Articles : des idées à foison

Mai 22
Articles : des idées à foison 22 Mai 2023 Larry

Rédiger des articles pour mon site est DUR. Même rédiger des articles pour ce Blog est relativement difficile et prend du temps, mais ça n'est pas comparable à mes vrais articles.

J'ai pas mal d'idées et de projets d'articles sous le coude, certains sont même déjà bien commencés. Mais il faut aussi avoir la motivation pour l'article en question, et certains sont nettement plus faciles à gérer et rédiger que d'autres. Ça dépend aussi beaucoup de la période : mon intérêt pour tel ou tel sujet peut soudain revenir (ou diminuer).

Mais de façon générale, il n'est pas toujours aisé de trouver des idées intéressantes (et faisables) pour des articles (y compris de Blog).

Par moment, heureusement, j'entre dans une phase de motivation, d'inspiration et de créativité.

Alors que je « ramais » depuis un bon moment à trouver de nouvelles idées qui me motiveraient, j'ai récemment eu une grande « crise » d'inspiration.

En une ou 2 semaines, j'ai accumulé pas mal d'idées, dont certaines qui ne m'étaient pas du tout venues avant alors qu'elles s'imposent en fait. D'autres sont un peu plus originales.

Après, il faut voir ce que ça donnera une fois que j'aurai réfléchi à ce que je pourrais rédiger dessus. Parfois une idée est sympa, mais difficile à rédiger, surtout pour celles qui sont un peu trop simples : il n'y pas assez de matière pour rédiger un article complet.

Un article sur lequel j'ai commencé à réfléchir et faire des recherches (et essais d'outils) est sur les noeuds. J'espère pouvoir l'illustrer avec des dessins et même des petites vidéos. Ce sera mon premier essai de vidéos pour mon site. Il complètera bien mes articles sur le premier Bondage et le choix de cordes.

Je pense aussi faire un article séparé sur l'utilisation des sangles et autres ceintures (de type judo).

J'ai aussi dans l'idée, à plus long terme, d'écrire quelque chose sur les utilisations de la paracorde dans le BDSM. Possibilités, limites, avantages et inconvénients...

J'aimerais bien aussi écrire quelque chose sur les masques. J'ai acheté un masque de Loup Garou récemment. Je voudrais parler aussi bien des masques de type déguisement que des simples masques pour cacher une partie du visage. Il y a 2 axes : en privé, et pour les vidéos ou photos (pour cacher son identité).

Dans le même ordre d'idée, je verrais bien un article sur les déguisements, au sens large. Mais ça, ce sera pour bien plus tard.

Une de mes dernières idées était l'art du camouflage des accessoires quand on se déplace. J'ai été pas mal de fois à Londres par exemple, et passer la douane est toujours un problème. Je pense que j'en profiterai pour évoquer comment camoufler son matériel chez soi.

Il y a aussi mon idée de présentater comment on peut se créer un micro-studio à la maison si on veut faire des photos ou vidéos BDSM.

J'ai aussi dans le tuyau un article sur le BDSM et la « drague ».

Maintenant, il faut m'y mettre, et là, c'est une toute autre histoire, LOL.

Visite de sexshop : le choc des prix !

Mai 20
Visite de sexshop : le choc des prix ! 20 Mai 2023 Larry

Je reviens d'une visite à Paris, j'y suis allé spécialement pour acheter un trépied vertical (avec un bras de longueur réglable) pour pouvoir faire des vidéos pour un article que j'espère publier assez rapidement. Ça me sera aussi utile pour utiliser mon microphone, pour mon Podcast. J'ai trouvé ce que je voulais (et qui n'était donné, mais c'est un investissement).

Comme la boutique où je suis allé est juste à côté de Pigalle, j'en ai profité pour aller (re-)visiter le sexshop « le Sexodrome ».

J'y avais déjà été, mais je n'ai jamais trouvé qu'il fasse partie des meilleurs, au contraire. C'est pour ça que je ne l'ai pas inclus dans ma liste de bons sexshops de ce quartier sur mon site...

Mais, cette fois, j'ai noté différentes choses, dont une pourra me faire y revenir.

Leur rayon BDSM est situé en sous-sol, il est assez fourni, enfin, la salle est grande, il y a surtout des vêtements au départ, mais ils proposent pas mal de choses quand même, y compris des choses un peu rares et encombrantes (et chères évidemment).

