Pourquoi suis-je le seul à dire la Vérité sur le BDSM ?

Juin 14
Pourquoi suis-je le seul à dire la Vérité sur le BDSM ? 14 Juin 2021 Larry

Ça fait des années maintenant que la question me perturbe de façon sérieuse...

J'en avais déjà parlé dans un article, mais je reviens dessus, car c'est réellement quelque chose que je ne comprends pas, et un GROS problème.

Bon, OK, je ne suis pas réellement LE SEUL, il y a quand même quelques autres personnes qui disent -généralement- la vérité, sans trop de stupidités. Mais vraiment, c'est RARE, en fait, je compte sur les doigts d'une main les gens qui écrivent correctement sur le sujet et en ayant une bonne attitude... Et même pour les meilleurs auteurs/auteures, je trouve souvent des idées fausses bizarres.

Et pour ce qui est de dénoncer les mythes et de combattre le folklore toxique, je suis non seulement un des seuls, mais surtout celui qui y consacre le plus d'efforts.

Sur certains sujets, notamment les mots d'arrêt ou encore les « philosophies » du BDSM (type SSC ou RACK), je suis quasiment le SEUL à dénoncer les stupidités sur le sujet...

Remarquez, il n'y a pas que le BDSM... J'ai récemment lu pas mal d'articles sur la sexualité, et j'y ai retrouvé, encore, le fameux problème des hommes qui disent avoir plus de partenaires que les femmes (le même problème se pose pour les mineurs). Pourquoi à peu près personne ne soulève LA QUESTION : comment est-ce possible qu'il y ait une telle différence ? (Non, ça n'est PAS expliqué par l'homosexualité, ni par la prostitution). Y a-t-il donc tant de femmes qui couchent avec des centaines ou des milliers d'hommes ? LOL. Moi, ça me choque que des stats si CLAIREMENT problèmatiques ne soient pas remises en question (il est évident qu'il y a des mensonges là-dedans, c'est la seule explication). J'y reviendrai.

Ce qui m'a remis ce sujet en tête, c'est -encore- la lecture dans un article, pendant mes recherches sur le CNC dont j'ai parlé récemment, dans lequel une femme disait que, pour elle, la plupart des gens qui font du BDSM/kink « sont kinky mais ne sont pas réellement des kinsters ». Chaque fois que je lis des trucs comme ça, ça me stupéfie ! Ça n'a AUCUN SENS, comment est-ce qu'elle fait pour ne pas s'en rendre compte ? J'ai aussi lu ensuite un témoignage d'une dominante qui expliquait qu'elle et son partenaire (soumis) ne vont pas à des évènements publics BDSM parce que les gens qui y sont ne font pas du « VRAI BDSM ». Sérieux ?

Pffff.

Je sais, je sais, lire ça comme ça, ça peut laisser à penser, du moins pour qui n'a pas lu mes articles, que JE suis dans l'erreur. Après tout, comment expliquer que 99% (ou plus) des gens, y compris les habitué-e-s, ont des croyances aussi clairement erronées ? Seulement voilà : je ne fais pas que « parler en l'air », contrairement à trop de monde (surtout dans les blogs et forums, mais de façon choquante parfois dans des études), je démontre avec des arguments pourquoi telle ou telle croyance est fausse, et j'ai trouvé pas mal d'études (sérieuses) qui confirment ce que je dis, par exemple le fait que le BDSM est très répandu...

Mais il est très difficile de combattre des mythes et préjugés, surtout ceux qui remontent loin en arrière. En plus, le sujet du BDSM est toujours associé à cette « aura » de mystère, etc. Les gens veulent donc ABSOLUMENT y trouver des choses « choquantes », et « extrême ». Du coup, montrer que tout ça c'est sérieusement SURFAIT, voire complètement inventé, est très dur ! Plus encore si on est pour ainsi dire SEUL à combattre ces fausses croyances.

Remarquez que dénoncer les absurdités et autres exagérations, dire que le BDSM est surfait, comme je le fais, ne veut pas pour autant dire que le BDMS soit moins intéressant ! C'est un des arguments les plus stupides que je rencontre (et malheureusement de façon fréquente) : l'idée que le BDSM DOIT resté confidentiel, être réservé aux initiés, ceux qui SAVENT, sinon, s'il devient « mainstream », alors ce ne sera plus du -vrai- BDSM. Les même personnes maintiennent généralement que « l'âge d'or du BDSM est passé », etc. Mais, en plus d'un élitisme désagréable, cette croyance est clairement ABSURDE puisque le BDSM n'a JAMAIS été réservé à une soi-disant élite, comme je l'ai déjà montré, le BDSM est très répandu, et l'a toujours été ! Le fait d'en parler plus ouvertement ne change RIEN ! Donc, c'est vraiment un argument totalement BIDON.

Je rappelle que moi je fais du BDSM depuis longtemps, et de façon intense, pourtant, je n'ai pas besoin que le sujet soit « tabou » pour en profiter !

Bref, c'est pas gagné !

Next Post Previous Post