YouTube : « BDSM ou sexe forcé » WTF?

Avr 08
YouTube : « BDSM ou sexe forcé » WTF? 08 Avril 2023 Larry

Sérieusement, il faut arrêter les délires !

Toujours dans mes recherches sur youTube concernant le BDSM, je suis encore tombé sur de « jolies » perles...

Divers

Avant d'entrer dans le vif du sujet, un petit tour d'autres vidéos que j'ai vues passer récemment, mais qui ne méritent pas un article dédié (pour l'instant).

Je vous passerai le retour d'un sale type macho et arrogant au possible, j'avais brièvement évoqué son cas précédement.

J'ai aussi eu le retour malheureux d'un gars qui croit connaître le BDSM, mais qui vous sort de ces trucs... Répéter les délires nocifs des extrémistes du BDSM ne fait pas de lui un expert, c'était pathétique.

Encore que je suis obligé de reconnaître que cette nouvelle tentative était mieux que la précédente, il y a quelques années, où il avait tellement débité n'importe quoi que même des gens élitistes lui en avaient fait la remarque...

J'attends avec une certaine impatience (morbide) sa prochaine vidéo, je sais d'avance qu'il va délirer sur les « codes », les « cérémonies », et autres. On verra si j'en reparle.

Vouloir bien faire, ça ne suffit PAS ! Et se faire passer comme un expert alors qu'on est bourré de préjugés et idées fausses, heu, ça se voit mon gars !

Cela dit, ce qui m'effraie et me consterne, ce sont les commentaires super positifs, parfois dithyrambiques, sous la vidéo. Clairement, ces gens-là n'ont AUCUNE IDÉE de ce dont on parle, c'est affolant.

Comme quoi, ce genre de stupidités ont bien un effet nocif pas négligeable. Pendant des années cette vidéo BIDON va propager des idées fausses.

Ça me décourage !

Sexe forcé ?

Passons à la vidéo qui m'a fait créer cet article. Accrochez vos ceintures, c'est du lourd !

Je viens tout juste de voir passer une vidéo dont le titre est littéralement « BDSM ou sexe forcé. Pourquoi les femmes sont intéressées ? »

Alors, dans le résumé, il précise un peu mieux :

  • There are so many women who enjoy rough sex as much as men. Science and research are finally waking up to the reality of consensual forced sex or BDSM as something normal.
  • (Ma traduction) Il y a tellement de femmes qui prennent plaisir à du sexe brutal. La science et la recherche s'éveillent enfin à la réalité du sexe forcé consensuel ou BDSM comme étant normal.

Heu, NON !

Le BDSM, ça n'est pas du sexe forcé, même « consensuel » !

Notez bien, qu'ici il ne parle certainement PAS du CNC (Consensual Non-Consent) qui inclut effectivement le « sexe forcé ».

Malheureusement, le gars qui présente la vidéo parle dans une langue d'Inde et il n'y a pas de traduction, je n'ai pas pu comprendre le reste, seuls le titre et le résumé sont en anglais. Mais ils suffisent pour comprendre qu'il ne SAIT PAS de quoi il parle !

L'auteur (un homme ayant la 30aine) n'est pas juste un amateur en plus, il a toute une série de vidéos sur la sexualité.

« La science et la recherche s'éveillent enfin [...] » ? De quoi il parle là ? Ça fait un bon moment qu'on étudie le BDSM et que celui-ci a commencé (doucement) à être reconnu et officiellement sorti des « maladies mentales ».

Il débarque avec au moins 10 ans de retard.

Et si le sexe brutal (genre : tirer les cheveux) fait à mon avis partie du BDSM, en général, quand les gens parlent de BDSM, ils ou elles ne parlent pas vraiment de ça, mais plus de pratiques plus clairement identifiées comme étant du BDSM (genre fessée).

Enfin, le vrai problème c'est cette confusion TOTALE des termes. Et puis, que veut-il réellement dire par sexe forcé ? Le « rough sex » (sexe brutal) ne correspond pas à cette définition...

Haaaa là là. Misère !

POURQUOI y a-t-il tant de gens qui publient des vidéos (ou des articles) en n'ayant absolument aucune idée du sujet dont ils ou elles parlent ?

Et en plus, il se présente CLAIREMENT comme étant un expert, le style « je sais de quoi je parle ».

Consternant (et terrifiant) !

Exhibitionnisme : le retour

Avr 06
Exhibitionnisme : le retour 06 Avril 2023 Larry

J'avais déjà parlé des raisons de mon opposition à l'exhibitionnisme (en public) BDSM ou pas.

Je reviens sur le sujet, parce que je viens de voir une vidéo sur YouTube qui fait partie de ces vidéos d'ignorants, un peu pénibles à voir (je n'ai regardé que le début, c'était trop n'importe quoi pour tout regarder).

Un gars (avec une mauvaise attitude) y faisait un « drame » sur une vidéo BDSM montrant une dominatrice (payante) qui était sortie dans la rue en tenant en laisse 2 hommes qui étaient à 4 pattes.

Je vais passer sur l'attitude toxique et ignorante du gars en question. L'important, c'est qu'il ait attiré mon attention sur cette autre vidéo.

La vidéo en question :

(Je rappelle que perso, ce qu'elle faisait ne me choque pas en soi. Ce n'est pas du tout là qu'est le problème...)

