surtout en réduisant le comportement COMPLEXE d'une personne à un ou 2 gestes.


Ha la la, quand je lis de telles stupidités, présentées par des gens qui clament être « experts », je ricane.

C'est ridicule vraiment, et même HONTEUX.

Sites de rencontres : que du virtuel ?

Avr 06
Sites de rencontres : que du virtuel ? 06 Avril 2022 Larry

Pour faire suite à mon article précédent (est-ce mieux d'utiliser un site de rencontres BDSM payant ou gratuit), je vais maintenant parler d'un autre sujet : le pourcentage de profils qui ne sont là que pour du virtuel.

J'avais lu une remarque sur un site connu, pour lequel il y avait de nombreux retours, se plaignant que beaucoup de gens ne veulent en réalité faire que des rencontres virtuelles, pas en réel.

Ça m'a immédiatement fait penser que j'ai vu passer cette plainte un peu partout, donc ce n'est certainement pas spécifique à ce site-là...

Mais qu'en est-il vraiment ?

Je n'ai pas de chiffres sur ce sujet, mais je SAIS que beaucoup de personnes se « dégonflent » au moment où on commence à sérieusement parler de RDV ou, pire, le jour du RDV. Les plaintes à ce sujet sont nombreuses.

Parmi les plaintes les plus fréquentes, je vois les dominatrices amatrices et pros.

Quand on voit la difficulté qu'a la majorité des gens à trouver des partenaires, ça peut sembler BIZARRE de lire un témoignage d'une dominatrice amatrice qui explique que tous les derniers hommes soumis avec qui elle avait RDV lui ont posé un lapin. Pourtant, une chose est sûre, ce n'est pas ELLE le problème, car trop d'autres personnes témoignent comme elle.

Perso, je ne vois aucun problème à ce que les gens s'inscrivent sur les sites BDSM juste pour voir comment ça passe, mater les photos et autres. Bref, pour le fantasme. Je trouve ça assez naturel.

Là où le bât blesse, c'est quand ce type de personne commence à contacter des personnes qui veulent avoir des RDV en réel, mais ne leur disent pas que le réel ne les intéresse pas !

Si c'était juste pour discuter ou faire du BDSM virtuel, et qu'ils/elles l'annoncent au départ : pas de souci. J'ai croisé des gens qui ne cherchaient QUE ça (et le disaient sur leur profil).

Mais ne pas le dire et poser un lapin au dernier moment, ça c'est nul, et ça peut porter un sérieux préjudice au moral de la personne qui subit ce traitement.

Et c'est bien pire que se faire ignorer ou rejeter dès le départ, parce là on a eu des espoirs qui sont brutalement brisés.

J'ai parlé des hommes soumis qui font ça, mais il y a aussi pleins d'autres types de profils qui en font autant.

Remarquez, dans le lot, il y a parfois des trolls/trolles et des arnaques, mais je PENSE qu'en général, ce sont juste des gens qui ont plein de fantasmes, et au dernier moment ont peur de passer aux actes, ou réalisent que leur mari/femme/partenaire va s'en apercevoir, etc.

Maintenant, je pense que ça se trouve un peu partout. Mais peut-être plus souvent dans les sites gratuits, pour des raisons évidentes.

➜ Je doute VRAIMENT que ce soit nettement pire dans tel ou tel site (à offre égale, pour comparer ce qui est comparable).

Je pense au final que c'est un GROS problème, mais qu'il faut le remettre à sa place : le problème des faux profils en général me semble bien plus répandu et bien pire.

Ce n'est pas un problème aisé à résoudre...

Le problème de l'hypocrisie des pros

Avr 06
Le problème de l'hypocrisie des pros 06 Avril 2022 Larry

Quand je parlais hier des problèmes avec les sites de rencontres BDSM, j'avais évoqué le problème de la malhonnêteté du milieu, et du milieu du sexe en général...

Il n'y a malheureusement RIEN de nouveau là-dedans, ça a toujours été comme ça. Beurk.

Un des aspects ennuyeux et qui pose de sérieux problèmes, c'est quand les « pros » (TDS ou travailleuses du sexe) sont hypocrites et CACHENT qu'elles sont des pros. J'écris elles, parce que, à ma connaissance, cette arnaque-là on la trouve chez les femmes uniquement.

Perso, je le précise pour éviter les malentendus, je n'ai rien contre le travail du sexe. Par contre, la malhonnêteté, là, je suis contre !

J'ai parlé un peu du problème dans mon article « comment faire des rencontres BDSM ».

C'est si répandu que c'est effrayant !

En général, le souci, c'est quand une pro contacte un homme soumis et se présente comme dominatrice, mais « oublie » de préciser qu'elle est payante... Comme il est souvent difficile de trouver des femmes dominantes, surtout expérimentées, beaucoup d'hommes se laissent avoir. Une fois qu'ils sont « ferrés », la pro commence à parler d'argent...

Vouloir être rétribuée pour un service, c'est une chose, mais là, on parle CLAIREMENT d'une arnaque !

Et si on est un homme, il suffit de s'incrire à un site de rencontres BDSM quelconque pour recevoir des sollicitations. Les plus visés étant les hommes indiquant être soumis, et de plus de 50 ans.

Et ne comptez pas sur les sites pour virer ce genre de profils, bien sûr...

Depuis quelques années, un autre type de TDS s'est développé, des filles qui utilisent des sites comme « onlyfans » pour se faire payer leurs photos ou vidéos ou autres. À une époque, elles avaient envahi le site BDSM FetLife, au point qu'on voyait PARTOUT passer des messages de filles comme ça, qui essayaient de solliciter une nouvelle clientèle. Ça a pas mal disparu, je ne suis pas sûr de la raison.

Là aussi, je n'y vois pas réellement de problème : elles annoncent généralement clairement les choses sur leurs annonces ou profils.

Par contre, récemment, j'ai vu passer encore un cas hypocrite de jeune femme qui prétend être « nouvelle » et vouloir « faire connaissance » sur des forums, ce qui en soi est déjà un peu suspect (ça sent le faux profil), mais là où j'ai vu le VRAI problème, c'est qu'elle avait un lien vers « onlyfans » en bas de son profil et qu'elle disait être OK pour parler, SI ON LA PAIE !

Non, ça non plus ça n'est pas acceptable !

Se présenter comme une « p'tite nouvelle qui découvre le BDSM » pour cacher qu'elle sait PARFAITEMENT de quoi on parle et qu'elle veut en réalité de l'argent, c'est une forme d'arnaque.

Ce qui me scie, c'est que la modération ne l'a même pas bannie pour ça, alors que c'était un cas FLAGRANT de non-respect des règles, et que des gens ont été bannis pour des riens...

C'est quand même FOU à quel point dès qu'on parle de sexe, on voit passer partout des arnaques...