Au final, ils ont un choix un peu inférieur à celui du sexshop BDSM Dèmonia, mais pas de beaucoup. Ils proposent même quelques choses qu'on n'a pas chez Dèmonia (certains fouets). Leur choix de menottes est large, mais je ne les ai pas trouvées terribles, beurk.

J'avais déjà parlé des prix chez Dèmonia qui sont assez élevés. Perso, je veux encourager les sexshops physiques, et je suis prête à payer un peu plus cher, surtout quand il n'est pas aisé de chsoisir sur internet ou de me faire livrer certaines choses (difficiles à juger sur images ou trop volumineuses).

J'avais le souvenir que le Sexodrome était cher. Hé ben, ça ne s'est pas amélioré !

Argh !

Une des choses que je voulais voir était leur offre en matériel eStim (électrostimulation). Ces accessoires sont TOUJOURS chers, les boîtiers sont généralement hors de prix, et les accessoires, même basiques, sont vendus à des prix exorbitants.

Je m'attendais donc plutôt à des prix élevés (comme chez Dèmonia). Hé bien, je n'ai pas été déçu : leurs prix faisaient palir ceux de Dèmonia, c'était SUPER CHER !

Je connais les prix des boîtiers de constructeurs classiques, et je sais exactement pour combien on peut trouver certains modèles spécifiques (j'ai fait plein de recherches).

Pour mon modèle préféré (un MyStim), le prix était de 249 euros. On trouve exactement le même à 99 euros sur internet (en fouillant un peu).

C'est 150 euros de différence !

Il y avait un autre modèle, d'une autre marque, qui est bien aussi, mais là le prix n'était pas visible, je n'ai même pas demandé. Ce modèle-là vaut généralement dans les 200 à 300 euros, je n'ose même pas imaginer à quel prix ils le vendaient !

C'est trop cher ! Impossible de justifier un achat à des tarifs pareils...

Je suis prêt à payer 10 ou 20% de plus, pas 150% de plus !

Par contre, après être remonté du sous-sol, j'ai quand même fait un tour du magasin non orienté BDSM. Comme dans mes souvenirs : leur choix n'est pas formidable. SAUF que j'ai trouvé un truc auquel je ne m'attendais pas, un peu par hasard.

En passant devant le rayon des préservatifs, j'ai jeté un oeil rapide, une nouvelle marque a attiré mon attention, sinon, je serai passé devant sans insister. En examinant ces nouveaux modèles, mon regard est tombé sur des préservatifs « LELO Hex ». J'en cherchais depuis longtemps, mais dans les autres sexshops, ils m'avaient dit que ceux-ci étaient trop chers et qu'ils n'en vendaient plus, j'avais même cru comprendre que ça ne se faisait carrément plus. Hé bien, là, ils en avaient ! Alors, les premières boîtes étaient du « XL », ça ne me convenait pas. J'étais déçu, parce que je ne voyais que ce format-là ! Et puis, en regardant vraiment bien, j'ai fini par localiser, tout en bas du présentoir, des boîtes au format standard. Du coup, j'en ai pris une. Ils sont chers, mais je voulais en avoir.

Maintenant, je saurai où peut en trouver.

Au fait, dans plusieurs boutiques de ce quartier on peut trouver des préservatifs « en vrac ». Si comme moi vous en utilisez pas mal, ça peut être intéressant...

Je suis le Dieu du Sexe ! LOL

Mai 17
Je suis le Dieu du Sexe !  LOL 17 Mai 2023 Larry

Je suis devenu un DIEU du SEXE, prosternez-vous devant moi, paysans ! LOL.

Je viens juste de suivre une semaine de cours très spéciale.

C'est la « Sex God Masterclass », qu'ils décrivent (en toute modestie) comme étant « L'entraînement concret -de 7 jours- à la sexualité le plus élitiste du monde » (18 mille euros seulement)...

(Je plaisante, évidemment ! Même si ça coutait zéro euros je ne suivrais pas leur « formation » délirante.)

Blague à part, je viens de voir une présentation de cette formation (qui existe RÉELLEMENT) sur YouTube.

J'avais déjà entendu parler il y a quelques jours à peine du groupe de PUA qui organise ce type « d'évènements ».