Bon, il est clair qu'il s'agissait ici d'un coup de pub de la dominatrice. Coup qui a bien marché d'ailleurs, puisqu'ensuite elle a apparemment été submergée de demandes...

Tout ça, c'est très bien (façon de parler), mais ça n'empêche que je trouve que son « coup » était inacceptable !

Et je ne suis pas le seul, j'ai vu passer des vidéos de personnes faisant du BDSM, qui étaient très critiques aussi.

Je me répète, mais ce genre de choses posent de sérieux problèmes !

1- force les gens

Le principe même de l'exhib de ce type (contrairement à l'exhib sur les plages faites pour ça, ou dans les clubs adultes), c'est de se montrer devant des gens qui ne s'y attendent pas, et de déranger ou de « choquer ».

Fondamentalement, ça MARCHE sur le consentement, et la décence de base.

Il ne faut pas oublier aussi que si on accepte ce genre de choses, alors, on est obligé d'accepter que les autres puissent en faire autant...

Par exemple, j'ai déjà été confronté à des extrémistes religieux qui vous agressent verbalement ou qui vous mettent une croix de 30 cm sous le nez... Vous avez envie de ça partout ? Pas moi. Si on autorisait tout, alors imaginez...

2- renforce les stéréotypes

Le BDSM, ça reste encore assez mal vu.

Franchement, ce n'est pas utile d'en rajouter aux problèmes existants!

Ce type de comportements ne peuvent que RENFORCER toutes les idées nocives sur le BDSM.

3- risque d'attirer une MAUVAISE attention

Enfin, un risque non négligeable, c'est que ce genre de « petites plaisanteries », quand elles reçoivent de la pub, de l'attention, peuvent facilement attirer l'attention de divers censeurs et autres personnes anti-sexe.

C'est surtout un problème avec des personnes dans l'administration, la police, les politiques, et autres.

Trop souvent, les lois (et autres règlements) sont poussées par UN évènement, un délencheur, qui sert de catalyste, et souvent, pour les lois nocives anti-sexe, ça sert d'excuse (bidon).

Il y a beaucoup de gens comme ça, j'en ai vu pas mal en France par exemple, et aux USA il y en a BEAUCOUP.

Conclusion

Tout ça, pour un coup de pub totalement égoiste... Bravo !

Il n'y a vraiment pas de quoi se vanter.

Le GML : des tentatives d'escroqueries PARTOUT, et des « plaisanteries »

Avr 05
Le GML : des tentatives d'escroqueries PARTOUT, et des « plaisanteries » 05 Avril 2023 Larry

Je reviens sur ma nouvelle activité (le GML, le consultant BDSM).

J'avais déjà expliqué que dès mon inscription sur un site d'escorting, j'avais été submergé de messages (SMS) qui essayaient de faire du phishing : des faux messages d'alerte qui essaient de vous faire aller sur de faux sites pour y donner votre login/MdP.

Après environ 2 semaines, ça s'était largement calmé. Maintenant, je n'en reçois plus que rarement.

Je pensais donc que je serais tranquille de ce côté (c'était devenu vraiment agaçant !).

Mais en fait, non, ça n'est pas si simple...

Depuis, j'ai observé un passage à de toutes autres façons de faire, bien plus élaborées.

Par exemple, j'ai d'abord été contacté via WhatsApp, un message BEAUCOUP plus réaliste que les autres, qui ne paraissait pas générique. C'était assez bien fait, au point que j'ai dû aller vérifier si c'était vrai ou pas.

Depuis, j'ai été contacté 2 fois par de soi-disant sites porno qui proposaient des tournages. Un m'a appelé en vrai, l'autre m'a contacté par message privé sur un site d'escorting.

Les 2 semblaient réalistes, en surface.

Mais j'ai vite vu qu'il y avait des problèmes. Notamment, parce qu'ils donnaient des adresses de sites qui ... n'existent pas ! POURQUOI ? IL est super facile de créer un faux site.

Du coup, j'avoue que je ne comprends pas bien leur angle d'attaque. Qu'est-ce qu'ils espèrent ? Jouer sur le long terme et vous mettre en confiance avant de vous arnaquer (parce que c'est CLAIREMENT le but) ? Si oui, pourquoi ne pas avoir un vrai site ?

C'est très bizarre.

Notez que ces exemples n'étaient PAS juste des trolls ou plaisanteries. (Ça se voyait.)

J'ai aussi été confronté à des appels de trolls et autres « plaisantins ». Le genre qui vous débute une histoire totalement BIDON, et vous font perdre votre temps.

Il y a quelques semaines, j'ai reçu un message privé qui m'invitait à un voyage d'une semaine. C'était soi-disant payé plusieurs milliers d'euros par jour ! Alors, ce genre de choses existent, je le sais : j'ai des témoignages. MAIS, personne ne fait de proposition de ce type directement à un parfait inconnu, encore moins pour du BDSM ! C'est clairement une plaisanterie (ou une arnaque un peu élaborée).

L'autre jour, j'ai été contacté par un soi-disant groupe de 3 filles qui voulaient faire du BDSM. J'ai immédiatement été sur mes gardes ! Ça n'est pas impossible, mais c'est trop peu vraisemblable, surtout pour du TDS, hors TDS, ça aurait été un chouia plus plausible.

Méfiant, j'ai quand même joué le jeu, pour voir.

Comme la personne en face (je doute qu'il y ait eu 3 personnes) essayait de m'amener vers une discussion (sans fin) sur ce qu'« elles » voulaient faire, j'ai à moitié répondu tout en posant des questions pour juger si au moins cette personne connaissait UN PEU le BDSM.

