Notre première « insulte » (LOL)

Nov 20
Notre première « insulte » (LOL) 20 Novembre 2020 Larry

Hier, nous avons reçu un message, envoyé à l'aide d'un des formulaires situés en bas de pages sur notre site.

Ce qui est spécial, notable, dans ce message, c'est que c'était la première fois que nous recevions un message « d'insulte », du style « Faut être tarés pour aimer ça ! Je les plains. ». LOL.

Nous ne recevons pas souvent de messages, environ la moitié sont à jeter : un simple mot (« test » ou « bonjour »), parfois des trucs incompréhensibles, ou des demandes bizarres (bourrées de fôtes) « cherche une maitress » (oui, une ligne, sans explication ni même adresse de contact).

La majorité des messages sont anonymes (ce n'est pas une surprise, nous avions prévu l'option pour ça).

Mais le plus rigolo est vraiment quand des personnes posent des questions et ne fournissent pas de mail : comment voulez-vous leur répondre ?

De temps en temps, rarement, nous recevons aussi des messages plus ou moins « trolliens » : critique de choses que nous n'avons clairement pas dites (apprenez à lire !), et autres remarques élitistes bizarres qui prêtent à rire.

Mais c'est bien la première fois que nous recevons un de ces (malheureusement) classiques messages bourrés d'ignorance et de préjugés. Ce n'est pas par hasard que nous avons écrit des articles dénonçant tous ces préjugés ridicules, mais comme vous le savez, il est très difficile, voire impossible, de raisonner les personnes qui ont ce type d'idées, surtout en matière de sexualité (avec tous les tabous). Si ces personnes dédiaient autant de temps à se renseigner qu'à cracher leur venin, ça aiderait !

Ha, ça, non, c'est pas gagné !

Bienvenue sur FetLife ! (ou pas)

Août 21
Bienvenue sur FetLife ! (ou pas) 21 Août 2020 Larry

Encore une fois, nous avons été témoins de comportements « trolliens » méprisables sur le site BDSM FetLife.

Ce n'est pas la première fois que nous parlons de ces problèmes d'ambiance toxique, mais c'est si fréquent, qu'il nous est impossible de ne pas en parler. (Voyez aussi nos écrits sur Blogspot pour des exemples divers ou encore nos râleries sur les problèmes d'abus ou d'hypocrisie.)

Cette fois, ce sont des réactions à un post (d'un débutant) sur un des forums d'annonces de FetLife. En général, il n'y a pas de réponses/commentaires si le message vient d'un homme. Mais là, ça a été une exception : moqueries, agressions verbales diverses de la part de troll-e-s notoires (dont un est un cinglé qui aurait dû être banni depuis longtemps du site, et du milieu en général), bref de la malfaisance flagrante et honteuse. Et bien sûr, n'attendez rien de la modération, comme nous disons toujours : tout le monde s'en fout !

Même si un message est maladroit, naïf ou mal formulé, ça ne justifie pas ces attaques ! Et faire semblant de donner conseil tout en se moquant durement ne trompe personne (surtout venant de la part d'un des pires trolls du site).

Vraiment, ça nous fait enrager. Et bien sûr, ce sont toujours les mêmes qui trollent !

Après ça, quand nous lisons (comme il y a quelques jours) des gens qui sont dithyrambiques sur le « milieu » qui est soi-disant « accueillant, safe », etc., ça nous donne envie de rire (vert). Il faut vraiment faire exprès de ne pas voir les problèmes qui sont en permanence nous nos yeux !

➜ Bravo pour l'image du site, et du BDSM en général !

Bienvenue sur FetLife ! Ou pas !

Hypocrisies, sophismes, discriminations : je suis très en colère

Août 02
Hypocrisies, sophismes, discriminations : je suis très en colère 02 Août 2020 Larry

Il y a quelques semaines, une certaine personne publiait un texte (discriminatoire) sur le site BDSM FetLife qui, encore une fois, était bourrée de stupidités, d'hypocrisies, de sophismes à un degré inouï.