PUA, ce sont les «Pick Up Artists », c'est à dire les dragueurs fanatiques. En général, des personnes qui ont de très mauvaises mentalités et attitudes et zéro scrupules dans leur démarche de drague. Les pros du domaine, qui enseignent leurs « trucs » pour draguer, sont à peu près tous, pour ne pas dire TOUS, des gens ayant de sales mentalités et souvent des démarches d'escrocs... Le « mouvement » est souvent présenté de façon positive dans les définitions, mais la réalité n'est pas très jolie à voir (euphémisme).

Certains d'entre eux proposent donc des formations payantes, parfois à des tarifs délirants, du genre 18 000 euros.

J'aurais de quoi parler pendant des heures de leur attitudes toxiques, des façons de voir horriblement sexistes (envers hommes et femmes) qu'ils propagent, de leurs délires complets, et ne parlons pas des commentaires sur certains forums où ils parlent (parfois) de procédés qui sont à l'extrême limite de l'abus et du viol, et qui sont parfois carrément du viol (il n'y a pas d'autre mot !).

Le groupe de PUA qui propose (réellement) ces « formations » élitistes semble être relativement connu. J'ai appris leur existence suite à des critiques d'une vidéo sur leurs techniques qui incluait du « BDSM ». Je mets des guillemets autour de BDSM, parce que visiblement, ça leur servait surtout à dissimuler leurs comportements à la limite de l'abus (ou carrément abusifs).

Un truc super amusant et consternant, c'est leur IMMENSE arrogance et leur hallucinante prétention. Par exemple, ils proposent des « formations au BDSM » faites par un soi-disant expert mondial du BDSM. Dommage que PERSONNE ne connaisse le gars en question ! Enfin, bon, ça vous étonne que des gens comme ça mentent sur tout ? Surtout qu'il y a plein d'argent à la clé...

Perso, dès que je lis quelqu'un (homme ou femme) qui parle d'être un (ou une) Alpha ou Dieu du sexe/BDSM (ou équivalent), je me barre en courant ! Ce sont des « drapeaux rouges » majeurs qui indiquent TOUJOURS des gens à éviter. J'en vois VRAIMENT passer qui ont ça dans leur pseudo ou dans leur description de profil, c'est relativement répandu sur le site de social BDSM FetLife par exemple.

Franchement, si on est VRAIMENT un Dieu (ou une Déesse) du Sexe, on n'a pas besoin de le dire : les faits parlent d'eux-mêmes. C'est embarrassant de voir ça, c'est du niveau d'un/une ado...

Maintenant, si vous voulez me payer 18 000 euros pour que je vous fasse une « formation » au sexe/BDSM, avec remise d'un « diplôme » à la fin, contactez-moi ! LOL.

Il faut avoir vu des trucs comme ça pour croire que ça existe réellement.

Deepfakes sexuels : le VRAI problème

Mai 13
Deepfakes sexuels : le VRAI problème 13 Mai 2023 Larry

Il y a quelques jours, j'ai lu un article sur un « deepfake » de type sexuel (« sex tape ») qui aurait conduit un opposant Turque à abandonner la « course » à la présidentielle.

Il n'est pas clair si c'est réellement un « deepfake », mais ça ne changera rien à mon analyse.

Je ne vais pas discuter ici des autres réels problèmes que ce type de technologie pose : ils sont ÉNORMES, surtout vu le manque quasi total d'éducation aux possibilités techniques de l'informatique moderne (et à un sérieux manque d'esprit critique) qu'on trouve dans la majorité de la population.

Ce dont je voulais parler, c'était uniquement du problème de FOND, celui qui n'est à peu près JAMAIS soulevé quand ce genre de problèmes sont discutés ou reportés dans les médias...

Deepfakes ou pas, quel est le VRAI problème ?

Pour moi, c'est évident, et je le dis depuis bien des années : le VRAI problème, c'est que des « sex tapes » (réelles ou pas) soient vues comme étant un problème !

Ça ne devrait PAS créer de tels problèmes.

Bien sûr, c'est embarrassant de voir ses activités sexuelles publiées ainsi, surtout du côté vie privée et tout. Mais ça ne devrait pas être un scandale en soi, le sexe, c'est NORMAL, tout le monde (ou presque) le pratique ou l'a pratiqué un jour...

Après, évidemment, si la vidéo montre des relations extra-conjugales, là, ça risque de poser plus de soucis, surtout si les personnes concernées sont du genre à défendre une certaine image de la « famille ». L'hypocrisie que ça révèle est embarrassante (voyez le film « la cage aux folles »).