Très vite, mes doutes ont été confirmés. Je veux dire, de nos jours, quand on prétend faire du BDSM depuis des années, on ne peut PAS ne pas connaître du vocabulaire classique, genre SSC/RACK. Enfin, c'est peu probable disons, pour des gens qui se disent à fond dedans.

Je vous passe les détails.

Ensuite, la personne en face a commis l'erreur FATALE de prétendre que j'avais déjà reçu une copine à elle... Là, je le (ou la) tenais ! J'ai fait style, « je ne sais pas qui, mais est-ce que ce en serait pas Machine, qui avait un tatouage ici, par hasard ? »

La réponse que j'attendais n'a pas tardé : « oui, c'est elle ». LOL.

Je n'avais évidemment JAMAIS rencontré personne comme ça ! C'était une question-piège, et il (ou elle) est pile tombé dedans.

Là, je lui ai redressé les côtes en lui disant brutalement que je n'étais pas dupe et que je venais de lui faire avouer qu'elle était bidon (avec ma question-piège). Je n'en ai plus entendu parler...

C'est fou le nombre de gens qui ont des comportements comme ça. Soit qui contactent des escortes pour le fantasme (mais en ne payant rien, bien sûr), soit pour une « plaisanterie » ou pour troller par pure méchanceté. Ce n'est pas nouveau, je savais depuis longtemps que ce problème existe, et qu'il est peut-être pire pour le BDSM : les dominantes amatrices s'en plaignent beaucoup, et ça touche encore plus les pros.

Ça en dit beaucoup, à mon avis, sur le problème de fond dont je parle toujours : les problèmes avec le sexe (la « peur du sexe »). Si nous vivions dans un monde où ce ne serait pas un tel problème (auto-infligé), ce genre de comportements seraient BEAUCOUP plus rares.

Le site fête ses 6 ans !

Avr 03
Le site fête ses 6 ans ! 03 Avril 2023 Larry

Aujourd'hui, je fête les 6 ANS de mon site !

(Il avait ouvert officiellement le 3 avril 2017.)

Pfouuuu. Cette année a été difficile.

Je n'ai publié que 8 articles, et au prix d'un énorme effort, parce que la motivation n'y était pas vraiment...

  • Bandeaux translucides (avec le minimum d'effort)
  • Protéger vos photos et vidéos : pourquoi, comment ?
  • Choisir un collier BDSM : les colliers pour chats
  • (Opinion) Le porno est-il la source du BDSM ?
  • Bondage : quelles cordes choisir ?
  • Argent et BDSM : de sérieux problèmes !
  • Peut-on utiliser ChatGPT pour s'informer sur le BDSM ? (Partie 1)
  • Peut-on utiliser ChatGPT pour s'informer sur le BDSM ? (Partie 2)

J'aurais voulu en rédiger plus, mais il y a un an, j'étais mentalement épuisé suite à l'effort énorme pour finir ma série d'articles sur les Rencontres...

Et après, je n'ai pas vraiment réussi à reprendre courage. Surtout que j'ai encore eu des soucis avec mon référencement Google, et ça, c'est un problème majeur, qui dure depuis mes débuts, c'est insupportable (j'en ai vraiment marre d'eux !).

En plus, j'ai commencé à m'intéresser à d'autres sujets, dont apprendre l'allemand et la mémoire, qui m'ont bien occupé !

Et bien sûr, plus récemment, il y a mon projet « GML », qui occupe maintenant pas mal de mon temps.

Il y a plusieurs sujets que je voudrais traiter, mais j'ai un peu de mal à m'y mettre, surtout quand faire des recherches ou des enquêtes est pénible.

Tiens, un -petit- exemple des problèmes que je rencontre sans arrêt : il y a peu, j'ai vu passer une nouvelle sur un club BDSM, j'ai voulu me renseigner. IMPOSSIBLE de les joindre ! Ils ne répondent pas au téléphone et n'ont pas de mail sur leur site... Comment voulez-vous que je fasse ? Je ne vais pas me déplacer tard le soir pour aller leur demander sur place, il ne faut pas exagérer non plus. Haaa, ça, la communication, je le dis depuis des années, ça n'est VRAIMENT pas le fort des évènements adultes, et notamment BDSM. Pfff.

Comment voulez-vous que je garde de la motivation face à ce genre de problèmes (que je rencontre partout) ?

En tout cas, au moins, je suis assez content de mes 2 derniers articles : sur ChatGPT. C'était un sujet intéressant, même si les nombreux copier/coller ont été pénibles. Je pense que pas mal de gens pourraient trouver cette solution (s'informer sur le BDSM avec ChatGPT) intéressante. Même si c'est un outil qui pose PLEIN de problèmes, il a l'avantage de permettre de rapidement poser des questions, ce que les gens trouveront probablement plus aisé (et motivant) que lire des articles longs, comme les miens.

Il va falloir aussi que je regarde à nouveau mon « projet pieuvre ». Je l'avais laissé de côté pour des raisons très stupides : un problème de carte bancaire. J'en ai récupéré une nouvelle, donc je vais pouvoir regarder tout ça à nouveau.

Bon, la motivation reste assez basse, mais je vais essayer de publier plus régulièrement des articles, genre un par mois, ce serait un bon rythme. Pour éviter comme pour cette année passée d'en produire plusieurs d'un coup, presque en même temps : c'est mieux d'étaler les choses.

