Le problème de l'hypocrisie des pros

Avr 06
Le problème de l'hypocrisie des pros 06 Avril 2022 Larry

Quand je parlais hier des problèmes avec les sites de rencontres BDSM, j'avais évoqué le problème de la malhonnêteté du milieu, et du milieu du sexe en général...

Il n'y a malheureusement RIEN de nouveau là-dedans, ça a toujours été comme ça. Beurk.

Un des aspects ennuyeux et qui pose de sérieux problèmes, c'est quand les « pros » (TDS ou travailleuses du sexe) sont hypocrites et CACHENT qu'elles sont des pros. J'écris elles, parce que, à ma connaissance, cette arnaque-là on la trouve chez les femmes uniquement.

Perso, je le précise pour éviter les malentendus, je n'ai rien contre le travail du sexe. Par contre, la malhonnêteté, là, je suis contre !

J'ai parlé un peu du problème dans mon article « comment faire des rencontres BDSM ».

C'est si répandu que c'est effrayant !

En général, le souci, c'est quand une pro contacte un homme soumis et se présente comme dominatrice, mais « oublie » de préciser qu'elle est payante... Comme il est souvent difficile de trouver des femmes dominantes, surtout expérimentées, beaucoup d'hommes se laissent avoir. Une fois qu'ils sont « ferrés », la pro commence à parler d'argent...

Vouloir être rétribuée pour un service, c'est une chose, mais là, on parle CLAIREMENT d'une arnaque !

Et si on est un homme, il suffit de s'incrire à un site de rencontres BDSM quelconque pour recevoir des sollicitations. Les plus visés étant les hommes indiquant être soumis, et de plus de 50 ans.

Et ne comptez pas sur les sites pour virer ce genre de profils, bien sûr...

Depuis quelques années, un autre type de TDS s'est développé, des filles qui utilisent des sites comme « onlyfans » pour se faire payer leurs photos ou vidéos ou autres. À une époque, elles avaient envahi le site BDSM FetLife, au point qu'on voyait PARTOUT passer des messages de filles comme ça, qui essayaient de solliciter une nouvelle clientèle. Ça a pas mal disparu, je ne suis pas sûr de la raison.

Là aussi, je n'y vois pas réellement de problème : elles annoncent généralement clairement les choses sur leurs annonces ou profils.

Par contre, récemment, j'ai vu passer encore un cas hypocrite de jeune femme qui prétend être « nouvelle » et vouloir « faire connaissance » sur des forums, ce qui en soi est déjà un peu suspect (ça sent le faux profil), mais là où j'ai vu le VRAI problème, c'est qu'elle avait un lien vers « onlyfans » en bas de son profil et qu'elle disait être OK pour parler, SI ON LA PAIE !

Non, ça non plus ça n'est pas acceptable !

Se présenter comme une « p'tite nouvelle qui découvre le BDSM » pour cacher qu'elle sait PARFAITEMENT de quoi on parle et qu'elle veut en réalité de l'argent, c'est une forme d'arnaque.

Ce qui me scie, c'est que la modération ne l'a même pas bannie pour ça, alors que c'était un cas FLAGRANT de non-respect des règles, et que des gens ont été bannis pour des riens...

C'est quand même FOU à quel point dès qu'on parle de sexe, on voit passer partout des arnaques...

Abus dans le porno : pas surprenant malheureusement...

Déc 24
Abus dans le porno : pas surprenant malheureusement... 24 Décembre 2021 Larry

Je viens de voir passer divers articles et entrées de forums qui parlaient d'un problème évoqué régulièrement : les abus dans le porno.

Ce n'est pas nouveau comme sujet, je me rappelle distinctement avoir lu, dans des magazines pornos pendant les années 1990, des plaintes de stars du porno qui une fois terminée leur carrière (on ne crache pas dans sa soupe), lançaient un pavé dans la mare, en dénonçant les abus hallucinants de certains producteurs (et autres). Et là, je parle de trucs GRAVES, du genre séquestration, et autres.