J'ai vu passer pas mal d'articles NOCIFS qui parlaient des deepfakes, toujours en filigrane on retrouvait ce problème : la peur du sexe.

On en revient toujours au même problème !

Je trouve vraiment que ce genre de choses montrent qu'il y a encore BEAUCOUP de chemin à parcourir en matière de sexualité.

J'ai vu passer pas mal de commentaires qui disent qu'avec la généralisation de ces technologies, on finira par ne plus pouvoir se fier à ce qu'on voit (un réel problème) et que ça pourrait à terme diminuer leur portée. Je suis assez d'accord (enfin, j'aurais pas mal à dire, mais je simplifie), par contre pour ce qui est sexuel, je ne suis pas si sûr que les problèmes disparaissent si vite. Pour les célébrités et les politiques, peut-être, mais pour des personnes pas ou peu connues ? Mmmh.

Je ne suis pas trop optimiste...

YouTube : philosophie et BDSM ne font pas bon ménage ! LOL

Mai 10
YouTube : philosophie et BDSM ne font pas bon ménage ! LOL 10 Mai 2023 Larry

C'est EMBARRASSANT de voir ça !

Pendant mes habituelles recherches sur YouTube de vidéos parlant de BDSM, je suis encore tombé sur de vrais WTF? ou Nawak.

Je passerai sans détailler sur la très brève vidéo d'une chaîne de radio qui parlait si vite (2 min 46 sec) de SM que c'était ridicule. Ils donnaient la parole à une « psycho-sexologue » qui réussissait à donner une des définitions les plus floues que j'aie entendu depuis bien longtemps. Ha, et en plus ce qu'elle disait était en grande partie faux... Encore un cas « d'experte » qui ne connait RIEN au sujet.

Pathétique !

Mais passons à LA vidéo qui m'a donné envie d'écrire cet article...

Alors, là, on n'était pas du tout dans le contexte habituel, cette fois l'intervenant était un prof de philosophie qui enregistre ses cours (on entend ses élèves en bruit de fond) et les publie sur YouTube.

Aaïïïïïïïïïïïveeeeeeeeeeeeeee !!!!!!!!

Il faisait donc un cours pendant lequel il présentait le « sado-masochisme ».

C'était HALLUCINANT ! Ce gars-là n'avait absolument aucune idée de quoi il parlait !

Tout y est passé !

Les conceptions freudiennes (totalement dépassées) mal digérées, les délires sur le traumatisme étant enfant qui serait la source des envies de SM (on sait que c'est faux depuis longtemps), les accusations de « perversion », et de façon générale une démonstration d'ignorance comme j'en ai rarement vues à part chez les ennemis/ies du BDSM.

Et le pire, c'était son ton : donneur de leçon (évidemment), arrogant, sûr de lui alors qu'il débitait de pure âneries, se la jouant à fond, etc.

C'est consternant d'entendre ça...

Même si la vidéo datait de 2015, son ignorance n'est pas excusable.

Remarquez que dans les (peu nombreux) commentaires il y avait des gens qui se moquaient ouvertement de son « cours ».

Et ce qui m'a fait grincer des dents, ce sont ses grandes « questions » (bidons) philosophiques qui étaient prétentieuses et totalement à côté de la plaque.

Argh.

Création de vidéos porno BDSM : quête d'outils

Mai 09
Création de vidéos porno BDSM : quête d'outils 09 Mai 2023 Larry

J'avais écrit avoir -enfin- lancé mon projet de vidéos BDSM porno amateur.

Bon, la fille que j'avais contactée pour ça et qui était potentiellement intéressée a finalement refusé, donc ça va être plus long que prévu... Je vais devoir trouver une (ou plusieurs) autre candidate, ce qui n'a rien de facile. Mais je n'abandonne pas l'idée.

En attendant, j'ai recommencé à jeter un oeil sur les outils de montage de vidéos (pour éditer une fois filmée la séance).

J'avais déjà fait divers essais -rapides- avec des outils de montage vidéo, comme je suis sous Linux certains choix classiques ne sont pas aisément accessibles. Après pas mal de tests, j'avais finalement trouvé que Kdenlive était le mieux, ou plutôt, celui qui posait le moins de problèmes...