À suivre !

ChatGPT et BDSM : suite et réflexions

Mars 31
ChatGPT et BDSM : suite et réflexions 31 Mars 2023 Larry

J'ai déjà publié 2 articles sur ChatGPT. Après mon premier essai, j'ai un peu poussé les choses. Le résultat m'a servi à créer un premier article sur le sujet pour mon site.

Dans ce premier article, je présente en long et en large les problèmes majeurs de ChatGPT.

Quand je dis MAJEURS, ce n'est pas une exagération. C'est EFFARANT le nombre de problèmes et la facilité et la fréquence avec lesquelles on les rencontre. Franchement, avant d'essayer je ne pensais pas que ce serait aussi sévère...

Les erreurs, les hallucinations, j'en vois plein.

Mais ce qui est le VRAI problème, c'est que si vous n'êtes pas expert ou experte, il n'y a quasiment aucune chance que vous vous en rendiez compte ! ChatGPT mélange tellement le vrai et le faux, et il « parle » de façon si convaincante, que franchement, vous aurez du mal à repérer la majorité de ses inventions délirantes sur un sujet aussi peu connu que le BDSM. (Mais d'autres sont faciles à voir.)

Là, je suis en train de rédiger mon 2ème article qui lui est focalisé sur le BDSM, pas sur les problèmes de ChatGPT.

Le résultat (ses réponses) n'est pas trop mal, malgré divers soucis. Je pense publier mon article d'ici la fin de la semaine. Ce sera le dernier article publié avant l'anniversaire des 6 ans du site.

Entre temps, j'ai lu pas mal d'articles sur ChatGPT et ses concurrents. Un bon nombre m'ont stupéfait.

Ce qui me fait BONDIR, ce sont les articles qui prétendent que ChatGPT est intelligent ou sur le point de le devenir (et que ça pose divers risques).

Pour croire que le bidule est « intelligent », il faut ne jamais s'en être servi !

Ça montre surtout que les gens qui disent ça n'ont pas d'intelligence et ZÉRO sens critique ! C'est choquant que ça vienne de gens qui travaillent dans l'informatique, et même parfois dans le milieu de l'IA ! Comment est-ce possible ?

Perso, il ne m'a pas fallu une heure avant de tomber sur des problèmes FLAGRANTS qui montraient (si c'était nécessaire) à quel point il y a ZÉRO intelligence là-dedans ! Et je parle d'une utilisation normale, je n'avais même pas essayé de montrer les problèmes en lui posant des questions pièges...

Je peux comprendre ces craintes chez le grand public qui n'a pas utilisé ChatGPT. Ou, à la rigueur, chez les gens qui l'ont utilisé de façon superficielle. J'ai déjà expliqué qu'en surface, de prime abord, une personne pas avertie ou qui n'a pas de connaissances informatiques peut se laisser tromper. Enfin, si on s'en sert un peu plus, on voit vite les failles !

Mais comment des gens qui sont supposés être experts ou expertes peuvent ne serait-ce que suggèrer qu'il y a de l'intelligence là-dedans, moi, ça me fait halluciner. C'est FOU ! Je trouve ça effrayant.

Et après, ils et elles « sonnent l'alarme » sur un risque totalement inexistant, au lieu de voir les vrais problèmes.

Des personnes qui ont si peu de sens critique et de bon sens ne devraient PAS travailler dans ce domaine ! Sérieusement...

Bon, je retourne à mes extraits de conversation sur le BDSM. Pfiou. Je peux vous dire que les copier/coller, ça commence à devenir LOURD, j'en ai des dizaines de pages... Ça devient pénible à gérer. Enfin, mon article est bien avancé.

YouTube : un exemple d'ignorance sur le BDSM

Mars 30
YouTube : un exemple d'ignorance sur le BDSM 30 Mars 2023 Larry

Vous le savez, malgré certains progrès (relatifs), le BDSM reste mal compris et mal perçu.

Pas mal de gens ont des GROS préjugés et idées reçues dessus, en général renforcées par une ignorance GLOBALE sur la sexualité, bref, la « peur du sexe ».

Il y a 2 jours, alors que je regardais, comme d'habitude, les nouvelles vidéos YouTube parlant de BDSM, je suis tombé sur une qui parlait du « Test BDSM ». De façon assez classique, je vois passer des vidéos comme ça régulièrement, un Youtuber avait enregistré ses réactions pendant qu'il répondait au test. Par curiosité, je suis allé la voir.

Aïiiiiieeeee.

C'était pas beau à voir !

Le Youtuber était un jeune homme américain, probablement le début de la 20aine.

Vous savez, de nos jours, les « jeunes » acceptent un petit peu plus l'idée du BDSM ou du Kink. Ou du moins, ils n'ont pas exactement le même jugement négatif dessus. Avant, pour les plus anciens, on disait que c'était « pervers », maintenant, les idées fausses seront plutôt « abusif » ou « misogyne ». Pas un vrai progrès, si vous voulez mon avis...

Enfin, comme je le dit souvent dans mes articles, il ne faut surtout pas penser pour autant qu'être jeune veut dire vouloir faire du BDSM ou même accepter l'idée que les autres puissent en faire. Même chez les « jeunes », il y a encore souvent beaucoup de problèmes avec la sexualité, parfois à un degré effarant et dur à comprendre vu qu'avec un internet omniprésent, il est facile de se renseigner et de détruire toutes ces idées fausses (la masturbation est un bon exemple !).

