Les « tests de pureté » et moi...

Juin 22
Les « tests de pureté » et moi... 22 Juin 2023 Larry

Est-ce que vous savez ce qu'est un « test de pureté » ?

Si vous saviez pas, et n'en avez jamais essayé un, c'est une série de questions qui sont supposées permettre d'évaluer votre niveau « d'innocence » ou de « débauche », bref votre « pureté morale ».

Bien entendu, ça n'est pas à prendre trop au sérieux, il n'y a rien de scientifique là-dedans, c'est surtout pour rigoler entre amis/amies ou collègues.

J'en ai déjà passé, au boulot. On partageait ensuite les résultats, plus pour rire qu'autre chose évidemment.

Ça va peut-être vous surprendre de ma part, surtout si vous savez ce que je fais, mais j'ai toujours eu des scores super bas ! (Plus le score est bas plus on est « innocent », plus il est haut, plus on est « débauché ».)

La dernière fois que j'en avais passé un, la seule personne à avoir un score -un peu- plus bas que moi était la collègue assise à côté de moi, et il faut dire qu'elle venait d'un milieu très conservateur/anti-sexe et tout...

Alors, est-ce que ça vous surprend ?

Je sais bien que quand on me voit, j'ai un air naïf et innocent (style « j'y touche pas »). Mais, bien entendu, il ne faut pas se fier aux apparences, des gens ayant l'air très sérieux et raisonnables sont parfois les pires noceurs et font n'importe quoi en soirées. J'en connais.

En fait, si j'ai des scores si bas, c'est parce que ces scores sont surtout calculés sur des choses du genre l'alcool et la drogue, et même pour le sexe, sur des comportements qui ne sont pas très corrects (euphémisme)...

Or, je ne bois pas et ne me drogue pas... Donc j'ai zéro dans une grande partie du test dès le départ.

Mais le sexe alors ?

Évidemment, là, vous vous doutez bien, si vous avez lu mes articles, surtout mes histoires vraies de BDSM, que je suis hors norme de ce côté. Et c'est sur ces questions que j'obtiens presque tous mes points.

Pourtant, paradoxalement, même là je n'ai pas un si gros score. Parce que bon nombre de questions, même sur le sexe, ne sont pas vraiment sur l'intensité ou la variété dans ce domaine, mais portent plus sur les comportements plus ou moins odieux.

En fait, si je n'avais pas une sexualité vraiment très hors du commun, j'aurais quasiment zéro à ce type de tests !

J'imagine que ça surprendra (peut-être) les personnes qui ne m'ont jamais vu et qui ne connaissent que mes écrits.

LOL.

J'existe à nouveau (LOL)

Fév 21
J'existe à nouveau (LOL) 21 Février 2023 Larry

Ouuuufff !

Enfin c'est fini !

Le streeeesssssss que ça a été !

Je reviens de ma mairie où j'ai récupéré mon nouveau passeport. J'avais récupéré ma nouvelle carte d'identité il y a quelques jours.

Ben oui, je n'avais plus de documents à jour depuis longtemps. Et ça commençait à me poser des soucis.

Vous savez probablement que les carte d'identité à l'ancien format avaient été prolongées de 5 ans. Ce qui entre parenthèses n'était pas sans poser de problèmes pour voyager, parce que tout le monde n'était pas au courant, et certains pays n'acceptent PAS cette « prolongation ». Enfin, pour aller en Angleterre, ça marchait.

En France, le permis de conduire est aussi une pièce d'identité officielle, mais ça, tout le monde ne le sait pas, et sur des sites internet ils demandent presque toujours la carte d'identité, sans possibilité pour d'autres documents...

Mon souci, c'est que j'aurais bien voulu renouveler ma carte, mais on ne peut pas, sauf cas spécifiques (ou force majeure du genre vol, évidemment). Du coup, quand j'avais voulu la renouveller, en 2020, c'était trop tôt (elle expirait en 2021). Et manque de chance, après ça, on a eu l'arrivée du Covid avec les confinements, les problèmes pour prendre des RDV, etc.

Au final, j'avais donc laissé tomber, en attendant que la situation chaotique dûe au Covid se résorbe.

