(CNC) Simulations de viol (Rape Play) : tabous et controverses

Juin 04
(CNC) Simulations de viol (Rape Play) : tabous et controverses 04 Juin 2021 Larry

Les pratiques de type CNC sont le sujet le plus controversé du BDSM, ce qui est quelque chose quand on pense à quel point le BDSM (au sens large) reste encore controversé et mal compris de nos jours...

J'avais déjà écrit une entrée de blog sur les problèmes rencontrés quand on veut parler des métiers du sexe (notamment la prostitution), avec leur cortège de préjugés et de tabous, ici, on croise le même genre de problèmes et de tabous...

Le CNC ou « Consensual Non-Consent», en français, le « Non-Consentement Consensuel », recouvre toutes les pratiques dans lesquelles on prétend ne pas respecter le consentement. Le mot clé est « prétend » : on FAIT SEMBLANT. Par exemple : ça pourra prendre la forme d'un interrogatoire ou d'une scène de « torture », où la personne interrogée/suppliciée criera « non », « stop », « pitié », mais on n'arrêtera pas pour autant, alors qu'on le ferait dans des circonstances habituelles. Le plaisir dans ce type de scènes vient de l'impression qu'on ne peut pas arrêter, qu'on est « à la merci » de l'autre (ce qui est évidemment FAUX). Notez que c'est la raison pour laquelle les mots d'arrêts ont été inventés : on utilise un mot (ou un signal) convenu pour permettre de signaler qu'on veut ou qu'il faut arrêter...

➜ Le CNC regroupe un bon nombre de pratiques : simulations de viol, d'enlêvement, enfermements/emprisonnements, interrogatoires, « tortures », et autres.

Contrairement à ce que je viens de lire dans plusieurs articles sur le sujet : non, le CNC n'est donc pas synonyme de « rape play » (simulations de viol), ce n'est qu'une des possibilités !

Évidemment, ce genre d'activités sont par définition plutôt (voire carrément) risquées et peuvent aisément déraper. Personne de sensé ne les pratique sans bien réfléchir et prendre de sérieuses précautions.

Le GRAND problème vis-à-vis des personnes qui ne connaissent pas le concept, surtout dans le grand public, est que ces pratiques flirtent, par définition, avec des vrais crimes et donc il y a souvent des accusations absurdes faites quand le sujet est abordé...

Il faut aussi comprendre que l'idée de CNC est séduisante pour beaucoup de personnes, mais il est clair que ça reste pratiqué par une minorité. Un fantasme n'est pas pareil qu'une pratique ! Et encore une fois, je rappelle que la très grande majorité des gens qui ont des pratiques de type BDSM restent dans des choses assez classiques et relativement douces ou modérées.

➜ J'ai commencé à réfléchir et faire des recherches pour une série sur le CNC, et je pense commencer par un article sur le « rape play » (les simulations de viol), et les articles et réactions que j'ai encore une fois rencontrés ont confirmé que le sujet reste -très- sensible, y compris au sein des « communautés » BDSM. (Rappelons que ce n'est PAS une pratique anodine.)

Pour moi, cette pratique (rape play) est LA plus controversée (et risquée) du BDSM. J'ai lu divers articles qui disaient que la plus controversée était le « raceplay » (jeux de « race », typiquement d'esclavage), mais je ne suis pas du tout d'accord ! D'abord, le « rape play » est 100 fois plus dangereux à cause des risques de dérapages qui sont très grands, ensuite, c'est un problème universel, et c'est un fantasme bien plus répandu.

Il y a 4 ou 5 ans, j'étais intervenu dans une discussion sur le site de communauté BDSM FetLife, pour expliquer la réalité du sujet à une nouvelle venue qui avait commencé à « crier » des absurdités du genre « c'est un fantasme du patriarcat »... Le petit souci, c'est que, comme toujours, les gens les plus ignorants sont les plus agressifs.

Il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet...

Suite à des campagnes récentes, notamment anti-pornographie, le sujet du viol, même totalement et CLAIREMENT SIMULÉ, est devenu tabou et interdit presque partout...

Par exemple, FetLife a banni le sujet presque entièrement, on ne peut même plus rechercher le mot clé « rape » (viol), les groupes qui discutent juste du sujet (pas sous un angle CNC) ne sont accessibles que si on cherche d'autres termes ! Idem pour les sites porno : une recherche sur ce mot renvoie TOUJOURS une liste vide, il a clairement été mis en « liste noire », dans les mots interdits (avec des choses du genre « pendaisons », etc.).

Tout ça rend très difficile de parler du sujet, alors qu'ironiquement, c'est un des fantasmes les plus répandus, même hors BDSM, peut-être même le plus répandu !

Malheureusement, comme pour un grand nombre d'autres pratiques BDSM, il semble difficile de faire passer le message que RIEN de tout ça n'est la réalité !

Remarquez aussi que la plupart des gens IMAGINENT quelque chose qui est très loin de la réalité : une simulation de viol, ça peut juste être être attaché ou arrachée sur le lit et pénétré ou pénétrée « de force » avec un gode ou autre, bref, on est à des années lumières du « viol BRUTAL par un étranger » tel que se que l'imaginent la plupart des gens. Notez aussi que l'idée que les -vrais- viols sont toujours des actes physiquement violents, faits par un inconnu, et toujours sur une femme, est TOTALEMENT FAUSSE, c'est un énorme préjugé, complètement FAUX, mais partagé par la plupart des gens...

Le sujet est par nature délicat, et l'ambiance régressive actuelle sur la sexualité rend encore plus dur d'en parler, comme ce qui est arrivé à FetLife le confirme...

[màj 21 juillet] J'ai ajouté un article : [CNC] Simulations de viol (Rape Play), sexe « forcé » : fantasmes, tabous et controverses

Next Post Previous Post