Il est prodigieux que des gens arrivent à un tel degré de mensonge pour « étayer » leurs thèses hypocrites et essayer de justifier l'injustifiable. Et en plus, histoire de bien enfoncer le clou, on parle de quelqu'un qui passe son temps à parler de tolérance, de bienveillance, etc. Il a même le culot d'écrire explicitement sur son profil qu'il n'aime pas les propos où il y a de l'intolérance, il faut oser ! Parce que, visiblement, ça ne le gêne pas de taper sur les hommes (cible la + fréquente), toujours de façon injuste évidemment, et avec un ton « donneur de leçon » en plus, et il ne voit pas la contradiction ?

Et le pire, c'est que ce gars-là propage et encourage ce genre de messages toxiques depuis son arrivée (il y a quelques années) dans le « milieu BDSM ». Et on le trouve partout, y compris en modération de forums (où il encourage ce genre d'attitudes toxiques) ou dans des associations : comment est-ce possible ? On se fout de nous !

➜ Vous savez quoi ? Moi, j'en ai marre !

Marre de voir des gens comme ça qui crachent leur venin (de façon absolument injuste et fausse) tout en se déguisant, se cachant, derrière un mensonger manteau de « lutte contre le racisme et les injustices ».

Comme je dis toujours : on ne combat pas des injustices avec d'autres injustices !

Le plus hallucinant, c'est que si vous prenez ses argument spécieux, vous pouvez tout justifier y compris le racisme le plus dément, mais ça, il refuse de le voir, évidemment. Tout ce qui compte c'est de diffuser une propagande sexiste (anti-hommes) toxique et malsaine (en plus d'être absolument injuste).

Quand je pense que moi, j'essaie de propager, autant que possible, une vraie bienveillance, de faire bon accueil aux nouveaux/nouvelles qui découvrent le BDSM, et de créer une bonne ambiance... Comment voulez-vous que je dise sans rire que le milieu BDSM est « accueillant » avec des gens comme ça en face ? Vous auriez envie, vous, d'aller sur des forums ou à des réunions/Munchs où on voit et entend sans arrêt des attaques diffamatoires contre « les hommes » ou « les cis » ou « les hétéro » ou une combinaison ?

Je suis écoeuré, et en colère, très en colère. J'en ai marre de ces gens-là qui pourrissent tout.

Perso, je ne veux pas le voir, ce qui a même été une gêne pour mes enquêtes BDSM : comme, histoire d'en rajouter, il est partout, je n'ai pas pu aller à des évènements où j'espérais recueillir des témoignages/opinions.

Ha oui, il est beau le BDSM d'Île-de-France ! Troll-e-s, abus, élitisme, discriminations, comportements abjects en tout genre. Bravo ! Et ce genre de choses a évidemment chassé les gens comme moi, donc le « milieu » devient de + en + toxique...

Je désespère vraiment !

FetLife : encore un troll de mauvaise foi

Juin 05
FetLife : encore un troll de mauvaise foi 05 Juin 2020 Larry

Encore une fois, nous avons trouvé un troll mal famé en parcourant les écrits de la rubrique « Fresh & Pervy » du  site BDSM FetLife. Cette rubrique affiche tous les écrits (publics) de toutes les personnes inscrites sur le site.

Nous avons déjà écrit que chaque fois que nous pensons avoir tout lu en matière de stupidité sur les forums BDSM, nous trouvons de nouveaux ou nouvelles candidat-e-s. En voilà un nouvel exemple.

Vous êtes évidemment au courant des émeutes aux USA, et du regain d'intérêt pour le mouvement « Black Lives Matter » (que nous abrégerons BLM). Depuis quelques semaines, les écrits du site contiennent une énorme proportion de discussions, râleries, accusations, auto-flagellations, remarques racistes (principalement contre les blancs et les noirs), et délires en tout genre. Nous aurions beaucoup à dire sur ce que ces commentaires/écrits révèlent sur leurs auteur-e-s, mais ce n'est pas le sujet de ce post.

Le troll donc nous parlons a posté le message (censuré) ci-dessous :

En résumé : il avait posté un lien vers une vidéo (aux USA évidemment) où des gens hurlaient « Black Lives Matter » tout en tabassant un homme gay blanc (qui n'avait rien fait de mal). Mais son écrit a été supprimé pour non respect des règles de contenu du site FetLife...

Note : en américain, « fag ou faggot » est une insulte homophobe, équivalente à « pédé » en français.