J'ai déjà utilisé Kdenlive pour éditer des vidéos (porno, hi hi), mais je ne l'avais utilisé que de façon vraiment superficielle.

Aujourd'hui, j'ai un peu plus creusé et essayé de résoudre divers problèmes que j'avais rencontrés avant. J'ai à peu près trouvé des solutions pour tout. Par contre, argh, certaines manips ne sont PAS du tout ergonomiques ni pratiques... Soupir.

Kdenlive est un outil perfectionné et assez complexe, mais il a encore bien des fonctionnalités qui sont pénibles à utiliser. Certains effets (ou filtres) sont VRAIMENT peu ergonomiques, on est loin des outils plus perfectionnés du genre « DaVinci Resolve » (qui est malheureusement assez dur à faire fonctionner sous Linux).

En plus, je n'ai pas la toute dernière version qui apporte quelques fonctionnalités bienvenues, mais bon, si je me lance, j'aurai le temps d'installer une version plus à jour...

J'ai aussi retrouvé la librairie Javascript pour insérer des vidéos dans mes articles. J'avais égaré le lien, mais je l'ai retrouvé assez vite. Il me reste à voir comment l'ajouter sans que ça crée des problèmes au reste du site. Si ça ne marche pas, tant pis, je ne proposerai que du téléchargement...

J'ai aussi passé pas mal de temps à voir quelle plateforme utiliser, vu qu'Onlyfans ne conviendra pas à ma situation. Là aussi, comme je l'avais expliqué dans mon dernier article, ça n'est pas facile...

J'ai aussi trouvé un masque qui m'a semblé assez sympa, et qui ajouterait pas mal à des vidéos comme ça. Mais je ne l'ai pour l'instant vu qu'en photo sur un site de vente de déguisements. Ce sera à voir aussi.

Enfin, j'ai un peu réorganisé mon appart pour pouvoir plus aisément avoir la place de filmer. Ce n'est VRAIMENT PAS optimal, car je suis très à l'étroit, mais pour des débuts, ça devrait suffire. Bien sûr, au moment de filmer, il faut modifier des choses, cacher les meubles avec des draps et autres. Je l'avais déjà fait avant, j'ai tout ce qu'il faut... Je pense d'ailleurs que cette création de mini-studio improvisé fera l'objet d'un article pour mon site à un moment ou à un autre !

Bon, pas mal de choses pour m'occuper...

YouTube : « les 3 pires sites (porno) BDSM ». LOL

Mai 08
YouTube : « les 3 pires sites (porno) BDSM ». LOL 08 Mai 2023 Larry

Encore un article inspiré par mes recherches sur YouTube parlant de BDSM.

Cette fois, je suis tombé sur une nouvelle chaîne YouTube. Dans une vidéo (supposée être la 1ère partie) ils prétendaient dénoncer les « 3 pires sites -porno- BDSM ».

Curieux, je suis allé voir.

Aïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïïeee.

J'avoue que j'ai été surpris, je m'attendais à une VRAIE enquête, mais non en fait.

C'était juste des délires d'idiots (et idiotes) qui sont contre le porno BDSM je suppose. Leurs autres vidéos avaient aussi des titres assez aguicheurs et complètement DÉLIRANTS (genre : « l'homme qui a torturé des milliers de femmes »).

Haaaa la la.

Les problèmes dans le porno, ça ne manque pas malheureusement, et le porno BDSM n'y échappe évidemment pas. J'ai lu pas mal de choses pas très plaisantes...

Mais là, dans cette vidéo, ils s'attaquaient à un studio connu, clairement parce que c'est une cible facile, plus qu'un studio obscur pas trop connu.

Dès le départ, on voyait percer leur mauvaise foi, avec des explications de type Nawak sur le livre « Histoire d'O ». Heu, les gars, ce livre n'a JAMAIS prétendu être une représentation réaliste du BDSM, ni un guide ! C'est un ROMAN, une histoire, très éloignée de la réalité, c'est évident si on la lit ! Et bien sûr, ils se sont bien gardés de donner le contexte de son écriture...

Ensuite, ils nous faisaient le classique coup des faux arguments spécieux et bidons, classiques des brigades anti-sexe, anti-porno et anti-BDSM. Par exemple, en parlant de choses qui « POURRAIENT » (conditionnel) devenir source d'abus, etc. Ben voyons ! Comme on dit, moi avec des conditionnels, je vous mets la Tour Eiffel dans une bouteille !

