La peur...

Juil 21
La peur... 21 Juillet 2021 Larry

Depuis quelques temps, j'ai un sondage « Le BDSM et vous » qui tourne sur mon site.

Un des résultats intéressants que j'en ai retiré, c'est que LA PEUR est une des raisons fréquentes avancées pour expliquer que les gens n'osent pas essayer le BDSM, ou aller à des évènements (la 2e raison pour ceux-ci étant qu'il n'y a rien à proximité).

J'ai vu aussi passer ce problème sur des forums ou autres textes...

Et bien sûr, ici, je ne parlerai même pas de choses plus risquées ou controversées comme les simulations de viol (je viens d'écrire un article dessus).

Franchement, je comprends pourquoi c'est un problème assez répandu.

Il y a déjà énormément de mythes, préjugés et autres idées fausses surla sexualité en général, pour des choses un peu moins connues, comme le BDSM, c'est PIRE évidemment. Et le BDSM sent encore le soufre. Dans l'imaginaire collectif, il est associé (à tort bien sûr) au SM qui reste quelque chose d'un peu effrayant, surtout quand on ne sait pas vraiment ce que c'est.

Et tous les stéréotypes, les exagérations, renforcent ces idées de danger et autres.

Bref, les mythes, préjugés, stéréotypes et idées fausses, parfois même propagées par les gens qui font du BDSM, portent un GROS préjudice au BDSM, c'est un problème bien connu.

C'est bien pour ça qu'il est IMPORTANT d'avoir des sites comme le mien, qui démythifient tout ça et qui expliquent bien qu'on en fait une MONTAGNE, mais qu'en réalité, en dehors des extrêmes (minoritaires), les pratiques du BDSM ne sont pas si « hors normes » que ça. Enfin, à condition qu'on soit un peu intéressé-e par le sujet, quand même.

Et ça me confirme que les attitudes élitistes, que je dénonce depuis des années, portent préjudice aux personnes qui s'intéressent au BDSM et qui voudraient essayer.

Trop souvent, les gens qui sont dans le BDSM, surtout ceux qui sont « à fond » dedans, et qui trouvent tout ça parfaitement naturel, oublient que la PEUR de l'inconnu (renforcée par les mythes etc.) reste une VRAIE BARRIÈRE pour bon nombre de personnes ! Alors que, pour un bon nombre, ils ou elles ont eu des hésitations aussi à leurs débuts ! Quand des mecs super extravertis, ouverts à la sexualité, et tout, expliquent n'avoir « pas osé » se mêler aux conversations los de leur premier Munch, ça dit tout ce qu'il y a à savoir !

Pourtant, ça fait des années maintenant que même les magazines grand public publient des articles de vulgarisation (plus ou moins bien faits), mais c'est encore LOIN de suffire, clairement.

➜ J'ai encore du pain sur la planche !

Next Post Previous Post