Du coup, il se plaint violemment auprès de John Baku (créateur du site) en demandant si cette suppression veut dire que la position officielle du site FetLife est que « BLM » est plus important que la « vie des pédés » ?

Maintenant que nous avons expliqué son raisonnement (biaisé et de mauvaise foi), voici notre explication du problème.

En réalité, ce qui s'est passé, c'est qu'il avait posté un message disant « Black Lives Matter ... pédé » (voir capture ci-dessous). Et une personne qui a vu son écrit n'a évidemment pas réalisé que ce qu'il voulait faire c'était dénoncer les actes de la vidéo, et a porté plainte auprès des modérateurs/trices du site. Ben oui, mais comment voulez-vous deviner s'il n'est pas explicite ? Il n'est pas du tout évident de distinguer l'ironie d'un vrai post raciste ou homophobe ! Si la personne qui s'exprime vous est connue, vous déduirez certainement qu'il ou elle satirise, mais une autre personne aura toutes les raisons de prendre l'écrit au pied de la lettre (surtout vu la situation tendue actuelle aux USA).

Ci-dessous, vous avez l'explication du créateur du site :

Vous voyez, il est évident qu'il s'agit d'un malentendu parce que le troll n'avait rien fait pour indiquer qu'il était sarcastique, c'est normal qu'un modérateur ou une modératrice ait effacé ce qui semble clairement être des propos homophobes !

Mais lui, de totale mauvaise foi, transforme ça en une attaque du site contre les gays... Ça n'a aucun sens, il est absolument hypocrite. De plus, malgré tous les défauts du site et de son créateur, rien n'a jamais indiqué qu'ils/elles soient homophobes !

Le troll crée clairement un pseudo-conflit de toutes pièces.

En plus, il crée une fausse dichotomie entre BLM et les gays : pourquoi l'un ou l'autre sujet devrait être plus important ? C'est ridicule.

Rappelons que nous sommes de virulents critiques de FetLife et de l'attitude de son créateur (voir nos récents articles sur le problème du bouton « report » caché et des problèmes de signalement, par exemple). Mais ça n'empêche que la vérité est la vérité, nous ne pouvons pas laisser passer de fausses accusations aussi évidentes...

Franchement, nous trouvons que Baku aurait dû le rembarrer et pointer du doigt son évidente mauvaise foi, car d'autres personnes qui ont lu les échanges en ont retenu que le site supporte l'homophobie, parce que les gens lisent trop souvent en diagonale, ou ne lisent carrément pas le texte d'origine (du coup, on peut faire passer toutes les accusations les plus absurdes)...

Encore une fois : bonjour l'ambiance !

FetLife : ben non, le Kink en vrai, ce n'est pas comme les pornos, LOL

Mai 17
FetLife : ben non, le Kink en vrai, ce n'est pas comme les pornos, LOL 17 Mai 2020 Larry

Chaque fois que nous pensons avoir tout lu en matière de stupidité sur les forums BDSM, nous trouvons de nouveaux ou nouvelles candidat-e-s qui repoussent les limites du possible !

Nous avons trouvé sur FetLife un écrit du 25 avril 2020 dans lequel un nouvel arrivant dans le BDSM (27 ans) se plaint de ses « mauvaises expériences » dans le monde du Kink/BDSM.

Nous avions du mal à en croire nos yeux ! Il a vraiment tout pour lui (sarcasme puissance 1 000).

En résumé, il racontait diverses anecdotes et rencontres et se dépeignait comme une victime, avec un pur ton « ouin ouin, les filles ne tombent pas toutes à mes pieds ». C'est une lecture édifiante pour qui n'a jamais rencontré de personnes imbues d'elles-même, ayant une mauvaise attitude et qui croient être un don divin aux femmes de ce monde. Sérieusement, son attitude est ... wow, les mots nous manquent !

Donc, évidemment, il fait tout un « drama », se plaint du comportement de telle fille avec qui il est sorti, blablabla. Remarquez que personne n'est dupe : son ton et ses descriptions montrent clairement que le problème, c'est lui !

Mais ce n'est pas ça qui a attiré notre attention. Des personnes comme ça, nous en avons déjà rencontré, même pendant des Munchs (expérience fortement désagréable !). Ce qui le sépare du tout-venant des trolls, c'est une phrase dans son blabla.