Entre parenthèses, ce genre de choses sont utilisées comme « arguments » par des extrémistes (en réalité, qui sont avant tout anti-sexe, et anti-hommes, même s'ils/elles ne veulent PAS le reconnaître) pour demander que le porno soit interdit...

Mais en quoi est-ce que c'est surprenant d'apprendre ça ? C'est l'inverse qui serait surprenant (malheureusement) !

TOUS les métiers du sexe (TDS) souffrent des mêmes types de problèmes, qu'on peut avant tout ramener à une UNIQUE SOURCE : le fait que dans nos sociétés le sexe n'est pas considéré comme réellement normal, et qu'il y a toujours ces notions de honte de la nudité, du corps, avec tous les stéréotypes toxiques sexistes (envers hommes et femmes) bien connus.

Face à l'ostracisme FORT subi par les gens qui travaillent dans cette industrie, à votre avis, quelles en sont les conséquences évidentes et immédiates ?

Hé bien, c'est évident que ça va fortement attirer des gens peu recommandables : ayant de mauvaises attitudes, peu ou pas de scrupules, parfois appartenant plus ou moins à des milieux criminels (problème particulièrement connu avec la prostitution), etc. Surtout ceux (et celles) qui profitent de l'argent ramené, mais ne tournent pas eux-même dans les films/vidéos.

(Notez bien que je ne parle pas des acteurs/actrices, même si certains/certaines posent aussi problème.)

Il y a BEAUCOUP d'argent en jeu, donc ça va attirer du monde, mais pensez-vous vraiment que beaucoup de gens « ordinaires » vont braver les interdits sociaux, même si le porno (et autres métiers du sexe) n'est pas interdit (en France) ?

Et quand on voit comment l'état gère les choses, ça empire le souci : là aussi, c'est n'importe quoi et il y a un traitement très inégal des gens qui ont ces métiers. C'est choquant de voir comment ça se passe et l'hypocrisie sous-jacente est démente !

Bref, entre les problèmes d'ostracisme, et le traitement inégal, y compris par l'état, on ne verra pas beaucoup de gens décents là-dedans, surtout à haut niveau...

Et ne parlons pas des articles des médias sur le sujet : TOUJOURS dans le même sens (toxique), totalement biaisés, quand ce n'est pas anti-homme (de façon plus ou moins visible).

Par exemple, je lisais hier des articles sur une des plus grosses société de porno au monde, et il y avait CLAIREMENT pas mal de trucs pas propres, et beaucoup de silence et de discrétion. Rien d'étonnant vu le sujet et la personnalité (horrible) des dirigeants !

Je me répète, car j'en ai déjà parlé avant dans d'autres articles, mais TOUS ces problèmes, comme ceux du BDSM d'ailleurs, ne pourront JAMAIS être résolus tant que le sexe ne sera pas (ENFIN) considéré comme normal et les métiers du sexe comme des métiers comme les autres. Le problème, ce n'est PAS le porno, ou l'industrie du sexe, c'est l'attitude face au sexe qui a créé tous ces -réels -problèmes.

C'est toujours le même problème : on pointe du doigt (stupidement) les conséquences, au lieu de voir quel est la VRAIE cause. Mais on ne peut pas corriger un problème dont on nie la source !

Vu ce qui se passe actuellement, avec la mentalité anti-sexe forte, je n'espère certainement pas d'améliorations avant TRÉS longtemps. Beurk.

L'interview d'une dominatrice (payante) par une blogueuse

Sept 25
L'interview d'une dominatrice (payante) par une blogueuse 25 Septembre 2021 Larry

J'ai été contacté, il y a quelques jours, par une blogueuse qui m'a signalé avoir réalisé l'interview d'une dominatrice professionnelle (payante).

