La « petite » différence qui change tout !

Août 27
La « petite » différence qui change tout ! 27 Août 2020 Larry

Tout le monde peut se tromper...

Il y a quelques années, je cherchais un nouveau job dans mon domaine (informatique). J'étais tombé sur une annonce qui paraissait intéressante : dans mon domaine (internet) et visiblement, le projet était assez gros vu la description.

Grosso modo, il s'agissait de gèrer/programmer un gros site internet marchant, avec des millions de visites, bref, un truc d'une taille suffisante pour m'intéresser. Vous vous en doutez, pour un pro ayant des années d'expérience, et ayant travaillé sur des projets avec de grosses responsabilités et d'énormes budgets, un petit site n'aurait pas eu d'intérêt (ni le salaire)...

Toutefois, deux choses m'avaient surpris au début de l'annonce : l'offre était pour une marque de biscuits français, et j'étais étonné qu'ils aient besoin d'un si gros site (vu la description), et ils parlaient aussi d'une ambiance « saine », ils insistaient un peu plus loin sur cet aspect. Mmmh. Oui, j'espère bien que c'est sain et qu'on ne travaille pas au milieu des machines à fabriquer les biscuits (et autres)...

Quand même, ça me chiffonnait ces remarques multiples.

Tout en bas de l'annonce, ils expliquaient qu'on ne serait pas mélangés aux équipes de tournage. WTF? De quoi ils parlent ? Quel était le rapport avec les biscuits ?

Vous avez compris mon erreur ?

J'avais pensé lire une annonce de la société « Michel et Augustin », qui est une société française connue qui fait des produits alimentaires (dont des biscuits). Mais en fait, ce n'était pas ça, le nom de la société était ... « Jacquie et Michel », c'est à dire le site porno français !

Ça expliquait pourquoi ils parlaient d'un gros site qui m'avait semblé disproportionné...

Ben oui, je connaissais de nom le site porno, mais sans plus, leurs prénoms ne m'étaient pas restés en tête, et je ne m'attendais pas à trouver une annonce pour leur site sur ce forum, par contre, une annonce pour « Michel et Augustin » était le genre de chose que je m'attendais plus à y trouver.

Bon, les deux ont « Michel » dans le nom et utilisent 2 prénoms d'hommes accolés, ça explique mon erreur. Il faut dire aussi que, bizarrement, dans l'annonce, ils ne disaient pas que la société faisait du porno, on était supposés le savoir déjà. Généralement les sociétés indiquent leur domaine en début d'annonce.

Bref, j'ai été à 2 doigts d'envoyer ma candidature à un site porno en croyant m'adresser à une biscuiterie. La lecture de ma lettre de motivation aurait été comique .

Remarquez, ça ne m'aurait pas gêné de travailler dans le porno, après tout, voyez ce que je fais déjà... Mais ce n'était pas ce que je cherchais (pour diverses raisons).

Une petite erreur...

Bienvenue sur FetLife ! (ou pas)

Août 21
Bienvenue sur FetLife ! (ou pas) 21 Août 2020 Larry

Encore une fois, nous avons été témoins de comportements « trolliens » méprisables sur le site BDSM FetLife.

Ce n'est pas la première fois que nous parlons de ces problèmes d'ambiance toxique, mais c'est si fréquent, qu'il nous est impossible de ne pas en parler. (Voyez aussi nos écrits sur Blogspot pour des exemples divers ou encore nos râleries sur les problèmes d'abus ou d'hypocrisie.)

Cette fois, ce sont des réactions à un post (d'un débutant) sur un des forums d'annonces de FetLife. En général, il n'y a pas de réponses/commentaires si le message vient d'un homme. Mais là, ça a été une exception : moqueries, agressions verbales diverses de la part de troll-e-s notoires (dont un est un cinglé qui aurait dû être banni depuis longtemps du site, et du milieu en général), bref de la malfaisance flagrante et honteuse. Et bien sûr, n'attendez rien de la modération, comme nous disons toujours : tout le monde s'en fout !