Mais du coup, ma carte avait dépassé sa date de validité... Quand au passeport, mon précédent datait de plus de 25 ans et n'était plus valide depuis longtemps. (J'aurai besoin d'un passeport pour aller en Angleterre, depuis Brexit, une carte d'identité ne suffit plus.)

Il y a quelques mois (fin 2022), je me suis remis à regarder ce qu'il fallait faire. Parce que les formalités avaient changé depuis la fois précédente que j'avais regardé !

Et là, STRESS ÉNORME : en regardant sur le site officiel de prise de RDV pour carte d'identité (et passeport), il n'y avait AUCUN RDV possible pour les 2 mois à venir. AUCUN. Même en regardant à 80 km à la ronde ! J'ai changé mon lieu de départ, et j'ai fini par trouver quelques rares RDV possibles dans des mairies de petites communes situées très loin de chez moi (genre 150 km et plus !). Aaargh !

Et là, on ne parle que du RDV pour remplir le dossier de demande, hein. Il faut y rajouter le délai de création des documents.

J'avais commencé à envisager de prendre un RDV loin, quitte à y aller en taxi.

Mais, heureusement, j'ai eu l'idée d'aller quand même demander en personne à ma mairie (qui n'est pas très loin de chez moi).

HEUREUSE IDÉE !

En fait, en moins de 5 minutes, j'ai eu un RDV pour mes 2 documents (carte ID et passeport) pour quelques semaines après... (Ne me demandez pas pourquoi le site OFFICIEL, pareil pour celui de ma mairie d'ailleurs, disait qu'il n'y avait pas de RDV pour plusieurs mois, c'est n'importe quoi !)

Le soulagement ! Je ne vous dis pas, parce que j'était plutôt inquiêt, et même un peu pressé (j'avais besoin d'une carte pour m'inscrire pour diverses choses, dont une carte bancaire prépayée).

Je passerai sur les problèmes à la mairie, si on ne connait pas, c'est pas très clair. Maintenant je sais, mais c'est un peu trop tard, LOL.

Ha, et puis jusqu'au dernier moment, j'avais eu du stress, notamment pour les photos ou les documents (justificatif de domicile). Finalement, il n'y a pas eu besoin de la plupart des trucs demandés sur leurs feuilles (WTF?). Au moment de la photo, j'ai eu une frayeur : la dame qui s'occupait de moi m'avait dit que ma photo était trop vieille. J'étais en plein WTF? J'avais pris ces photos chez un photographe à peine une semaine avant ! J'ai retiré mon masque pour qu'elle me voie mieux, là, elle m'a dit que c'était OK : à cause du masque elle ne m'avait pas bien reconnu comparé à la photo. Ouf ! Le stress sur le moment...

Enfin, après ma demande, j'ai attendu un petit peu plus de 2 semaines pour avoir ma carte d'identité, et quelques jours après le passeport.

Ouuuf. Le soulagement. Parce que franchement, c'était devenu un réel problème, bloquant, pour me procurer diverses choses dont j'ai besoin.

Enfin, maintenant, je suis tranquille pour 10 ans !

J'existe à nouveau !

L'allemand et moi... (#3)

Déc 24
L'allemand et moi... (#3) 24 Décembre 2022 Larry

Cet article est le 3e d'une série où je parle de mon apprentissage de l'allemand.

J'ai déjà expliqué que j'utilisais des méthodes de langue et des bandes dessinées et autres.

Un de mes grands problèmes, ça a été de trouver des SUPPORTS motivants et à mon niveau pour apprendre...

Pour apprendre une langue, l'idéal c'est de vivre dans le pays (Allemagne dans mon cas) ou au minimum d'avoir autour de soi des gens qui parlent la langue. Mais comme ce n'est souvent pas possible, et ça n'est pas mon cas, il faut faire sans. Pas facile.

Heureusement, l'allemand, c'est une langue super répandue, surtout en Europe, et qui a énormément de ressources. Essayez d'apprendre seul ou seule un des nombreux langages peu répandus et parlés uniquement dans un pays ou une région. Même trouver un dictionnaire ou une grammaire est difficile !