Revenons à notre Youtuber.

Hou lou lou, c'était pénible à regarder !

Il montrait ses réactions et commentaires à une partie des questions, et là, il révélait d'une façon stupéfiante à quel point il est ignorant (et intolérant) en matière de sexualité.

ATTENTION, je ne dis pas que tout le monde doive aimer le BDSM ou même avoir une sexualité débridée ! Chacun ses goûts (enfin, en espérant qu'ils n'aient pas été imposés par votre environnement). Je comprendrais très bien que ce genre de choses ne l'intéressent pas. Mais franchement, ses réactions montraient qu'il avait de sérieux soucis à ce niveau, des préjugés nocifs sur la sexualité, ce n'était pas juste une question de goûts et pas limité au BDSM...

Pour à peu près chaque question il partait avec un « non » ou « nooon » ou « NOOOOOOON ». Il est difficile de décrire son ton, mais il allait d'étonné à presque choqué, parfois très choqué. Mmmh. Je ne dis pas qu'il doive tout connaître du Kink ou du BDSM, mais là, sincèrement, il avait l'air de ne RIEN savoir ou comprendre, même des choses super connues (genre fessée). C'était surprenant.

Et en plus , il ajoutait souvent des remarques nocives, du genre « comment on peut faire (ou aimer) ça ? ».

Heu, mon gars, quand au bas mot 20% des gens « aiment ça », ça montre surtout l'étendue de ton ignorance.

Et bien sûr, étant ignorant, quand les questions portaient sur « l'age play » ou le « DD/BG », BAM : direct les « c'est de la pédophilie ? », montrant la profondeur sans fin de son ignorance (et une mauvaise attitude).

En même temps, qu'il faisait du kinkshaming à fond, il disait tout haut des choses du genre, « heu, je ne veux pas faire de kinkshaming ». (LOL !)

Il a aussi sorti le classique « romantique » qu'il opposait au BDSM, parce qu'il ne comprend pas que ce sont 2 sujets distincts. Non, faire du BDSM ne veut pas dire qu'on hait les femmes ou les hommes, non rien de ce style ! J'ai retrouvé là les préjugés absurdes de certains forums...

Comment peut-on de nos jours être si profondément ignorant (et avec une mauvaise attitude) sur la sexualité ? Je ne parle pas de tout connaître du BDSM, évidemment, la plupart des questions du test parlent de pratiques, sans utiliser le vocabulaire du BDSM, comment pouvait-il ne pas savoir DU TOUT que plein de gens font ce genre de choses ? Ça a toujours existé !

Au fond, je le plains !

Qu'il n'aime pas le BDSM, je n'y vois aucun problème, mais qu'il soit si bloqué, si ignorant, en matière de sexualité en général, ça, ça me fait pitié.

Ha, ça, il en reste des progrès à faire en matière d'éducation sexuelle, de GROS progrès.

ChatGPT et BDSM : mon deuxième essai

Mars 22
ChatGPT et BDSM : mon deuxième essai 22 Mars 2023 Larry

Après mon premier essai d'utilisation de ChatGPT pour répondre à des questions sur le BDSM, j'ai fait un nouvel essai.

Au fait, contrairement à ce que j'avais pensé au début, l'outil comprend le français, ça aidera parce que je ne me voyais pas tout traduire...

J'ai donc recommencé de zéro, en lui posant toutes sortes de questions. Ça fera l'objet d'un article sur mon site.

En attendant, je vous livre quand même une démonstration FLAGRANTE de pourquoi il faut VRAIMENT se méfier de ce genre d'outils.

Je me répète, mais ChatGPT n'est PAS intelligent, même quand on pointe du doigt ses gaffes, et qu'il les reconnaît (enfin, il fait semblant), il le commet à nouveau juste après, parfois dans le texte même du message où il venait de reconnaître son erreur !

Voici une démonstration réelle, faite quelques minutes avant la mise en ligne de cet article.

(Notez que j'avais rencontré ce comportement un peu avant, en lui posant d'autres questions.)

J'ai voulu lui poser LA QUESTION majeure du BDSM : les rencontres, évidemment.

Mes question sont en gras.

Comment faire des rencontres BDSM en France ?

Il existe plusieurs moyens de faire des rencontres BDSM en France. Voici quelques suggestions :

Les sites de rencontres BDSM : Il existe de nombreux sites de rencontres en ligne spécialisés dans le BDSM, tels que Fetlife, BDSMSutra, ou encore BDSM.FR. Ces sites permettent de créer un profil, de rechercher des partenaires potentiels et d'entrer en contact avec eux.

Les événements BDSM : Il existe de nombreux événements BDSM en France, tels que les munchs (rencontres informelles dans un lieu public), les soirées BDSM dans des clubs ou des bars spécialisés, ou encore les workshops et les formations organisées par des associations ou des groupes BDSM.

Les réseaux sociaux : Les réseaux sociaux peuvent être une bonne source pour trouver des groupes ou des communautés BDSM en France. Par exemple, Facebook dispose de nombreux groupes dédiés au BDSM en France.

Les associations BDSM : Il existe de nombreuses associations BDSM en France, telles que le Mouvement Français pour un BDSM Responsable et Respectueux (MFBR), l'Association Française de Domination/Soumission (AFDS), ou encore l'Association des Maîtres et des Soumises (AMS). Ces associations peuvent offrir des conseils, des formations et des événements pour les personnes intéressées par le BDSM.