Ou encore, leur façon de mélanger de totale mauvaise foi le contrat BDSM (qui n'a aucune valeur légale) et le vrai contrat d'acteur/trice des films porno. Et bien sûr, ils en profitent pour délirer sur le fait que ça va tout permettre parce que le langage est flou et bla bla bla. Heu, non, les gars, ça ne marche pas comme ça !

Et ne parlons pas de leurs interprétations, toujours orientées de façon toxique, de TOUT et n'importe quoi.

Avec de tels procédés, je vous « prouve » ce que vous voulez : par exemple que la lune est un cube de fromage géant habité par des kangourous bleus...

Pourtant, s'ils étaient honnêtes, ce n'est pas la matière qui manque : il y a clairement eu des scandales dans divers studios BDSM, notamment en Europe de L'Est ou en Chine.

Mais faire une vidéo qui traite sérieusement et honnêtement de ce sujet, ça demande des efforts, et ça ne peut pas être fait par des gens qui ont visiblement une attitude anti-porno et anti-BDSM forte...

Bref, encore un bel exemple d'hypocrisie.

Des cordes et des noeuds !

Mai 06
Des cordes et des noeuds ! 06 Mai 2023 Larry

Je suis très orienté Bondage, c'est la première pratique du BDSM que j'avais tenté étant ado.

J'ai déjà écrit divers articles sur ce sujet, sur les types de cordes ou l'utilisation de sangles (au lieu de cordes).

Récemment, je me suis remis à explorer les noeuds.

Il y a pas mal de temps maintenant que j'utilise comme noeud de base le « noeud de Somerville » (Somerville Bowline), qui appartient à la famille de noeuds « Bowline ».

Avant, j'utilisais plutôt des noeuds courants, ça me suffisait. Mais le Somerville permet de faire plus aisément des boucles adaptées.

Remarquez, maintenant, j'utilise avant tout des chaînes et menottes, donc les noeuds ne me sont plus si utiles, en tout cas, quand je suis chez moi...

J'ai donc été regarder à nouveau ce qui existe. J'étais parti sur les variantes du Somerville et les noeuds de cette famille.

Très vite, j'ai divergé vers de nombreux autres noeuds, y compris des noeuds qui ne seraient que peu (ou pas) utiles pour le Bondage, mais pour de tous autres usages...

Je vous passerai les détails de la difficulté du vocabulaire différent entre le français et l'anglais, c'est souvent ennuyeux, pour ne pas dire pénible.

Au final, il y a pas mal de noeuds que je connaissais déjà. Pour certains (peu nombreux), je les avais appris il y a longtemps, par exemple le noeud de huit que j'avais appris quand j'avais fait une initiation au bateau à voile étant ado. Pour de nombreux autres, je les avais tout simplement redécouvert moi-même, il ne me manquait que de mettre un nom dessus !

Des noeuds, il en existe des milliers, on a des livres entiers qui les listent. Avec plein de variantes évidemment.

Mais les principaux sont en nombre relativement restreint.

J'ai cherché sur YouTube, pour avoir des démonstrations, mais aussi des photos ou des dessins, et j'ai trouvé pas mal de choses. J'avais déjà en stock un grand nombre d'exemples, acquis lors de recherches précédents, mais là, j'ai tout repris, sans vérifier les doublons (trop pénible).

Les vidéos sont parfois pour du Shibari, mais là, j'ai surtout regardé des vidéos sur le camping ou la survie.

Une des choses qui me frappe à chaque fois que je fais ce type de recherches, c'est que TROP SOUVENT, les explications sont inutilement confuses, les vidéos mal faites, et les dessins pas clairs du tout. Alors que quand on comprend vraiment le noeud, il est bien souvent au final tout simple !

Un des noeuds qui me fait le plus halluciner, c'est le « demi-noeud » (ou « noeud simple »). Le noeud de base que tout le monde connaît. Quand vous regardez les vidéos, au départ, vous avez l'impression qu'on vous présente quelque chose de compliqué ou de mystérieux, alors que c'est la chose la plus simple qui soit. J'ai vu notamment des vidéos de scouts qui vous le présentent de manière compliquée pour au final montrer que, non, il n'y a RIEN de compliqué là-dedans !