C'est là qu'internet aide VRAIMENT. Bien sûr, les BD, les livres et autres existent aussi, mais il y a énormément de choses intéressantes sur internet, depuis des cours (souvent gratuits), des vidéos de tous types, bref une immense quantité de ressources gratuites et faciles d'accès.

Quand j'avais appris l'anglais, étant enfant/ado, j'avais été aidé fortement par les jeux vidéos (jeux d'aventures textuels en anglais) et SURTOUT les jeux de rôle (du type Donjons & Dragons). Mais je dois dire que si j'avais eu accès à l'internet actuel, ça m'aurait énormément aidé !

Sincèrement, apprendre une langue juste dans l'abstrait, sans accèder à des VRAIS textes (voire vidéos), c'est quasiment IMPOSSIBLE, et comment se motiver ? Perso, j'ai toujours eu de GROS problèmes de motivation et je me décourage facilement, donc c'est vital d'avoir des choses qui m'aident (comme les BD en allemand par exemple).

Pendant que je faisais des recherches sur internet pour trouver des ressources et conseils sur l'apprentissages des langues, et surtout de l'allemand évidemment, je suis tombé sur des témoignages affolants. Un d'eux, un homme -suisse- de mon âge, témoignait qu'à son époque, on leur avait directement fait lire des livres de Goethe et autres textes super complexes ! Sérieusement ? J'ai aussi récemment lu le témoignage d'un autre homme (américain), un fanatique de l'apprentissage des langues, qui expliquait que, quand il apprenait le français, les cours étaient désastreux : de la grammaire pure, pas d'application réelle, RIEN pour rattacher la théorie à la pratique. Il disait carrément que les cours semblaient conçus pour décourager les élèves d'apprendre le français ! Et c'est un maniaque des langues qui dit ça !

Remarquez, quand je lis certains bouquins supposés être pour apprendre, qui visent les enfants/ados, je pousse des grognements en voyant à quel point ils sont MAL FAITS ! C'est honteux.

Au final, je trouve quand même qu'il reste difficile de trouver des ressources pour débutants complets (comme moi). Même les livres pour jeunes enfants sont assez difficiles. Je ne pige pas pourquoi, ce n'est pas comme si c'était un nouveau problème ! Pourquoi y-a-t'il si peu de BD créées spécialement pour ça ? Le gros avantage des BD, c'est que le support des images aide BEAUCOUP la compréhension et la mémorisation. Perso, j'ai plein d'idées d'améliorations pour toutes ces méthodes d'apprentissage, je ne comprends pas pourquoi des choses comme ça n'existent pas déjà (les rares exemples allant dans ce sens sont MAL FAITS).

Bref, pas facile, mais je progresse quand même.

À suivre...

Arrêter le BDSM ?

Déc 20
Arrêter le BDSM ? 20 Décembre 2022 Larry

Je viens de relire, par hasard, un article sur le BDSM dans lequel une sexologue demande à un homme faisant du BDSM depuis longtemps s'il pourrait arrêter d'en faire...

Dans mon cas personnel, ma réponse est claire :

NON !

Je ne veux certainement PAS même juste envisager de ne plus en faire.

Pour moi, le BDSM (au sens le plus large) fait vraiment partie de ma sexualité. Ce n'est pas par hasard que j'écris souvent dans mes articles que je fais partie des personnes qui sont « à fond » dedans.

Si je ne peux pas mêler un minimum de pratiques de type BDSM lors d'un rapport (du style : attacher ma partenaire sur le lit), je ne suis pas vraiment satisfait.

Même en faire uniquement ponctuellement, pour épicer sa vie sexuelle, comme le font la majorité des gens, ne m'intéresse pas.

Pour vous dire la vérité, une chose qui me fait frémir, c'est d'imaginer être dans une relation où le sexe est vu comme une corvée, voire une obligation (au lieu d'un plaisir), et limité au « missionnaire ». BRRR. J'en ai la chair de poule rien que d'y penser ! Ça me terrifie. (Évidemment, je connais -en réel- des gens H/F qui se sont retrouvés ainsi.)

