La « bonne » sexualité

Mai 05
La « bonne » sexualité 05 Mai 2021 Larry

Une des choses qui me font le plus PEUR est la notion de « bonne » sexualité...

J'ai lu récemment une étude qui parlait de la « bonne » sexualité telle qu'elle est conçue en Suède. C'était un bon exemple (navrant) d'un problème que j'avais déjà rencontré souvent en lisant des anciens documents (fin 19e, début 20e siècle) qui parlaient « d'éducation sexuelle ».

Hé oui, contrairement à ce qu'on s'imagine trop souvent de nos jours, le débat sur ce qu'il faut dire et enseigner (à l'école notamment) en matière de sexualité ne date pas d'hier. Pendant mes recherches, j'ai trouvé des textes qui étaient carrément avancés pour leur époque, certains allaient vigoureusement à l'encontre de croyances répandues : par exemple, en dénonçant les croyances ridicules sur la masturbation (des préjugés absurdes qui perdurent pourtant encore de nos jours !).

Évidemment, il ne faut pas non plus trop en demander : ces textes, surtout ceux du 19e, restaient dans un périmètre très limité, leur idée de la sexualité consistait essentiellement à expliquer la reproduction... Chose intéressante, c'est exactement ce qu'on m'avait enseigné dans les années 1980, au collège (on n'a pas tant progressé que ça). Et ils insistaient aussi lourdement sur des « valeurs » jugées vitales à l'époque, avec le plus souvent une présence forte des côtés religieux, etc. Plutôt pathétique en vérité, mais bon, c'est mieux que rien. Il ne fallait quand même pas trop espérer...

Dans tous ces documents transparaît clairement la notion de « bonne » sexualité : ce qui est acceptable ou pas. Une chose importante à noter est le côté (sournois) qui vous présente les choses comme si parler de ça est « avancé » (comparé surtout aux époques ou aborder le sujet était tabou), alors qu'en réalité, il y a PLEIN de problèmes là-dedans !

Et, même de nos jours, l'ignorance et les préjugés nous mênent à des visions super étroites de la seuxalité humaine ! D'autant plus que les personnes qui -au final- « décident » de ce qui est acceptable ne sont pas en général très ouvertes d'esprit, et encore moins des personnes ayant fait des recherches sur le sujet, bref, on tombe à FOND dans les stéréotypes... Beurk.

Même si les activités du type BDSM entraient dans ce moule, ce ne serait pas une vraie « victoire », contrairement à ce qu'on pourrait penser de prime abord : on reste prisonniers de schémas de pensée étroits et sournoisement stigmatisant, même s'ils s'en cachent...

Effrayant.

Ce n'est malheureusement pas demain que nous verrons de réels progrès en matière de sexualité...

Pourquoi TOUJOURS des erreurs ? Ça gâche tout !

Mai 03
Pourquoi TOUJOURS des erreurs  ? Ça gâche tout ! 03 Mai 2021 Larry

POURQUOI ?

Oui, pourquoi y-a-t'il toujours autant d'erreurs et de problèmes même dans les écrits les plus informatifs et positifs sur le BDSM ?

C'est à devenir fou ! Argh ! (Et c'est vraiment embarrassant.)

Il y a quelques temps, j'ai trouvé diverses infos très intéressantes sur le site « Revise F65 ». Ce site avait été créé pour lutter contre la stigmatisation du SM qui existait encore dans l'ICD-10.

L'ICD (CIM en Français) ou Classification Internationale des Maladies est un ouvrage qui permet de classifier les maladies à l'aide de codes (ça rend plus facile la communication). Dans sa version précédent (ICD-10), elle contenait une section sur les paraphilies : « F65 Disorders of sexual preference », dans laquelle on trouvait notamment le fétichisme et le sadisme/masochisme. Et le problème était que cette section contenait des préjugés et -en simplifié- contribuait à la stigmatisation de ces types de pratiques...

Le site « Revise F65 » avait été créé pour faire campagne contre cette section et demandait sa suppression. Avec succès : la version 11 a supprimé les entrées en question...

Le site contient une grande quantité d'informations, très intéressantes, avec des analyses, démonstrations (notamment basées sur des études), des mises en perspective historique, pour dénoncer les préjugés (ridicules) encore associés au fétichisme et au BDSM.

Leur meilleur document est le rapport envoyé à l'OMS (qui supervise l'ICD) qui demandait la révision du fameux article F65 :

http://revisef65.org/2011/11/11/icd-11-revision-scientific-political-support-revise-f65-reform-second-report-world-health-organization-2

En passant : le site contient beaucoup d'autres pages intéressantes, malheureusement, il est mal organisé, de nombreuses pages ont disparu (liens morts), il est dur à naviguer, en de multiples langues qui sont trop souvent mélangées, etc. Bref, accèder aux infos n'est pas aisé, et le site ayant rempli sa fonction, il ne semble plus guère être maintenu.

Donc, cet article majeur (cité ci-dessus) contient une longue démonstration, très détaillée, qui remêt à leur place un grand nombre de mythes et préjugés sur le BDSM.

De tous les documents que nous avons lus, c'est un des meilleurs et des plus complets (de loin !), de ce point de vue.

Il fera partie des documents dont nous recommandons la lecture...

Malheureusement, il a fallu que ses auteurs et auteures gâchent TOUT en y incluant des erreurs bizarres (en début du texte), mais SURTOUT, en donnant la parole à des gens qui sont clairement des extrémistes (qui présentent le BDSM sous un angle très spécifique, restreint, qui ne correspond PAS au BDSM pratiqué par la majorité) et même, pire peut-être, en donnant la parole à des psychanalystes et psychiatres, qui certes dénoncent d'anciennes notions fausses héritées du passé, MAIS ensuite, proposent LEURS propres idées qui sont tout aussi BIDON ! C'est n'importe quoi ! Et en plus, le texte n'indique pas que ce sont des points de vue spécifiques, laissant à penser que toutes ces élucubrations sont forcément vraies...

POURQUOI ?

POURQUOI même des textes ayant demandé autant d'efforts, qui sont si détaillés, et positifs pour le BDSM, sont-ils ainsi ruinés par ces problèmes ? Où est donc passé l'esprit critique et le bon sens de ces gens-là ?

Je m'étais déjà plains de ce type de problèmes, mais là, c'est encore pire quand on pense que ce document a une grande importance historique/sociale (après tout, il a fortement contribué aux modifications de l'ICD-11).

Ha là là, c'est pas gagné !