« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils

Mai 30
« Nous les femmes... » : Rencontres BDSM et MAUVAIS conseils 30 Mai 2022 Larry

Ça fait plusieurs jours que je vois une -énième- discussion sur les Rencontres BDSM sur un des forums du site social BDSM FetLife.

(Je me demande combien de fois j'ai vu passer des discussions comme ça...)

ÉVIDEMMENT, comme à CHAQUE FOIS, j'ai vu passer tous les plus mauvais conseils possibles. Je veux dire, c'est GARANTI : si on parle des rencontres, il y a TOUJOURS les mêmes stupidités qui reviennent, TOUJOURS. (Ça me lasse.)

Les pires conseils sont habituellement ceux donnés aux plus jeunes, et les pires des pires sont ceux donnés aux jeunes hommes. Vous savez, le genre de « conseils » qui garantissent l'échec ! Je n'insisterai pas trop sur les côtés insultants de bon nombre de ces pseudo conseils, même si j'aurais beaucoup à dire à ce sujet aussi.

Dans ce fil de discussion, comme souvent (TROP SOUVENT), j'ai vu passer les classiques conseils donné par des femmes qui commencent par « nous, les femmes [...] ». Ici, les mots exacts n'y étaient pas, mais le ton et le contenu étaient les mêmes...

Sérieusement ?

Comment peut-on écrire des choses pareilles ?

Il n'y a PAS de « nous, les femmes », c'est évident, pas plus que de « nous, les hommes » ! C'est absurde, sexiste, et des généralisations qui sont complètement RIDICULES ! Personne de sensé ne pense que toutes les femmes (ou tous les hommes) sont identiques, pensent pareil, ont les même idées, les mêmes envies, etc.

Mais ça, pourtant, je le vois passer VRAIMENT SOUVENT. Ce sont TOUJOURS des conseils donnés aux hommes, surtout en « réponse » aux questions sur les rencontres posées par des garçons/hommes jeunes.

Perso, mon conseil aux hommes qui voient ça est de passer DIRECT à la réponse suivante ! Ben oui, vous voulez VRAIMENT lire des « conseils » qui commencent sur une assertion sexiste et ABSURDE ? Le contenu ne peut PAS être raisonnable si on part de prémisses aussi ridicules et stéréotypés. En plus, le ton utilisé est presque toujours désagréable et du type « donneuse de leçon ».

Bon, à part les classiques stéréotypes sexistes absurdes, un des principaux « conseils » qui revient ENCORE ET ENCORE, c'est le fameux « sortir (en Munchs et soirées BDSM) pour rencontrer du monde »...

Un conseil qui PROUVE que la personne en question ne SAIT PAS de quoi elle parle !

Je le répéterai autant de fois qu'il le faudra, mais cette stratégie est une stratégie PERDANTE : elle fait partie des statégies de rencontres qui ont la plus faible probabilité (quasi nulle) de marcher ! Ça ne peut marcher que pour un homme ayant un super look ou une personnalité super extravertie (et des qualités de drague hors norme), et ce genre d'hommes ne vont PAS demander des conseils pour faire des rencontres, ils n'ont aucun mal à en faire...

J'ai présenté -notamment- cette stratégie et expliqué pourquoi elle ne PEUT PAS MARCHER dans mon article majeur sur les rencontres, mais en un mot, il est facile de se rendre compte de pourquoi ça ne marche pas : il y a très peu de femmes, encore moins de célibataires, dans le « milieu public BDSM » ! Les soirées BDSM et Munchs, en France, ça regroupe au mieux quelques milliers de personnes, en étant généreux ! Et le nombre de soirées et de Munchs est RIDICULE, la majorité des gens n'en ont même pas à proximité de leur habitation... Comparé aux MILLIONS de personnes qui font du BDSM en France, c'est FOU de conseiller de chercher dans un milieu si réduit.

Est-ce réellement si DUR de comprendre cette notion ? Que chercher dans des évènements où, au mieux, vous croiserez une ou 2 femmes célibataires (et une concurrence monstrueuse qui garantit que vous n'avez AUCUNE chance) est absurde ?

Sans compter que si c'était si simple, ça se saurait ! Et on n'aurait pas autant d'hommes qui se plaignent de ne pas arriver à trouver...

Encore une fois, on tombe dans cette pensée unique absurde (et toxique) si présente dans le BDSM. Alors que le plus minimal esprit critique (et bon sens) permet de voir directement que c'est un MAUVAIS conseil.

Next Post Previous Post