J'ai déjà lu des témoignages, et reçu des demandes sur le sujet, de la part de personnes (H/F) qui avaient un ou une partenaire peu portés sur le sexe, ou peu (voire pas du tout) portés sur le BDSM. Du coup, ils et elles se posaient des questions sur leur relation, et parfois disaient penser essayer d'arrêter. Pour ce que j'ai pu voir, le taux de succès est faible, en tout cas parmi les personnes qui sont déjà pas mal intéressées, pas juste qui ont eu un peu de fantasmes sans forcément y donner suite...

BRRR !

L'allemand et moi... Suite

Déc 13
L'allemand et moi... Suite 13 Décembre 2022 Larry

J'avais évoqué récemment que je m'étais (re-)mis à l'allemand, avec succès cette fois (contrairement à mes essais précédents).

Ça faisait pas loin de 25 ans que je voulais apprendre l'allemand ! Il était temps que ça marche.

Ce n'est pas demain que je serai capable de lire facilement des articles sur le BDSM en allemand. Mais il faut bien commencer un jour.

Méthodes

J'avais écrit dans ce précédent article que j'avais utilisé plusieurs méthodes de langue (livres, avec parfois enregistrements sonores des textes), puisque j'apprends seul.

Au départ, j'ai pas mal progressé avec une des méthodes (celle de Harrap's), je la trouve particulièrement bien. J'avais essayé la méthode d'Assimil, mais au début, j'avais eu l'impression que la courbe de difficulté était trop élevée dans les premiers chapitres... J'ai ensuite changé d'avis, elle est bien aussi.

Mes autres méthodes étaient des trucs du genre « 50 leçons » ou « apprendre l'allemand en 90 jours (LOL !) », mais je les ai trouvées moins bien au final. Je les garde pour réviser : vérifier que j'arrive à les suivre facilement me montrera que j'ai suffisamment progressé en allemand...

Une autre que j'ai achetée bien + récemment, alors que j'avais déjà des bases, est une méthode purement orale (enregistrements MP3). Argh ! J'ai été surpris de voir à quel point c'était dur ! Même avec le livret d'accompagnement optionnel, qui aide beaucoup, j'ai du mal. Il faut dire que ce n'est pas une méthode pour débutants complêts, mais leur autre méthode, + simple, était vraiment trop basique. Pour l'instant, j'ai du mal à l'utiliser, mais ça viendra...

Supports divers

Pour pouvoir apprendre, je ne pouvais pas me contenter de méthodes de langue, aussi bien soient-elles.

J'avais besoin de livres de grammaire, de vocabulaire, etc.

Aïe, aïe, aïe !

Ça a été très difficile !

Pour les méthodes de langue, le choix reste relativement restreint, on en fait vite le tour. Ce n'est pas le cas pour le reste, ho non !

Je ne compte plus les ouvrages que j'ai examinés, avant de les rejetter ou de les essayer. J'ai au maximum acheté des occasions, parce que ça a fini par revenir drôlement cher tout ça (plusieurs centaines d'euros).

Pour les dicos, j'avais déjà ce qu'il fallait, j'en avais acheté dans les années 1990. C'est là que je me suis -encore- félicité d'avoir aussi acheté un dico électronique Casio (que j'utilise énormément pour le français et l'anglais). Je me suis aussi félicité d'avoir acheté à l'époque un dico français/allemand pour Windows. Je n'utilise pas Windows, mais il fonctionne avec mon Linux (heureusement). J'ai eu un peu de mal à l'installer, parce que j'avais oublié comment on faisait pour le configurer et les instructions en allemand, ça n'aide pas !

Pour les grammaires, là, ça a été très pénible! Quelle misère.

Sérieusement, en regardant ce qui existe en grammaire, mais aussi en livres de vocabulaire, je me suis posé la question : est-ce que tous ces auteurs/res font EXPRÈS de créer des « trucs » aussi mal fichus ? Non, mais vraiment, dire que c'est sobre est bien trop gentil. Même les ouvrages spécialement pour débutants (ou scolaires), donc hors des ouvrages de pure référence, sont trop souvent mal conçus et pas clairs, c'est HORRIBLE.