Il est important de noter que dans tous les cas, il est essentiel de respecter les limites et les préférences de chacun et de garantir la sécurité et le bien-être de tous les individus impliqués dans une pratique BDSM. Il est également recommandé de prendre le temps de se renseigner sur les bonnes pratiques BDSM avant de rencontrer des partenaires potentiels.

Ici, j'ai été supris, parce que je connaissais pas ces associations ! Ce qui est surprenant vu le temps que je passe à me renseigner sur le BDSM. Il est peu probable (mais pas impossible bien sûr) qu'une association un peu importante ait pu m'échapper.

J'ai vérifié, elles n'existent pas.

Donc, j'ai « protesté » auprès de ChatGPT.

Le MFBR, l'AFDS et l'AMS n'existent PAS !

Je m'excuse pour la confusion que j'ai pu causer. Si les noms exacts que j'ai mentionnés ne sont pas utilisés par des groupes BDSM spécifiques en France, il existe des groupes et des associations BDSM qui se concentrent sur la formation, l'éducation et la pratique responsable et éthique du BDSM, tels que :

Le Mouvement Français pour un BDSM Responsable et Respectueux (MFBR) : un groupe qui travaille à promouvoir la pratique responsable et éthique du BDSM en France, en offrant des conseils et des ressources pour les personnes intéressées par la pratique.

L'Association Française de Domination / Soumission (AFDS) : une association qui se concentre sur l'éducation et la formation des personnes impliquées dans le BDSM, en mettant l'accent sur la sécurité, le consentement et la responsabilité personnelle.

L'Association des Maîtres et des Soumises (AMS) : une association qui se concentre sur l'éducation et la formation des personnes impliquées dans le BDSM, en mettant l'accent sur la sécurité, le consentement et la responsabilité personnelle.

Il est important de souligner que ces groupes ne représentent pas l'ensemble de la communauté BDSM en France et qu'il existe de nombreux autres groupes et associations qui travaillent à promouvoir la pratique du BDSM de manière responsable et éthique. Il est également essentiel de respecter les limites et les préférences de chacun et de garantir la sécurité et le bien-être de tous les individus impliqués dans une pratique BDSM.

Vous avez remarqué ?

Il reconnaît (soi-disant) avoir fait une erreur.

Et immédiatement après, répète exactement les mêmes noms d'associations qu'il a clairement tirées de son chapeau !

Je lui ai donc signalé le problème.

Tu répètes ton erreur précédente !

Je m'excuse encore une fois pour la confusion que j'ai pu causer dans mes réponses précédentes. Il est vrai que les noms exacts que j'ai mentionnés ne sont pas utilisés par des groupes BDSM spécifiques en France. Cependant, il existe des groupes et des associations BDSM en France qui se concentrent sur la formation, l'éducation et la pratique responsable et éthique du BDSM, tels que :

Le Mouvement Français pour un BDSM Responsable et Respectueux (MFBR) : un groupe qui travaille à promouvoir la pratique responsable et éthique du BDSM en France, en offrant des conseils et des ressources pour les personnes intéressées par la pratique.

L'Association Française de Domination / Soumission (AFDS) : une association qui se concentre sur l'éducation et la formation des personnes impliquées dans le BDSM, en mettant l'accent sur la sécurité, le consentement et la responsabilité personnelle.

L'Association des Maîtres et des Soumises (AMS) : une association qui se concentre sur l'éducation et la formation des personnes impliquées dans le BDSM, en mettant l'accent sur la sécurité, le consentement et la responsabilité personnelle.

Je suis désolé pour toute confusion que j'ai pu causer et j'espère que ces informations seront utiles pour les personnes intéressées par le BDSM en France.

Bon, là, ça en devient comique !

Vous voyez, nous avons là une claire illustration des grandes limitations de tous ces outils.

Il me répète en boucle la même erreur, après que je lui aie signalé qu'il se trompe...

Quand même, je me demande d'ou lui viennent ces noms ? J'ai repéré qu'il tendait à commettre ce genre d'erreur assez régulièrement. Il INVENTE carrément des choses.

Ça montre à quel point il faut faire attention à ne pas prendre tout ce qu'il dit trop au sérieux.

À suivre !

YouTube et les vidéos quasi porno (dont BDSM) : que se passe-t-il ?

Mars 19
YouTube et les vidéos quasi porno (dont BDSM) : que se passe-t-il ? 19 Mars 2023 Larry

J'avais déjà parlé récemment des problèmes avec YouTube et le sexe. Ils laissent passer des vidéos qui sont de plus en plus proches du porno, et même explicitement BDSM, comme celles de cette dominatrice...

J'avais parlé de vidéos de plus en plus proches du porno.

Depuis, j'en ai vu de plus en plus !

Et dans le lot de vidéos orientées BDSM, j'en vois passer qui sont franchement le type de vidéos qu'on verrait plutôt sur des sites de vidéos porno, ou au minimum qui sont limites vu les restrictions (RIDICULES) de YouTube dès qu'on voit un bout de sein...

Voici 2 exemples, avec de multiples vidéos (une autre avait été effacée).

Ça se passe de commentaire, non ? Et attendez de voir les vidéos : les filles sont attachées, se tortillent, gémissent et tout...

Quand aux vidéos de la dominatrice de l'autre jour, elles sont toujours là.

Mais que se passe-t-il ?

