100 euros : la différence entre Hommes et Femmes pour aller à une soirée BDSM...

Mai 28
100 euros : la différence entre Hommes et Femmes pour aller à une soirée BDSM... 28 Mai 2022 Larry

Vous connaissez peut-être la notion de « tarifs genrés ».

Si vous ne connaissez pas, ça consiste à faire payer l'entrée de clubs adultes (y compris BDSM) en fonction du sexe/genre. Typiquement, les hommes paient BEAUCOUP PLUS que les couples ou femmes seules (ou transgenres ou travestis). Les femmes seules paient beaucoup moins, parfois entrent gratuitement.

Notez que certaines soirées ont un tarif UNIQUE, et ne pratiquent pas ce type de discrimination.

La raison (prétendue) de ces prix différents est pour limiter le nombre d'hommes et inciter les femmes à venir (puisqu'elles ne paient pas ou peu). En réalité, c'est surtout pour exploiter les hommes, puisque qu'il est possible de gérer les % d'hommes et femmes acceptés et que nous avons vu des soirées aux tarifs égalitaires (les mêmes pour tout le monde) qui avaient à peu près le même nombre d'hommes et de femmes...

Ça crée aussi un autre problème sournois : ça donne l'impression (assez justifiée) aux femmes qu'elles sont une marchandise du point de vue du club (qui se servent d'elles pour attirer des hommes qui rapportent bien plus d'argent)...

Dans le « milieu public BDSM », cette tarification genrée est la norme et peut atteindre des sommets délirants !

L'autre jour, j'ai vu les tarifs d'une soirée d'un club parisien : la différence entre ce que doit payer un homme seul comparé à une femme seule est de 100 EUROS ! (Je dois dire que c'est le cas le plus extrême que j'aie vu passer.)

Pas étonnant que pas mal de monde se plaint des prix lors des Munchs ou dans les forums du site social BDSM FetLife. J'ai rencontré des personnes qui disaient que 50 euros pour l'entrée d'une soirée, c'était trop pour eux.

(Il ne faut pas oublier les prix des boissons, une fois dans le club : ils sont aussi exorbitants !)

Je comprends bien que les soirées/clubs doivent gagner leur vie, mais il devrait bien y avoir moyen de ne pas tomber dans de tels excès. Surtout que certaines soirées y arrivent bien !

Après, il ne faut pas s'étonner si peu de gens peuvent faire de telles sorties. Parfois, je m'interroge : dans quelle mesure est-ce une forme d'élitisme destinée à restreindre le public de ces soirées ?

En tout cas, le VRAI souci des soirées est donc d'attirer plus de femmes, mais comme je l'ai déjà expliqué ailleurs, ces clubs/soirées ne font franchement RIEN pour ça ! Déjà en tant qu'homme, ça n'est pas attirant, en tant que femme, c'est pire, il faut VRAIMENT être motivée pour vouloir y aller...

(Moi, je m'en fous : je ne vais pas à tous ces trucs-là, je trouve qu'on s'y ennuie horriblement, LOL.)

Next Post Previous Post