Enfin, après une longue recherche, j'en ai trouvé qui sont pas mal ou carrément bien. Un de ceux qui m'ont le + surpris, c'est la « grammaire en pictogrammes », j'avais vraiment hésité avant de l'acheter, je me suis félicité ensuite de l'avoir pris ! C'est un bouquin clair et assez précis (bien sûr, ils restent à la surface, ce n'est pas un ouvrage de référence).

J'ai aussi dû racheter des grammaires françaises, parce que j'avais un sérieux besoin de me remettre à niveau. Là aussi, ça été la misère ! Enfin, j'ai fini par trouver des livres bien faits, dont un que j'ai retrouvé (non sans mal) dans ma bibliothèque.

J'ai même acheté récemment une boîte de cartes mentales de l'allemand (plutôt orientée enfants/scolaire), qui est pas mal elle aussi.

Franchement, j'ai dû filtrer de façon féroce, mais au final, je suis content de ce que j'ai trouvé. Il en reste que je n'ai pas encore pu me procurer (notamment en langue anglaise), car ils ne sont plus en vente, mais ça viendra plus tard.

Au final, tous ces livres m'ont VRAIMENT aidé. Parce que les méthodes de langue, c'est surtout conçu pour être progressif, pas super adapté pour une référence ou une question précise qu'on veut vérifier rapidemment.

Autres

Histoire de tester mes progrès, j'utilise des BD en allemand que j'avais achetées il y a 25 ans.

J'ai aussi tenté des jeux divers, des jeux d'aventure avec du texte évidemment, mais c'est pas facile : je suis souvent largué !

Enfin, j'ai -évidemment- mes livres pour enfants en allemand (que je n'arrive encore qu'à déchiffrer lentement, faute de vocabulaire), et des livres de SF, mais là, le niveau est trop élevé pour l'instant (je suis submergé par le vocabulaire, bien plus que dans les livres d'enfants).

À suivre...

L'allemand et moi...

Déc 10
L'allemand et moi... 10 Décembre 2022 Larry

J'avais évoqué dans mon article parlant de mes recherches sur la mémorisation que je m'étais (re-)mis à l'allemand.

Ça faisait pas loin de 25 ans que je voulais apprendre l'allemand...

Quand j'étais à l'école, j'avais appris l'anglais et l'espagnol. Mon niveau d'anglais a énormément progressé à l'époque, et depuis (je suis maintenant bilingue), parce que j'avais de la motivation et que l'anglais m'était vraiment utile, et a été VITAL pour la carrière (informatique). L'espagnol, par contre, je n'avais pas autant de motivation ni de textes intéressants à lire, bref, je n'en ai jamais beaucoup eu besoin, donc mon niveau a stagné (au mieux).

À l'époque, l'allemand vous était INTENSEMENT présenté comme étant une « langue DIFFICILE », et là où j'habitais, il y avait beaucoup d'élitisme, très toxique, ça décourageait beaucoup d'élèves, avant même d'avoir essayé ! Et quand je vois comme mon frère a lutté avec ses cours d'allemand, alors qu'il était un bon élève, ça confirmait le « problème » (surtout lié à une méthode d'enseignement pourrie, il y aurait beaucoup à dire là-dessus !).

Bref.

Je vous passe les décennies qui ont suivi.

Dans les années 1990, j'ai eu un peu envie de m'y mettre pourtant.

Motivations

Je lis diverses séries traduites de l'allemand, et j'aurais bien aimé pouvoir accéder aux textes d'origines, sans avoir à attendre les traductions.

En plus, je voulais accéder à certaines séries de livres pour enfants, que j'avais donc lues étant enfant, qui étaient des traductions de l'allemand, MAIS tous les livres n'avaient PAS été traduits, ce qui est frustrant : j'aimerais vraiment pouvoir les lire !

J'avais donc fait une série d'achat : méthodes d'allemand (oui, plusieurs), livres (dont tous les livres d'enfants dont je parlais au-dessus) et les premiers tomes des livres de SF qui m'intéressaient.