Beaucoup de vidéos, et de photos (c'est pire pour les dessins), sont mal fichues, franchement, autant ne rien faire plutôt que compliquer les choses ou d'essayer de vous montrer un noeud tout en cachant la moitié des choses parce que les mains sont dans le champs et dissimulent la manip', ou des étapes intermédiaires manquent, etc.

Mais d'autres arrivent à être claires, et parfois vraiment bien faites.

Pour les photos notamment, c'est toujours difficile de montrer les étapes et puis on ne distingue pas bien la corde. Les meilleures utilisent des cordes de couleurs différentes ou elles sont colorisées pour bien montrer quel bout passe au-dessus ou en-dessous.

Trouver la bonne vidéos, ou les bonnes illustrations, ça change vraiment tout. Soudain on comprend exactement de quoi il s'agit, et on s'aperçoit bien souvent qu'il n'y a RIEN de compliqué là-dedans. Ce sont les mauvais exemples qui donnent l'impression que c'est bien plus compliqué qu'en réalité.

Après, il est intéressant de voir les différentes méthodes et variantes.

Revenons au « Somerville » : j'avais appris en cours de Shibari une méthode pour le nouer, mais je n'en étais pas content du tout. Cette méthode me paraissait bien maladroite, et peu pratique, bref inutilement complexe. Depuis, j'ai vu passer d'autres façons de faire, parfois à la limite du n'importe quoi (LOL), mais aussi des façons de faire bien supérieures. Maintenant, j'ai adopté celle qui me semble être la meilleure.

Le « Somerville » semble compliqué au début, surtout si on voit un expert le nouer super vite devant soi ! Par exemple, si je vous faisais une démo, vous seriez surpris ou surprise de la fluidité du mouvement, ça paraît presque magique quand c'est fait avec cette méthode... Mais une fois qu'on vous montre la manip', c'est super simple en fait.

J'ai décomposé exactement COMMENT il est fait, et en réalité, c'est vraiment très simple.

Je ne comprends pas pourquoi on en fait tout un foin ! Il y a plein de noeuds qui sont nettement plus délicats et complexes. Celui-là est assez facile, avec un minimum de pratique on peut le réaliser vraiment aisément et rapidement.

Je vais voir si je fais un article qui récapitule certains d'entre eux.

À suivre...

Vidéos sur le BDSM : le souci des looks stéréotypés

Mai 05
Vidéos sur le BDSM : le souci des looks stéréotypés 05 Mai 2023 Larry

Comme vous le savez déjà, je passe pas mal de temps à chercher des articles et des vidéos parlant de BDSM.

Je suis notamment de très près ce qui est publié sur YouTube.

J'ai déjà souligné par exemple que le contenu de ces vidéos est le plus souvent n'importe quoi, parfois (souvent) avec des tons qui font grincer des dents (voir mes articles précédents), et que les personnes qui y figurent ont trop souvent de mauvaises attitudes à faire peur à un ours.

Mais il y a une chose dont je n'avais pas encore parlé : le look des intervenants/tes.

(Attention, je ne prétends évidemment pas que mes observations soient scientifiques, il faudrait une étude poussée pour confirmer, ou pas.)

Je surveille TOUTES les vidéos publiées sur YouTube qui contiennent le terme « BDSM ». Toutes.

Bien sûr, je n'en regarde que certaines, il y en a qui ne concernent en réalité pas du tout le BDSM, d'autres qui sont dans des langues que je ne parle pas, ou sur des thèmes qui ne m'intéressent pas, etc.

Après un long temps d'observation, j'ai noté une chose : la grande majorité des intervenants/tes avaient des looks qui étaient très stéréotypés.

Typiquement, ces personnes ont des tatouages, des piercing, les cheveux décolorés, des colliers, portent des vêtements de type « BDSM », etc. Et là, je ne parle pas de choses discrètes, hein, mal de nombreux ou gros tatouages, et tout.

Pour être bien clair : ces types de looks ne me dérangent pas en eux-mêmes ! Ils/elles peuvent faire à leur goût, ça m'est égal.

Par contre, je pense que d'avoir une telle dominance de ces looks-là dans les vidéos est un problème pour la perception du BDSM, notamment auprès du grand public (et surtout des personnes qui ne pratiquent pas le BDSM).

Pourquoi ?

Vous savez certainement que le BDSM souffre énormément de préjugés et d'idées fausses.