Même si un message est maladroit, naïf ou mal formulé, ça ne justifie pas ces attaques ! Et faire semblant de donner conseil tout en se moquant durement ne trompe personne (surtout venant de la part d'un des pires trolls du site).

Vraiment, ça nous fait enrager. Et bien sûr, ce sont toujours les mêmes qui trollent !

Après ça, quand nous lisons (comme il y a quelques jours) des gens qui sont dithyrambiques sur le « milieu » qui est soi-disant « accueillant, safe », etc., ça nous donne envie de rire (vert). Il faut vraiment faire exprès de ne pas voir les problèmes qui sont en permanence nous nos yeux !

➜ Bravo pour l'image du site, et du BDSM en général !

Bienvenue sur FetLife ! Ou pas !

Recevoir notre documentation sur les « Red Flags » ? Oui, si vous payez...

Août 18
Recevoir notre documentation sur les « Red Flags » ? Oui, si vous payez... 18 Août 2020 Larry

Nous sommes en train de rédiger (non sans mal) un article qui parle notamment des « Red Flags », c'est à dire les signes d'alerte supposés indiquer une personne (ou une relation) potentiellement abusive.

Les « red flags » sont quelque chose de très connu, utilisé hors du BDSM, mais qui a été adapté aux spécificités du BDSM (en général, de façon absolument horrible, discriminante et stupide, mais nous en reparlerons dans un autre article).

Pendant notre recherche d'exemple pour illustrer le concept, nous sommes tombés sur des exemples allant de médiocre à ATROCES, un seul des articles que nous avons (re-)trouvés nous semble presque correct (malgré quelques problèmes).

Ici, nous voulons parler d'un exemple non BDSM, particulièrement corsé... Il s'agit d'une organisation qui a créé une campagne d'information sur ces signes d'alerte, à destination des campus américains, et qui est supposée aider les étudiant-e-s à se rendre compte des problèmes qui peuvent survenir.

Malgré les bonnes intentions, c'est un festival de stupidité. Et comme d'habitude pour ce genre de choses, il y a de gros soucis dans l'attitude, dans la façon de présenter les choses. Enfin, bref, le fond est douteux et la forme est douteuse elle aussi...

Si vous voulez lire des extraits : http://www.theredflagcampaign.org/handouts

D'abord, leur approche fait peur : est-ce que vraiment ces « signes d'alerte » sont ignorés par les étudiant-e-s ? Lisez les exemples sur la page dont nous venons de donner l'URL, vous verrez le niveau. En gros, si quelqu'un se comporte de façon abusive, c'est un indicateur d'une relation abusive... Non, vraiment, c'est ça qu'ils/elles disent. C'est d'un niveau pire que le niveau moyen (déjà bas) des autres articles que nous avons pu trouver. Seule une personne ayant passé toute sa vie sur une île déserte (sans contacts humains) pourrait ne pas déjà savoir tout ça. On parle de « jeunes », mais qui sont à l'université, pas d'enfants en bas âge !

Mais ce n'est pas le pire, oh non !

Ils expliquent aussi qu'il ne faut pas rester sans réagir si on est témoin de problèmes... Alors, là, il faudrait des pages pour détailler le problème, mais on est dans l'exemple typique des gens qui parlent sans réfléchir ! Se mêler des affaires des autres, même avec les meilleures intentions, peut terriblement mal se passer ! Toute personne un peu expérimentée le sait. On peut se faire agresser (parfois par les 2 personnes qui se disputaient juste avant), on peut aussi empirer la situation (passer de dispute à agression), se retrouver ensuite accusé-e d'avoir créé le problème (!) ou aussi intervenir à tort, en ne comprenant pas le contexte et blâmer la mauvaise personne dans une dispute. Intervenir, ce n'est pas une décision à prendre à la légère ! Et eux, présentent ça de façon très superficielle, exactement ce qu'il ne faut pas faire ! (Nous pourrions parler pendant des heures du sujet et de nos expériences personnelles.)