Tenez-vous bien !

Voici un extrait de son discours trollien, lisez bien la première phrase :

My exposure to the kink community has been nothing like the pornos [...]
(Mon expérience de la communauté kink (BDSM) n'a en rien ressemblé aux pornos)

Sérieusement ? La vraie vie n'est pas pareil que les pornos ? C'est maintenant seulement qu'il s'en rend compte ? LOL.

Comment peut-on dire des choses comme ça à 27 ans ? C'est le genre de choses qu'on pourrait, à l'extrême rigueur, attendre d'un enfant de moins de 10 ans ! Pas d'un adulte.

Notez que dans les commentaires, des gens se moquent ouvertement de son attitude et surtout de son « nothing like the pornos ». Des personnes qui le connaissent et qui sont décrites dans son texte toxique mettent aussi les points sur les « i », en soulignant qu'il ne présente qu'une facette distordue et hypocrite des évènements, mais, franchement, c'était inutile : personne ne peut croire les élucubrations de quelqu'un qui écrit des stupidités pareilles !

Continuez de creuser troll-e-s : nous attendons impatiemment le prochain « WTF? ».

Soupir.

Certaines personnes devraient VRAIMENT apprendre à lire avant de critiquer !

Mai 10
Certaines personnes devraient VRAIMENT apprendre à lire avant de critiquer ! 10 Mai 2020 Larry

Quand on gère, comme nous, un site d'informations sur le BDSM, vous vous en doutez bien, il faut s'attendre à parfois recevoir des messages ... bizarres.

Et ça ne manque pas, croyez-nous !

➜ Sur les 6 derniers mois, environ 80% des messages étaient de ce type ! (Oui, vraiment !)

Par exemple, des demandes impératives du type « je veux une maîtresse ». Oui comme ça, une seule ligne, pas d'explication, pas de bonjour, pas de SVP, pas de merci. Juste une ligne. Et envoyée à répétition en plus ! Ou encore des messages (multiples) demandant si le site est payant... Mmmh, vous ne voyez pas que ce n'est pas le cas ? Vous avez la page juste sous les yeux !

Bon, nous passerons sur les (très rares, heureusement) tentatives de spam ou d'escroquerie.

Mais le plus embarrassant, c'est quand nous recevons des messages agressifs sur un sujet (par exemple « la bonne soumise », les mots d'arrêt, ou les dominants qui disent à une soumise inconnue « appelle-moi maître », ou encore les majuscules  de « politesse » du style « V/vous ») et qui contiennent des arguments qui prouvent que la personne ne sait manifestement pas lire ! Parce que ce qu'il (ou elle) critique vertement n'est pas du tout ce que nous avons écrit !

Haaa, la mauvaise foi et les extrémismes ! C'est toujours le même problème : ce genre de personnes à idées fixes (et étroites) lit tout à travers un filtre déformant, et on obtient des situations complétement absurdes avec des accusations sorties de nulle part.

Ambiance !

Soupir...

Ce qui est juste est juste, et défendre une cause ne veut pas forcément dire qu'on est partie prenante !

Mai 07
Ce qui est juste est juste, et défendre une cause ne veut pas forcément dire qu'on est partie prenante ! 07 Mai 2020 Larry

Cet article est une râlerie contre un comportement très (trop !) répandu chez les troll-e-s de tout poil.

Nous avons déjà souvent évoqué les problèmes d'ambiance toxique dans le  « milieu » BDSM, en voici encore un exemple, particulièrement énervant d'hypocrisie.

Le problème

Si vous protestez publiquement contre un comportement, un problème répandu dans le milieu BDSM, au lieu de répondre à la problématique, vous êtes immédiatement attaqué/moqué parce que vous faites partie des personnes maltraitées, donc, par un retournement de « logique » absurde qui nous échappe, votre opinion ne compte pas, ou, pire, vous êtes blamé pour oser parler en public ! Même si vous n'êtes pas du tout concerné personnellement !

C'est un comportement fréquent !

C'est une technique de trollisme assez classique : l'attaque personnelle pour éviter de parler du vrai sujet, on pourrait aussi parler de technique de l'homme de paille.