Voir que la majorité (par moment, presque toutes) des vidéos sont présentées par des gens ayant des looks bien spécifiques ne peut que faire penser une chose : c'est ça la norme parmi les gens qui font du BDSM. Ou, que pour faire du BDSM, il « faut obligatoirement » avoir ce type de look et pas un autre.

C'est un problème.

Moi, justement, je défends depuis des années que le BDSM n'est PAS réservé à une élite ou à tel ou tel type de personnes. Le BDSM, tout le monde peut en faire, et il n'y a pas de prérequis vestimentaires (sauf lors des soirées, mais c'est un autre sujet).

Propager (involontairement évidemment) qu'il y a UN type de look pour le BDSM, c'est sournoisement nocif pour les personnes qui débutent.

Ça donne aussi l'idée nocive que si on a un tel look alors on fait forcément du BDSM, ce qui est évidemment faux... Par exemple, les personnes de type « Goth » se plaignent parfois qu'on présuppose à cause de leur look qu'elles font du BDSM. Mais être « gothique » ne veut absolument pas dire qu'on fait du BDSM, ce n'est pas parce qu'il y a des similitudes dans les vêtements avec ceux utilisés dans le BDSM que ça va plus loin !

S'il y avait plus de vidéos de personnes parlant de BDSM avec d'autres types de looks, et surtout en habits plus « classiques », du genre habits de bureau (pour éviter l'idée que « BDSM = vêtements spécifiques »), ça éviterait ce souci. Mais, ce n'est pas le cas...

Je pense que cet effet est subtil, mais je suis convaincu qu'il existe et renforce sournoisement les idées reçues sur le BDSM. Et ça, ce n'est pas bon du tout évidemment.

Le BDSM n'est pas défini par le look ou par des vêtements.

Mais ça, tout le monde ne le réalise pas forcément...

Le milieu public BDSM et ses abuseurs NOTOIRES

Mai 03
Le milieu public BDSM et ses abuseurs NOTOIRES 03 Mai 2023 Larry

Je ne comprends pas !

Sérieusement, je ne comprends pas comment c'est possible. J'en suis malade. Vraiment : malade.

Ça fait des années que je parle du problème, et ça ne va visiblement pas en s'améliorant.

POURQUOI est-ce que les personnes participant au « milieu public BDSM » tolèrent-elles la présence d'abuseurs NOTOIRES lors de leurs évènements ?

J'ai récupéré l'autre jour sur internet diverses photos de sales types (il y a aussi des femmes dans le lot, mais là, je vais me concentrer sur quelques cas d'hommes particulièrement notoires). Ces gars-là sont connus pour non seulement avoir d'HORRIBLES personnalités, mais surtout pour être des abuseurs (et violeurs). Et là, on ne parle pas juste de vagues ragots, hein, mais de cas avérés et bien connus, et ce, depuis des années. Certains reconnaissent même ouvertement (lors d'évènements) être des abuseurs !

Évidemment, si vous débutez le BDSM ou ne connaissez pas encore ce « milieu public BDSM », quand vous allez à un évènement, vous ne verrez pas forcément que ces personnes sont IMMONDES. Parfois ils/elles ne le cachent même pas (je l'ai vu personnellement), mais le plus souvent, ça ne se voit pas tout de suite.

Par contre, les organisateurs/trices, et plein de personnes habituées, savent PARFAITEMENT qui sont ces personnes et ce qu'elles ont fait.

Pourtant, RIEN n'est fait pour empêcher ces personnes de participer aux évènements.

Ha, et puis, histoire d'en rajouter dans l'hypocrisie, il y a souvent dans les annonces des choses du genre « nous ne tolérons pas [...] », mais en fait, tout ce monde-là marche dessus allégrement. On se fout de nous !

Dans les dernières photos que j'ai trouvées, j'ai été choqué de voir un des PIRES abuseurs en France. Le gars était carrément sur une photo OFFICIELLE d'un Munch, et on avait même le nom du photographe (quelqu'un d'assez connu).

J'en ai été suffoqué !

Qu'on ne me dise pas que ces gens-là ignorent QUI il est ! Je ne suis pas stupide.

Je ne participe pas à ce « milieu » et ne m'y intéresse que de loin, pourtant je le connaissais, alors qu'on ne me dise pas que des gens qui sont plongés là-dedans en savent moins que moi...

C'est écoeurant, tout simplement, de voir ce genre de choses.

GRRR