YouTube fait partie de ses plateformes américaines qui sont super effarouchées par la moindre suggestion de sexe.

Et là, je vois depuis des semaines maintenant, des vidéos qui sont ouvertement orientée sexe, parfois à la limite du porno.

(Moi, je suis pas contre, hein, mais je veux souligner leur incroyable hypocrisie.)

C'est CLAIR, ça le confirme encore (si c'était nécessaire), que leur « modération » est n'importe quoi.

Il n'y a PAS réellement de règles, et celles qui sont supposées être en place sont appliquées d'une façon totalement erratique.

Remarquez, ça ne m'incitera pas pour autant à tenter d'y publier des vidéos, je n'ai pas envie de craindre chaque jour d'avoir été banni parce que soudain mes vidéos seraient tombées sous les yeux de la mauvaise personne (avec zéro possibilité de contestation évidemment).

Je continuerai de surveiller tout ça, histoire de voir si ça continue, si ça augmente ou si les choses changent.

À suivre !

ChatGPT et BDSM : mon premier essai

Mars 18
ChatGPT et BDSM : mon premier essai 18 Mars 2023 Larry

J'ai déjà évoqué les -sérieux- problèmes des délires qui entourent l'IA (Intelligence Artificielle), notamment quand j'avais parlé des discours complétement FOUS à propos des soi-disant « robots sexuels » (« Robots sexuels » : le délire...), ou dans mon article sur le réel danger social posé par la croyance en une AI réellement intelligente...

Vous n'avez probablement pas pu échapper à l'effervescence délirante sur ChatGPT (et ses concurrents), ça fait plusieurs mois que la « hype » a explosé. Ce qui me fait peur en vérité, parce que ça continue à renforcer auprès de la presque totalité des gens, que l'IA c'est vraiment intelligent, mais, même les gens qui ont créé le système avertissent que ça n'est pas le cas ! Ce ne sera pas le sujet de cet article.

En dehors de mon intérêt professionel (technique) et de mes soucis sur les risques sociaux, je me demandais ce qu'on pouvait tirer de cet outil dans un cadre BDSM.

Je me suis donc posé la question :

  • Peut-on utiliser Chat GPT (ou ses équivalents) pour se renseigner sur le BDSM ?

Je vous livre mon premier ressenti, je pense d'ailleurs que ça sera l'objet d'un article pour mon site...

Je viens donc de passer une bonne heure sur un site qui donne accès à ChatGPT (et d'autres), sans avoir besoin de donner son @#! numéro de mobile (GRRR).

Je vous rappelle, si c'était nécessaire, que j'étais informaticien pro, j'ai eu mon premier ordi en 1984... Je ne me laisse PAS impressionner par ce que je sais parfaitement être le résultat d'une (très astucieuse et impressionante) démo technique d'une forme d'IA qui simule les échanges avec un humain. Je rappelle aussi, si c'était nécessaire que le BDSM, ben, je connais ! Je veux dire, j'ai quand même créé un des plus gros site d'information sur le sujet... (Tout ça est important pour la suite.)

Humain ?

Ma première impression : je ne suis pas étonné que la plupart des gens soient impressionnés et pensent que ChatGPT est réellement « intelligent ». J'avais déjà utilisé des programmes du même genre, mais moins évolués bien sûr. Lui fait vraiment illusion. MAIS ça reste bel et bien une ILLUSION.

Pas mal d'indices -faciles à voir- prouvent immédiatement qu'il y a un « ROBOT » derrière, comme par exemple ses réponses stéréotypées (identiques), notamment quand il s'excuse si on lui signale qu'il se trompe ou qu'il a fait une erreur.

Après, les auteurs/res ont aussi ajouté des commentaire, pour éviter les problèmes : il dit lui-même n'être qu'un programme (et refusera de répondre à certaines questions en se cachant derrière ça).

Je n'ai même pas essayé de le pièger. En général, ce type de programmes, on peut facilement leur poser des questions qui montrent immédiatement que ce ne sont pas des humains de l'autre côté de l'écran...

Il y a clairement eu un gros effort, il comprend même quand on fait des fautes ou des erreurs de frappes, etc.

BDSM ?

Étant un expert en BDSM, je lui ai posé diverses questions, allant du basique à des trucs plus intéressants, surtout sur les MYTHES. Je voulais voir s'il allait répéter les mythes classiques.

Réponse : oui (évidemment !), mais...

D'abord, il faut bien que vous compreniez que ChatGPT n'est qu'un programme qui répond à partir d'une base de donnée construite en analysant les textes (et les relations entre les mots) qu'il a trouvés sur internet. Par conséquent, il reflètera, plus ou moins, les consensus, ou du moins, ce qu'il aura « lu ». Il n'est pas capable de penser par lui-même et n'a pas d'esprit critique. Un humain aurait pu distinguer ce qui est populaire mais absurde, lui, pas forcément. Évidemment, ce serait possible d'avoir une supervision humaine de ses résultats, mais vu la quantité MONSTRUEUSE de sujets, c'est impossible. Pour contourner le problème, les programmeurs ont ajouté plein de limitations...

Une des choses ÉNERVANTES, c'est que dès qu'on proteste ou signale une erreur ou demande des précisions, il s'excuse d'une façon qui m'a fait grincer des dents. Passons.

Si on lui signale une erreur, visiblement, il y a un mécanisme qui relance une recherche, j'ai trouvé un cas où il a reconnu 2 erreurs d'affilée.