Et le pompon sur la cerise du gâteau : vous pensez que ces infos, conseils et autres sont accessibles gratuitement ? Dans un PDF téléchargeable ? Ha ha ha ! LOL. En fait, ils proposent des Kits qui doivent être achetés par les campus... Alors, là, bravo ! Que les matériels ayant un support physique (affiches, drapeaux, et autres) soient payants, c'est normal, mais pourquoi ne pas laisser leur brochure (en PDF) accessible à tout le monde ? De notre point de vue, en plus d'être choquant (comparé au discours tenu sur leur site), nous pensons que ça en dit long sur leur réelle volonté d'aider...

Bravo.

FetLife : encore des discours étriqués et élitistes sur le BDSM

Août 18
FetLife : encore des discours étriqués et élitistes sur le BDSM 18 Août 2020 Larry

Le retour de l'élitisme !

C'est désespérant. Pourquoi trouvons sans arrêt des discours étriqués et élitistes sur le BDSM ? C'est affolant, on en trouve vraiment partout. (Voir notre article sur le sujet.)

Il y a quelques jours, nous sommes encore tombés sur un profil (homme dominant ayant la 40aine) du site BDSM FetLife qui accumulait les préjugés, les remarques sournoisement discriminantes et subtilement méprisantes...

Et toujours ce jugement -absurde- que parce que de nos jours le BDSM est plus visible, parce qu'il y a eu un développement des intérêts commerciaux, ça veut dire que c'est différent (dans le mauvais sens). Mais non, combien de fois faudra-t-il le dire ? Le BDSM est seulement plus visible, les gens osent en parler presque ouvertement, c'est tout.

Non, il n'y a pas de transformation du BDSM en un truc plus « fun » et « ludique », ça existait déjà !

Et ne parlons pas des aberrations du type : le BDSM regroupe des gens rejetés de la société. Non, les pratiques BDSM étaient (et sont encore souvent) rejetées, du moins en parler trop fort était plus que mal vu, ça ne veut pas dire que les gens qui en font sont anormaux ! Nous l'avons déjà expliqué dans de nombreux articles (voir un exemple) : les gens qui font du BDSM ne sont pas une petite minorité, c'est très répandu !

Arrêtons cet élitisme (ignorant) qui réduit le BDSM à une infime minorité ayant des idées très arrêtées sur ce que « doit » être le BDSM et qui s'arrogent unilatéralement le monopole de la chose. Tout ça, c'est bidon !

Franchement, ce genre de choses nous font bondir à chaque fois...

➜ Mais nous répéterons la vérité aussi souvent qu'il le faudra, histoire de contre-balancer ces stupidités.

Pornos BDSM : bonjour le niveau !

Août 10
Pornos BDSM : bonjour le niveau ! 10 Août 2020 Larry

Avez-vous déjà lu les titres et descriptions des vidéos porno BDSM ?

Sérieusement...

Les pornos classiques c'est déjà tout un festival de vulgarité, à croire que les gens qui « rédigent » ces choses font un concours pour voir qui descendra le plus bas dans la vulgarité. Mais les vidéos BDSM, c'est pas mal non plus dans le genre...

Regardez quelques exemples sélectionnés (copiés/collés de divers essais sur Google France) :

Ça serait comique si ce n'était pas si navrant !

Avez-vous remarqué aussi l'utilisation ridicule de certains termes comme « dur » ou « hard » ou « extrême » ? Entre parenthèses, il n'y a généralement RIEN de hard et encore moins d'extrême dans ces vidéos...

C'est vraiment embarrassant, clairement ces gens-là ne connaissent rien au sujet mais, surtout, pourquoi pensent-ils que lire de telles élucubrations va attirer des clients ?