Ce comportement pose 3 problèmes :

  • refus de reconnaître le problème (évidemment)
  • attaque si on fait partie des « victimes ». En quoi est-ce que se plaindre d'un problème dont on subit les conséquences est inacceptable ? C'est absurde.
  • accusation absurde alors qu'on n'est même pas concerné personnellement. Par exemple, l'auteur défend très souvent les hommes jeunes qui arrivent dans le BDSM et qui sont souvent horriblement mal traités. Ayant 49 ans, on ne peut vraiment pas dire que c'est pour des raisons personnelles ! Idem pour notre défense des débutant-e-s, avec 30 ans d'expérience, on ne peut pas dire que l'auteur en fasse partie (LOL) !

Exemple

Un exemple public réel, qui est survenu à l'auteur en 2019, était une protestation de notre part sur la discrimination (flagrante) contre les hommes seuls.

Nous avions publié sur le site FetLife un écrit (extrait ci-dessous) qui défendait l'opinion que des soirées qui refusent explicitement les hommes seuls (discrimination flagrante) ne devraient pas être autorisés à faire de la pub sur le site FetLife. Le site n'est pas supposé accepter ce genre de discriminations. Si ça avait été contre les gays ou les transgenres, ou les gauchers ou les rouquins (etc.), il y aurait eu une levée de boucliers ! Il n'y a aucune raison que ce soit différent dans le cas des hommes.

Notez que nous nous en moquons à titre personnel : l'auteur ne va que très rarement à des soirées, même avec une copine, et si une soirée veut se la jouer discrimination (quelle que soit la cible), nous n'y irons pas.

Malheureusement, dès qu'on dit des choses pourtant parfaitement équitables de ce type, on est accusé : « c'est parce que tu ne peux pas y aller que tu te plains ! ».

Hem. Non, ce n'est pas la raison. D'abord parce que nous venons de le dire, l'auteur n'aime pas les soirées et n'avait aucune intention d'y aller, ensuite, ce qui est juste est juste, ce qui est injuste est injuste. Il n'y a pas de considération personnelle à avoir là-dedans ! On n'a pas besoin d'avoir le coronavirus pour se plaindre que c'est une sale maladie, pas vrai ?

Ha, au fait, il va de soi qu'après avoir vu le comportement inacceptable de cette soirée, en plus de ne pas y aller, nous ne leur ferons pas de la pub !

➜ Il n'y a aucune raison d'accepter ce genre de comportements toxiques qui pourrissent le BDSM.

Notre écrit originel :

29 avril 2019

Events that DISCRIMINATE should NOT be allowed on FetLife

Those last few months, I've noticed several events that discriminated -unfairly- against single men. (Note: I'm french, so this is about the french "scene").

Single men are already treated as cash-cows, and often badly treated (for instance, you won't even get an answer if you contact the organizers of some parties/clubs) but here it was even worse than usual:

  • in the first case, single men were simply banned, but not single women (of course!)... Interestingly, it was NOT written on the announcement, you had to go to the website, then you'd get a brief "single men: not admitted", a "nice" surprise...
  • in the second case, single men have to register before-hand (nobody else does)

How is that acceptable?
And, more important, how is it acceptable that such discriminatory events be displayed on FetLife?

Don't get me wrong: if those were private parties, I would still find it pretty unfair and BS, but when you invite people in private, your rules apply, I'm ok with that. The problem here, is that those events are public!

I have no problem with thematic events like: queers only, or fetish (dress-code) only, or (female) dommes/(male) subs only, etc. They make sense.

I also completely get the importance of filtering, because otherwise, there would be a lot of people who have no interest about BDSM and who only come to troll, make fun, or harass & whatnot. (Not just men BTW).

What would be the reaction if I created an event with discrimations like:

  • queers: not admitted
  • left-handed people: not admitted
  • over 80 kilograms: not admitted
  • etc. (you get the idea)

Why are men always considered fair game?

(And please, don't give me the "there are much more men than women in BDSM" answer: it does not excuse those behaviours).

Remember that everybody has been or is single sometime...

➜ Well, that's two more parties/clubs that I won't recommend, and to which I'll never go (even as a couple), because I cannot condone such practices.

Conclusion

Tous et toutes ces sales troll-e-s devraient retourner sous leur pont et cesser d'ennuyer les adultes qui essaient, eux, de résoudre les -nombreux- problèmes du « milieu BDSM ».