Je lui avais posé des questions sur SSC et RACK, et il avait listé d'autres « philosophies » du BDSM. Là, j'avais été super étonné, parce qu'il avait indiqué 2 dont je n'avais JAMAIS entendu parler. Je lui ai demandé de me fournir les sources pour elles. Et bien, il a ré-analysé son « bidule » et sorti une autre réponse indiquant cette fois qu'il s'était trompé, qu'il ne s'agissait en fait que de variantes mineures de SSC et RACK... Intéressant.

J'ai aussi essayé de voir ce qu'il dirait pour les « safewords », le CNC, les simulations de viol, et ce genre de choses.

Il a fait pas mal de petites (et grosses) erreurs, reproduisant, évidemment, les schémas de pensée habituels (mais faux) qu'on trouve dans le BDSM (la pensée unique).

J'ai pointé du doigt des erreurs.

Sa réaction évidemment n'a pas été celle d'un humain, il a juste nuancé sa pensée, passant (en très simplifié) de « safewords = importants » à des choses du genre « les safewords sont souvent considérés importants, mais pas par tout le monde ».

Toutes les fois où il parlait de sujets un peu tendancieux, osés ou sensibles, (dont BDSM, et viols) il ajoutait à CHAQUE RÉPONSE des recommandations (identiques) du genre « il faut faire attention à respecter ci et ça quand on fait du BDSM ». Ça avait du sens, mais c'est vite devenu agaçant qu'il me radote ça à CHAQUE QUESTION !

En fait, ce que j'ai remarqué, c'est qu'il ne se mouille pas !

Il est clair qu'il a été programmé pour éviter à tout prix les affirmations un peu trop abruptes, surtout pour des sujets « sensibles ».

Conclusion

Au final, j'ai quand même trouvé qu'on pouvait avec ce système poser pas mal de questions et obtenir assez vite une sorte de résumé de la pensée habituelle sur le sujet, ce qui peut gagner du temps, comparé à lire des dizaines d'articles (c'est un des buts de cette technologie).

Par contre, comme beaucoup d'autres commentateurs l'ont déjà signalé, il faut vraiment faire gaffe à ne surtout pas prendre ce qu'il dit pour argent comptant. Et rappelez-vous, j'ai posé des questions de base, et sans essayer de le pièger ou quoi que ce soit.

Alors, peut-on utiliser ChatGPT pour se renseigner sur le BDSM ?

Ma réponse est « oui, mais... ». Et je reviens sur tous les avertissements donné pour les écrits (et vidéos) sur le sujet...

Mais ce n'est pas clairement pas demain, ni dans 10 ans, qu'il pourra remplacer les articles de mon site, ni pour la profondeur, ni pour la vérité (face aux idées fausses) !

La MALveillance dans le BDSM

Mars 16
La MALveillance dans le BDSM 16 Mars 2023 Larry

Voilà encore, si c'était nécessaire, une démonstration FLAGRANTE de pourquoi j'ai arrêté de contribuer à FetLife (site social BDSM international majeur).

Je dénonce depuis des années maintenant les discours absurdes, souvent hypocrites, qui présentent le BDSM (les gens qui en font) comme étant « bienveillant ».

Si on écoute ces gens-là, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes dans le BDSM...

Tu parles !

Ce serait trop beau. Franchement, je voudrais que ce soit vrai, mais c'est totalement FAUX.

Et je trouve insultant et perturbant que tant de gens insistent sur ça alors qu'il suffit d'ouvrir les yeux pour voir à quel point c'est faux ! Et, je me répète, je ne suis pas du tout le seul à le dire, pas du tout, par contre, je suis un des rares à oser le dire tout haut et celui qui dénonce ce mensonge le plus fort, notamment parce que mon site me donne de la visibilité.

Le dernier exemple en date que j'ai vu, c'est une discussion sur FetLife.

Elle était sur un sujet récurrent : les annonces de recherche de soumise sur les groupes (forums) pour faire des rencontres BDSM.

Je vous rappelle, si nécessaire, que ces forums de rencontres ne MARCHENT PAS, ni pour les hommes (ignorés), ni pour les femmes (le pourcentage d'hommes toxiques ou pire y est si élevé que c'est un très mauvais choix, harcèlement garanti, déception quasi certaine).

Donc, comme d'habitude, ça a été le signal pour cracher du venin sur « les hommes ».

Et TOUT y est passé. Tous les préjugés, les idées reçues, les stéréotypes nocifs, les insultes explicites et implicites, les jugements à l'emporte pièce, les généralisations abusives, et les simples méchancetés gratuites venant des habituels trolls (et trolles).

Aucune tolérance, aucune honnêteté intellectuelle, et absolument zéro bienveillance, vous pouvez me croire !

Ha il est beau le « milieu public du BDSM », bravo !

Si vous débutez, surtout si vous êtes un homme jeune (et pas encore blindé contre ce genre de choses), vous en prendrez PLEIN LA FIGURE. De quoi sérieusement vous dégoûter du BDSM. Perso, quand j'étais jeune, ça m'aurait terriblement atteint.

Quand je pense que MOI, je fais tant d'efforts pour aider et encourager les gens, surtout ceux qui débutent et qui ont -évidemment- des idées fausses sur le BDSM. Tous ces gens-là par contre, font TOUT pour rendre le BDSM d'un abord toxique, détruisant mes efforts.

Pfff. Ça m'écoeure.

Soupir.