Comme cette interview contient un témoignage intéressant sur ce métier mal connu et mal compris, même par les personnes pratiquant le BDSM, j'ai décidé d'en parler ici.

Ça complète mon article « Comment se déroule une séance de BDSM payante ».

Notez que je suis généralement hésitant face aux interviews, car trop souvent, elles contiennent BEAUCOUP de n'importe quoi : on y trouve en pagaille toutes les idées fausses, préjugés et mythes classiques du BDSM, souvent associé à un élitisme hors de contrôle... En plus, j'ai été choqué de constater qu'un bon nombre des dominatrices interviewées montraient avoir un HORRIBLE CARACTÈRE, je ne comprends pas qui peut vouloir aller visiter (et payer, en plus) des personnes ayant des personnalités aussi toxiques...

Évidemment, si j'ai accepté de parler de cette interview-ci, c'est parce qu'elle ne tombe PAS dans ces travers détestables...

(ATTENTION, comme toujours : le fait que je référence un texte ne veut PAS dire que je suis forcément d'accord avec tout ce qu'il contient.)

Voici le lien vers l'interview (en français, c'est assez rare pour qu'on le souligne) :

https://hippytrip.travel.blog/2021/08/10/nounoudomina/

C'est donc une interview assez intéressante, qui présente -brièvement bien sûr- le parcours de la dominatrice, dont sa première séance, et ses types d'activités. Remarquez qu'elle est encore relativement débutante dans le BDSM (3 à 4 ans).

Ha, un truc : ignorez la partie où elle parle du « patriarcat », le problème qu'elle soulève n'est pas spécifique aux hommes et provient en réalité des problèmes profonds, que je dénonce depuis longtemps, d'ignorance sur le sexe, aggravés par les délires des psychiatres et autres médecins qui ont pathologisé les pratiques de type BDSM depuis le 19e siècle...

Je profite aussi de cette opportunité pour souligner un point important : cette dominatrice pro décrit SES expériences. On ne peut PAS en tirer de « grandes conclusions » sur le BDSM payant en général, ou sur les profils types des hommes soumis ou quoi que ce soit du genre. Je le précise, car dans trop d'interviews, surtout celles qui sont utilisées dans des livres (supposés sérieux, mais qui ne le sont PAS), un ou 2 exemples de ce type sont pris comme étant représentatifs et leurs auteurs ou auteures en tirent plein de conclusions le plus souvent totalement BIZARRES et à côté de la plaque... J'en reparlerai dans mon article à venir sur « le Travail du sexe dans le BDSM ». Trop de gens en comprennent toujours PAS qu'une anecdote n'est pas une statistique ! Et conclure des choses sur le BDSM en général, à partir d'infos sur le BDSM payant, c'est n'IMPORTE QUOI ! Or, j'ai trouvé des livres qui font exactement ça !

Pourquoi est-il si difficile de parler des métiers du sexe ?

Mai 01
Pourquoi est-il si difficile de parler des métiers du sexe ? 01 Mai 2021 Larry

Pourquoi est-il encore de nos jours si difficile d'aborder le sujet des métiers du sexe ?

Je me suis toujours intéressé à tous les aspects du sexe/de la sexualité, donc bien sûr, je me suis aussi intéressé au sujet des métiers du sexe, notamment pornographie et prostitution...

C'est un sujet qui intéresse clairement beaucoup les gens : il suffit de voir le succès -totalement inattendu- de mon article sur le déroulement d'une séance payante de BDSM qui est très vite monté dans les articles les plus lus du site. Ça m'a vraiment surpris...

Et le sondage en cours sur mon site montre aussi que les gens s'y intéressent, car la grande majorité a répondu « oui » à ma question qui demandait si des articles supplémentaires sur le sujet les intéresseraient...