Nous pensons que cette idée que le porno (BDSM ou non) est associé à la vulgarité n'apporte rien, au contraire, c'est très embarrassant et a même de quoi vous repousser.

Nous avons remarqué qu'en France, c'est particulièrement aigu.

Le porno, ce n'est pas vulgaire, le sexe ce n'est pas vulgaire ! Et toutes ces présentations ne font que donner des armes aux personnes qui y sont opposées !

Mais ça va être difficile de convaincre des gens qui sont convaincus que c'est normal de parler ainsi et qui continueront de faire comme avant, par bête imitation.

Pathétique !

Attention, parler n'est pas communiquer !

Août 02
Attention, parler n'est pas communiquer ! 02 Août 2020 Larry

Un des plus gros problèmes que vous pouvez rencontrer dans le BDSM est le malentendu : généralement dû à un problème de communication. Et un malentendu peut aisément déraper en drame.

Pourtant tout le monde parle toujours, très haut et très fort, de l'importance de la communication dans les couples (BDSM ou non).

Oui, c'est très bien de dire ça, mais l'appliquer, c'est mieux ! Parce que vu le nombre de problèmes, il est clair que les bonnes intentions restent bien souvent au stade d'intentions...

Un des points critiques, qui nous semble être trop rarement évoqué, est que beaucoup de personnes confondent parler et communiquer. Mais ce n'est pas du tout la même chose !

On peut parler pendant des heures pour ne rien dire, ou ne pas avancer sur un sujet (comme le consentement dans le BDSM, par exemple). Vous avez certainement vu, ou en avez au minimum entendu parler, le problème de la « réunionite » dans une société ou une administration : des heures entières passées en réunion pour au final ne rien décider ou ne pas avancer, ce qui justifie la prochaine réunion inutile...

Passer 4 heures en réunion d'une dizaine de personnes pour au final ne pas se décider pour le choix de la couleur d'une icone du site internet, ce n'est pas vraiment constructif. (Une anecdote véridique.)

Dans le BDSM, nous rencontrons le même problème. Parler est facile, communiquer, se comprendre mutuellement, c'est bien plus dur, surtout quand on aborde des sujets intimes et parfois difficiles et délicats. S'y rajoutent les problèmes de stéréotypes et préjugés sur la sexualité, les couples, etc. Au final, ce n'est pas facile !

Pourtant, c'est un problème vital.

Alors, quelles solutions ? Pas facile de répondre, ça dépend des situations, du contexte. Mais une chose est sûre : il faut absolument prendre le taureau par les cornes, ne pas éviter le véritable sujet en parlant qui en réalité sont des choses superficielles.

Hypocrisies, sophismes, discriminations : je suis très en colère

Août 02
Hypocrisies, sophismes, discriminations : je suis très en colère 02 Août 2020 Larry

Il y a quelques semaines, une certaine personne publiait un texte (discriminatoire) sur le site BDSM FetLife qui, encore une fois, était bourrée de stupidités, d'hypocrisies, de sophismes à un degré inouï.

Il est prodigieux que des gens arrivent à un tel degré de mensonge pour « étayer » leurs thèses hypocrites et essayer de justifier l'injustifiable. Et en plus, histoire de bien enfoncer le clou, on parle de quelqu'un qui passe son temps à parler de tolérance, de bienveillance, etc. Il a même le culot d'écrire explicitement sur son profil qu'il n'aime pas les propos où il y a de l'intolérance, il faut oser ! Parce que, visiblement, ça ne le gêne pas de taper sur les hommes (cible la + fréquente), toujours de façon injuste évidemment, et avec un ton « donneur de leçon » en plus, et il ne voit pas la contradiction ?

Et le pire, c'est que ce gars-là propage et encourage ce genre de messages toxiques depuis son arrivée (il y a quelques années) dans le « milieu BDSM ». Et on le trouve partout, y compris en modération de forums (où il encourage ce genre d'attitudes toxiques) ou dans des associations : comment est-ce possible ? On se fout de nous !