Difficile ?

Malheureusement, à l'époque, je n'avais JAMAIS réussi à m'accrocher suffisamment longtemps. Je me décourageais assez vite, au bout de quelques semaines seulement. Il faut dire que je n'avais pas non plus énormément de temps libre à y consacrer.

Apprendre une langue étrangère, ça prend du temps et demande BEAUCOUP d'efforts, surtout les premières années...

Pour l'allemand, je partais perdant, parce que j'avais cette idée datant mon enfance que c'est « difficile ».

J'ai tenté de m'y remettre plusieurs fois au cours des années suivantes, sans succès.

Mais, il y a un peu moins de 6 mois, j'ai encore tenté le coup, et cette fois, ça a marché !

(Mon objectif initial n'était pas le BDSM, mais depuis, c'est devenu un -petit- facteur additionnel : j'aimerais aussi accéder aux textes allemands sur le BDSM.)

Révélation !

La chose qui a TOUT changé, c'est que cette fois, quand j'ai repris mes méthodes d'allemand, je me suis, ENFIN, rendu compte d'un facteur absolument critique : l'allemand est une langue qui a énormément en commun avec l'anglais (et le français). Pour le vocabulaire notamment, il y a dans les 15% de mots anglais qui viennent directement de l'allemand.

Quand je m'en suis soudain rendu compte, ça a été une vraie révélation !

Ça a tout changé dans mon attitude : cette fois, je me suis rendu compte que je pouvais y arriver, étant donné que je suis bilingue en anglais, c'est une aide énorme.

Bref, cette fois, j'ai réussi à garder courage et j'ai progressé dans mes méthodes d'allemand, j'ai commencé à pouvoir déchiffrer des textes simples, j'ai aussi compris la grammaire (même si l'appliquer reste difficile). J'ai acheté plein de livres en complément, notamment pour la grammaire, qui ont aidé (un fois filtré pour trouver les meilleurs).

Au final, apprendre l'allemand, c'est difficile, oui, mais pas tant qu'on me l'avait vendu à l'époque !

Bon, je débute encore, mais j'ai vraiment appris, suffisamment, j'en suis sûr, pour pouvoir me débrouiller en Allemagne, à condition d'avoir mon dico électronique et qu'on me parle lentement, évidemment.

Je suis content...

Maintenant, il me reste à acquérir plus de vocabulaire, c'est ce qui a commencé à me bloquer pour lire des livres, même pour enfants. Et puis, parler couramment, comme j'en suis capable en anglais, n'est pas pour demain. Mais bon, en moins de 6 mois, il ne fallait pas trop en demander non plus !

À suivre

J'ai d'autres choses à dire sur le sujet, qui feront probablement l'objet d'autres articles...

Mes recherches sur la mémorisation...

Nov 30
Mes recherches sur la mémorisation... 30 Novembre 2022 Larry

Vous aurez peut-être remarqué que je n'ai plus fait de mises à jour de mon site depuis un bon moment...

L'écriture des derniers articles sur les rencontres m'avait terriblement fatigué mentalement, ça avait été super dur de les finir. Surtout que je voulais absolument mettre en ligne le dernier le jour des 5 ans du site... Ajoutez à ça que j'avais des soucis de santé qui rendaient le travail encore plus pénible.

Bref. J'avais besoin de faire une pause.

Depuis, malheureusement, j'ai aussi eu (ENCORE !) des soucis avec Google. Et pas mal de déception pour mes articles sur les rencontres, puisque je n'ai eu quasiment AUCUN retour ou commentaire (2 seulement en plus de 6 mois, alors que c'est un sujet majeur). Ça ne m'a pas aidé à retrouver de la motivation, beurk.

Je me suis remis à apprendre l'allemand, ça faisait plus de 20 ans que j'essayais de m'y mettre sans succès... (Je perdais ma motivation au bout d'un ou 2 mois.) J'en reparlerai dans une autre entrée de Blog (j'ai bien progressé).

En même temps que j'étudiais mon allemand, je me suis intéressé (en partie dans le but de faciliter cet apprentissage évidemment), aux problèmes de mémoire (et plus généralement, de comment étudier efficacement).