Mais les tabous et préjugés/mythes et idées fausses (souvent délirantes) sur le sujet sont encore incroyablement lourds... Ça rend difficile, pénible même, d'écrire des articles dessus et tout simplement d'en parler sereinement (sans l'habituelle « panique morale » accompagnée de morale faite par des gens qui ne comprennent rien au sujet).

➜ De tous les sujets tabous et sur lesquels il y a le plus de délires et d'ignorance, à mon avis, on trouve d'abord la prostitution, puis la pornographie, la sexualité des enfants/adolescents, enfin le BDSM.

La grande majorité des livres, études, articles, et évidemment discussions dans les forums, sont toxiques, fortement teintées de stéréotypes sur les prostituées (avec un sexisme hallucinant) et contiennent presque toujours des jugements négatifs sur les clients, le plus souvent violemment anti-hommes. Et TOUT y passe : tous les préjugés, toutes les idées fausses, les jugements de valeurs absurdes, le sexisme bienveillant, etc. À vous en donner la nausée. Le pire étant que la plupart des prostituées ne veulent pas de ces délires, ni qu'on les « défende » (en tout cas, pas de cette façon et certainement pas avec ce type d'attitude).

Comme d'habitude, les personnes qui sont les + ignorantes sur le sujet sont les plus agressives, elles condamnent des choses qui ne sont PAS la réalité, parfois c'en est comique, notamment les préjugés ridicules sur « le type d'homme qui fait ça » (comme ils/elles disent), et même le vocabulaire (les classiques délires sur ce qu'est « réellement » une escorte, LOL, n'importe quoi, cette ignorance fait peur).

Lire tout ça (c'est nécessaire pour mes enquêtes), m'est pénible.

Tous ces gens ne se rendent même pas compte de la profondeurs de leurs préjugés et stéréotypes absurdes sur le sexe notamment (parce que c'est ça le fond du problème, quoi qu'ils ou elles s'en défendent) et de la profondeur de leur sexisme échevelé.

Ha, vous avez noté que je ne parlais que des clients (hommes) et des prostituées (femmes) ? Ben, oui, parce que « bizarrement », c'est le seul cas qui pose VRAIMENT problème et sur lequel les gens montent en général sur leurs grands chevaux et font la « morale ». Mais, bon, il n'y a absolument aucun sexisme la-dessous, non, aucun (lourd sarcasme).

Perso, j'ai souvent été choqué non seulement par les préjugés (toxiques) mais aussi par les jugements de valeurs (pseudo-moraux), souvent accompagnés de méchanceté gratuite, envers les prostituées. Ça me consterne à chaque fois.

J'aurais aussi beaucoup à dire sur les associations de « défense » des prostituées qui bien souvent ne sont en réalité qu'un front hypocrite monté par des personnes qui ont une attitude anti-hommes violente, parfois carrément de la haine, c'est transparent. (Et ne parlons pas de leur sexisme dément envers hommes et femmes). Je parlerai d'une d'entre elles dans mon article (à venir) sur les ennemis du BDSM, c'est consternant : ils/elles utilisent un -unique- cas dramatique et criminel, totalement hors-norme, pour accuser tous les hommes faisant du BDSM d'être des monstres, violeurs, etc. Une anecdote -même dramatique- n'est pas une statistique et encore moins une « preuve » ! Effrayant, et pathétique.

La raison pour laquelle j'écris cette entrée de Blog, est que j'ai encore lu des tas de stupidités avec tous les préjugés toxiques habituels dans une discussion sur un des groupes du site FetLife. Franchement, lire des choses comme ça, ça me rend malade. Méchanceté gratuite, jugements moraux (hypocrites) en pagaille, mépris, ignorance totale, messages anti-hommes, etc. Pffff.

J'ai planifié divers sujets sur les métiers du sexe, dans une optique BDSM bien entendu, mais c'est dur : le sujet est encore tabou et il est difficile de trouver des infos fiables. Cette ambiance toxique rend les choses encore bien plus difficile ! Beurk.

À suivre.