➜ Vous savez quoi ? Moi, j'en ai marre !

Marre de voir des gens comme ça qui crachent leur venin (de façon absolument injuste et fausse) tout en se déguisant, se cachant, derrière un mensonger manteau de « lutte contre le racisme et les injustices ».

Comme je dis toujours : on ne combat pas des injustices avec d'autres injustices !

Le plus hallucinant, c'est que si vous prenez ses argument spécieux, vous pouvez tout justifier y compris le racisme le plus dément, mais ça, il refuse de le voir, évidemment. Tout ce qui compte c'est de diffuser une propagande sexiste (anti-hommes) toxique et malsaine (en plus d'être absolument injuste).

Quand je pense que moi, j'essaie de propager, autant que possible, une vraie bienveillance, de faire bon accueil aux nouveaux/nouvelles qui découvrent le BDSM, et de créer une bonne ambiance... Comment voulez-vous que je dise sans rire que le milieu BDSM est « accueillant » avec des gens comme ça en face ? Vous auriez envie, vous, d'aller sur des forums ou à des réunions/Munchs où on voit et entend sans arrêt des attaques diffamatoires contre « les hommes » ou « les cis » ou « les hétéro » ou une combinaison ?

Je suis écoeuré, et en colère, très en colère. J'en ai marre de ces gens-là qui pourrissent tout.

Perso, je ne veux pas le voir, ce qui a même été une gêne pour mes enquêtes BDSM : comme, histoire d'en rajouter, il est partout, je n'ai pas pu aller à des évènements où j'espérais recueillir des témoignages/opinions.

Ha oui, il est beau le BDSM d'Île-de-France ! Troll-e-s, abus, élitisme, discriminations, comportements abjects en tout genre. Bravo ! Et ce genre de choses a évidemment chassé les gens comme moi, donc le « milieu » devient de + en + toxique...

Je désespère vraiment !

FetLife : encore de l'irresponsabilité sur le coronavirus !

Août 02
FetLife : encore de l'irresponsabilité sur le coronavirus ! 02 Août 2020 Larry

Ce n'est pas la première fois que nous parlons du sujet : les comportements irresponsables vis-à-vis du problème de la pandémie sont trop fréquents dans le « milieu » BDSM. À un degré scandaleux.

Encore une fois, sur le site BDSM FetLife, nous voyons passer des élucubrations inadmissibles !

Commentaires sur commentaires qui moquent (à répétition) les précautions à prendre pour limiter la pandémie (les masques notamment, sont particulièrement visés), avec tous les préjugés, hypocrisie et simple stupidité. C'est à vous faire enrager ! N'oublions pas que les masques sont -actuellement- le meilleur moyen (hors confinement) de limiter la propagation du coronavirus, et ça marche : toutes les études sur le sujet sont unanimes.

Mais tout ça : on s'en fout ! Mieux vaut troller, se la jouer « je sais mieux que les autres », et se moquer continuellement des gens qui eux/elles sont responsables et raisonnables.

Consternant.

Mais ce n'est pas tout ! Oh, non, ce serait trop simple.

En plus, ces délires viennent de personnes connues, ayant occupé des postes de responsables au sein d'associations BDSM, et encore impliqués dans la modération de forums... Et personne ne fait rien pour arrêter ça (évidemment, difficile de lutter contre un modérateur qui peut vous virer pour un rien).

Ha oui, il est beau le BDSM responsable, sain, sécurisé (et tout ça) ! BRAVO !

Comment est-il possible d'être si stupide et irresponsable ? C'est vraiment choquant.

Franchement, entre les troll-e-s, les abuseurs, les élitistes/dogmatiques, et les cinglé-e-s, c'est vraiment à désespérer du « milieu » BDSM en question.

FetLife a -enfin- ajouté des options de restriction à sa messagerie !