Comme beaucoup de monde, j'ai eu des problèmes pendant mes études, parce que j'avais en HORREUR la mémorisation bête (le mot est important) qu'on nous demandait encore, même si c'était moins fort que pour les générations d'avant...

J'aurais BEAUCOUP à dire (en mal surtout) sur le système scolaire de mon époque (et l'actuel) et ce que j'ai subi. Avec le recul, je me rends de plus en plus compte que c'était mal fait : on ne m'a JAMAIS aidé là où j'avais besoin d'aide (pareil pour mes camarades de classe évidemment). Attention, je n'étais pas du tout un mauvais élève, loin de là, je ne critique pas à cause de ça... N'empêche, il y avait tellement de choses qui nous auraient permis de mieux étudier, quelle HORRIBLE PERTE ! GRR. J'enrage chaque fois que j'y pense !

Un de mes problèmes majeurs, en plus de la motivation, c'était la mémoire. Je n'étais vraiment pas doué pour le « par coeur », surtout parce que je haissais ça, profondément. Ça m'a posé de vrais problèmes pendant mes études, et rendu les choses nettement plus dures.

Depuis quelques mois, m'étant mis ENFIN avec succès à l'allemand, j'ai voulu trouver des moyens d'améliorer ma mémoire (pour le vocabulaire).

J'ai été agréablement surpris par certains textes que j'ai trouvés.

Au début, franchement, j'étais dubitatif pour une simple raison : je SAVAIS qu'il existe des méthodes pour mieux mémoriser, mais le souci, c'est que TROP SOUVENT les livres sur le sujet font l'erreur monstrueuse d'avoir des titres extravagants, totalement exagérés, aguicheurs (clickbait) qui PUENT la pseudo-science (chose que je hais) à un kilomètre ! En fouillant plus profondément, j'ai donc été agréablement surpris de voir qu'en réalité, un grand nombre de ces livres (et sites internet) étaient pas mal, voire carrément bien. Ho, il y a eu des WTF?, des livres qui étaient bourrés de n'importe quoi, et certains qui sont mal écrits, qui passent 90% du contenu à faire du bla-bla générique et survolent de loin les techniques de mémorisation, ce qui n'aide PAS la personne qui veut les étudier !

Le plus intéressant, c'était de lire les explications SCIENTIFIQUES sur ces sujets (mémorisation et comment bien apprendre), qui parfois sont contre-intuitives. Il y a eu beaucoup de progrès dans les recherches ces dernières années.

Après pas mal de recherches (des dizaines d'ouvrages), j'ai trouvé et filtré les meilleurs, ceux qui étaient bien écrits, et qui expliquaient COMMENT marchent ces techniques. J'ai aussi trouvé des sites pas mal du tout (en français et en anglais).

Bon, pour mon vocabulaire allemand, il n'y a pas réellement de solution claire (comparé à mémoriser des numéros de téléphone par exemple). Mais j'ai quand même usage de ces techniques, même au-delà de l'allemand.

Tout à l'heure, je suis allé passer une commmande pour un de ces livres. J'avais mémorisé son ISBN avec une des techniques que j'ai apprises (le « grand système »). Bon, j'ai encore du travail pour que cette technique me devienne naturelle, les débuts, c'est lent, et comme j'utilise une table avec 110 « crochets » (il faut apprendre 110 combinaisons mot/nombre), ça prendra du temps avant que je l'utilise naturellement, sans avoir besoin de réfléchir. Ent tout cas, ça marche.

J'ai encore du pain sur la planche avant d'arriver à appliquer tout ça, et j'ai encore pas mal de choses à lire et méditer. Certains auteurs sont bien meilleurs que d'autres, et donnent des indications qui font une GROSSE différence. Il me faudra des mois (des années), avant que ça donne un VRAI résultat, mais j'espère bien que ça paiera.

Je regrette de ne pas m'y être mis plus tôt. Enfin, mieux vaut tard que jamais. Une chose est sûre, connaître ces techniques aurait VRAIMENT fait une différence pendant mes études (surtout collège et lycée).