Juil 18
FetLife a -enfin- ajouté des options de restriction à sa messagerie ! 18 Juillet 2020 Larry

Incroyable ! Inouï ! Nous avons du mal à en revenir !

Après des années passées à ne rien faire, à ignorer les problèmes, le site BDSM FetLife a enfin décidé de bouger et a ajouté une option importante à sa messagerie : la restriction (optionnelle) des personnes qui peuvent envoyer des messages.

Mais le plus incroyable, c'est qu'en plus l'interface de choix pour cette option est plutôt claire. Franchement, ça nous a choqués !

Voici une capture d'écran des choix possibles (ce panneau est dans les options de votre profil) :

 Comme vous le voyez, il est maintenant -enfin- possible par exemple d'interdire à des personnes inconnues de vous envoyer des MP (messages privés).

Bon, évidemment, ils se sont bien gardé de communiquer clairement à ce sujet... Ça aurait été trop demander ! Si vous ne suiviez pas les discussions des membres du site, vous n'aviez aucune chance de voir la modification qui est cachée dans les réglages de votre profil...

Enfin, pour une fois, ils ont répondu à une demande des utilisateurs/trices.

Comme quoi, quand ils veulent, ils peuvent améliorer le site...

Recherches : avantages et inconvénients de pratiquer le BDSM

Juin 29
Recherches : avantages et inconvénients de pratiquer le BDSM 29 Juin 2020 Larry

Nous nous plaignons depuis longtemps des fréquents problèmes de manque de sérieux,  de fiabilité et de qualité des écrits sur le BDSM. Y compris des études, pourtant supposées être réalisées par des « pros ».

Ces problèmes rendent aussi très difficile de distinguer ce qu'il faut garder ou jeter pour les personnes qui débutent.

Un des points majeurs, une des choses qui nous surprendra toujours est : comment est-il possible que des personnes qui ont fait des études (en sexualité par exemple), qui ont une formation de chercheur ou chercheuse, tombent si facilement dans le panneau des préjugés les plus outranciers ?

Nous dénonçons depuis des années les mythes, préjugés et autres délires qui sont si présents dans le milieu BDSM. Mais quand même, nous lisons trop souvent des choses qui sont complètement absurdes, qui montrent un manque presque total de compréhension du sujet. C'est embarrassant !

Attention, nous l'avons déjà écrit : nous ne disons pas qu'il faut pratiquer soi-même le BDSM pour écrire sur le sujet, ou étudier les pratiques ou populations... Mais le minimum de connaissance semble quand même nécessaires, et pour ça, on n'a pas besoin de pratiquer, nous avons déjà croisé des débutant-e-s qui en faisaient la démonstration...

Inconvénients

Faire soi-même du BDSM pose l'évident problème du manque de recul, de neutralité, par rapport à son sujet. C'est un problème majeur, évidemment !

Ironiquement, vu que la majorité des gens qui pratiquent le BDSM ont d'horribles idées fausses, on peut pratiquer et tomber dans ces pièges...

Avantages

Ne pas pratiquer soi-même permet donc une meilleure neutralité.

Mais, bien connaître le sujet devrait quand même éviter certaines confusions monstrueuses sur le sujet !

Nous trouvons toujours choquant, particulièrement dans les écrits de type psychiatrie et psychanalyse, de voir des auteur-e-s partir dans de grands discours qui sont si loin du BDSM réel que leurs discours n'en sont que divagations.

Conclusion

Il est probablement préférable d'être « extérieur » au milieu BDSM pour un grand nombre d'études, mais il est alors indispensable de bien étudier le sujet (au lieu de se focaliser sur un ou deux exemples forcément non représentatifs) et de collaborer avec des personnes qui fournissent de bonnes informations, et qui sont capables de signaler les erreurs de compréhension.

Franchement, quand nous voyons ce qui est contenu dans la majorité (pour ne pas dire tous) des documents que nous lisons, ces quelques règles simples éviteraient bien des problèmes...